Après Il Manifesto, L'Humanité ?

Juste pour le plaisir, ce communique de Patrick Le Hyaric, Directeur de l’Humanité, Député au Parlement européen, vice-Président du groupe GUE/NGL :

H"J’apprends avec stupéfaction et colère que notre confrère italien Il Manifesto vient ce jour d’être mis en liquidation judiciaire.
Aucun démocrate ne peut tolérer cette vague de destruction de journaux qui s’abat en Europe. Celle-ci se produit parce que les Etats réduisent les aides publiques sous couvert de programme d’austérité ; que la communication publicitaire est accaparée par les grands groupes de médias et de communication et que le pouvoir d’achat abaissé de nos concitoyens les contraints souvent désormais à se priver de leur journal.

Au moment où chaque pays européen est confronté à une grave crise ; au moment où les dirigeants européens, sous la férule de Mme Merkel et M. Sarkozy, veulent imposer quasiment sans débat un nouveau traité européen détruisant les souverainetés populaires et les principes démocratiques, il est indispensable que vivent dans toute l’Europe une presse pluraliste. Ajoutons, qu’au moment où les politiques d’austérité et de chômage provoquent un immense désarroi, des souffrances inconnues jusque-là, des populations sont poussées vers d’inquiétants extrémismes, il est indispensable que la presse progressiste vive. C’est une condition indispensable du débat démocratique. C’est la condition pour construire l’Europe des peuples ensemble en rejetant les extrémismes et le populisme qui constituent non seulement de dangereuses impasses mais qui peuvent provoquer des chocs extrêmement graves pouvant féconder « la bête immonde ». […]"

Non, ce n'est pas un communiqué caricatural, c'est authentique.

17 réflexions au sujet de « Après Il Manifesto, L'Humanité ? »

  1. phm

    Chez les démocrates, certains le sont plus que d’autres ! Il est intéressant de constater que le directeur de l’Humanité se prend pour un démocrate ! Il est vrai que depuis les origines, les communistes sont passés maîtres dans l’art du mensonge, de l’amalgame et de la mauvaise foi. Mais le comble, c’est qu’il rejette ce qu’il est, un extrémiste !

  2. chouan 12

    la presse pluraliste, c’est une pantalonnade ou quoi? il suffisait de regarder enfoiré spécial ce jeudi quand au prétendu journaux tous à quelques exceptions près disent la même chose le politiquement correct. Ils ne connaissent rien d’autre

  3. Philippe Edmond

    Le syndicat du Livre, contrôlé par les communistes est pour beaucoup dans la mauvaise santé de la presse quotiedienne française. Son action de blocage souvent violente a surenchéri le coût de l’impression au point de tuer toute la presse d’opinion non communiste. Avant de tuer aussi la presse communiste. Quel dommage !

  4. Jacques

    Nous savons bien que la Théorie de l’Évolution n’est qu’une vaste fumisterie!
    Pourquoi voulez-vous que les Communistes évoluent? C’est impossible!
    Ils peuvent se convertir (mon souhait le plus ardent) ou rester communistes.

  5. c

    En Espagne aussi l’empire Mediapro, groupe médiatique fondé par Jaume Roures et Tatxo Benet, avec le soutien du gouvernement socialiste Zapatero (chaine de TV La Sexta, journal El diario Público, etc) qui était encore plus anticlérical, anticatholique et antipapiste que l’Humanité, est en grosses difficultés financières.
    Pourvu que cela dure et cela se propage dans toute l’Europe et le monde occidental en général.

  6. Michèle

    Que tous ces torchons finissent à la poubelle, où ils ont l’habitude de ramasser les ordures qu’ils veulent faire passer pour de l’info, c’est dans l’ordre des choses. Ça finira bien par arriver! Dieu veuille ouvrir les yeux de ceux qui achètent encore cette presse qui les empoisonne.

  7. Quéribus

    Ouais…mais en attendant le parti communiste “français”, qui ne doit représenter que 3,5% de l’électorat (peut-être suis-je généreux) a des sénateurs, des députés, des mairies, etc…Cherchez l’ erreur. C’ est bien avec des complicités, non ?

Laisser un commentaire