Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / France : Politique en France

Après le Traité de Lisbonne, Nicolas Sarkozy veut… un nouveau traité

Après le rejet du Traité constitutionnel européen par les Français en 2005, Nicolas Sarkozy nous a imposé de force le Traité de Lisbonne, en tout point comparable. Devant l'échec criant de l'Union européenne face aux crises économique, migratoire, identitaire…, il propose rien de moins qu'un nouveau traité :

Unknown-13"Au point où nous en sommes, il faut un nouveau traité, un traité de refondation. C'est la proposition que la France devra mettre sur la table dès le début de l'alternance. Et cela quelle que soit l'issue du référendum sur le Brexit. Si le Royaume-Uni sort de l'Union, ce sera une catastrophe pour eux et pour nous, annonçant une période de grande incertitude économique et politique. Sinon, ce sera évidemment une très bonne nouvelle, mais une véritable refondation de l'Europe n'en restera pas moins nécessaire.

En quoi consisterait ce nouveau traité ?

Il devra changer deux choses prioritairement: les compétences des institutions communautaires et leur fonctionnement. Il existe en réalité deux Europe qui n'ont plus besoin des mêmes politiques. Dans l'organisation de la zone euro, il faut aller jusqu'au bout de l'intégration: je proposerai la création d'un Fonds monétaire européen et d'un secrétaire général du gouvernement économique qui agisse comme un véritable directeur du Trésor. Le FMI n'a pas de légitimité pour s'occuper des affaires de l'UE, compte tenu notamment du poids qu'y ont les États-Unis. La légitimité du gouvernement économique de la zone euro devra reposer sur l'union de la France et de l'Allemagne, car nous représentons 50 % de son PIB.

Quid des autres ?

S'agissant de l'Europe à 28, il faut revoir complètement la répartition des compétences entre les États et l'Union. L'Europe s'occupe de beaucoup trop de choses. Il faut notamment en finir avec les excès de la Commission sur les «actes délégués». L'Europe doit recentrer ses compétences sur pas plus d'une dizaine de politiques communes prioritaires. Notamment, le droit de la concurrence européen doit être complètement revu. La Commission européenne ne peut pas constituer tout à la fois un exécutif, un législatif et un tribunal. L'Europe doit à nouveau être comprise des Européens."

Sic. Ce fonctionnement décrié par Nicolas Sarkozy est issu du Traité de Lisbonne (qui reprend lui-même les traités antérieurs).

Partager cet article

14 commentaires

  1. Tara ta ta et Blabla…

  2. Le roi de l’enfumage nous dit que si l’Europe va mal c’est parce qu’il n’y a pas assez d’Europe … comme d’habitude !!!
    Les gogos vont encore le croire !!!

  3. Il faut en finir une bonne fois pour toutes avec Sarkozy (Mais en essayant S.V.P d’éviter la calamité Juppé…)

  4. Qui veut encore de ce bouffon, super traître avec tous ses mythes du NWO?

  5. On voit que les élections arrivent… Est ce que son nez s’allonge ?

  6. sarko veut ci sarko veut çà sarko a des flatulences et a éternué ce matin a 8 h 45 puis il s’est gratté le derrière a 9 h 00 GMT par jupiter c’est grave ! la planete pourrait ne plus etre la meme demain ! voilà de quoi les merdias de l’UMPS font leurs gros titres en permanence !
    plus sérieusement les merdias aux ordres préparent les cerveaux mous de la populace abâtardie au retour des pantins de l’oncle sam , des traitres et des haïs ; ils vont sans le moindre problème nous ressortir DSK d’ici 2017 en nous claironnant que la France va aller mieux

  7. “création d’un Fonds monétaire européen et d’un secrétaire général du gouvernement économique qui agisse comme un véritable directeur du Trésor”
    Il me semble avoir entendu hier soir EXACTEMENT LES MÊMES PROPOS tenus par Pierre Moscovici sur BFM. La complaisante journaliste (de mémoire Apolline de Malherbe) n’a pas évoqué cette similitude de point de vue (peut-être n’avait-elle pas encore reçu un mémo de son staff sur ce sujet?).

  8. Hélas, nombre de crétins “bien-pensants” vont encore croire ce bonimenteur…

  9. Ce traité est déjà anti démocratique au départ.
    IL N’Y A PAS BESOIN DE NOUVEAU TRAITÉ CAR CE TRAITÉ EST ILLÉGAL, ILLÉGITIME, NUL ET NON AVENU !
    L’acte de Haute Trahison d’un félon, traitre au pays qui l’a nourri, ne peut en aucun cas avoir de légitimité.

  10. Vox populi, vox Dei ! Je ne doutais pas un seul instant des réponses déjà mentionnées, auxquelles j’ajoute ma voix !
    Sarko, dehors ! Go home ! A la niche new-yorkaise ou washingtonienne !

  11. ça fait un certain temps que les euro-mondialistes critiquent ce qu’ils ont fait la veille pour faire encore pire le lendemain… ça s’appelle “réformer”…

  12. Sarkozy drague le FN. Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent. On dirait qu’il n’a jamais été président !
    Le problème vient d’abord de la politique franco-française, d’accord avec Ménard là-dessus, et occasionnellement de Merkel.
    Si Sarkozy avait réformé le droit du travail et le droit fiscal, augmenté le nombre de policiers et de militaires plutôt que de le diminuer, refusé “Le baiser de la lune” de Luc Chatel, les choses iraient déjà mieux.

  13. Sarko est un trompe-couillons invétéré : avec le Traité de Lisbonne, il s’est payé la tête de la moitié des Français, et avec un second Traité, il compte se faire l’autre moitié !

  14. Sarko, dehors ! Go home ! A la niche new-yorkaise ou washingtonienne !
    vous en oubliez au moins une : qatarienne

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services