Bannière Salon Beige

Partager cet article

Communisme / France : Politique en France

Après Céline, Aragon ?

C'est à lire sur le blog de Bernard Antony :

Aragon "Monsieur Serge Klarsfeld a obtenu du ministre de la culture Frédéric Mitterand que, bien qu’il ait été un très grand écrivain, Louis-Ferdinand Céline soit retiré de la liste des célébrations nationales.
Mais est-il possible alors que l’on puisse tolérer que des rues et des places et des lycées et des collèges puissent encore porter le nom de Louis Aragon ?

Staline-mort-humanite_1195206828 Ce dernier fut quelquefois à ses heures un délicat poète et un romancier de talent. Mais il fut tout au long de sa vie un atroce laudateur de toutes les abominations et exterminations communistes. Véritable crapule stalinienne, honoré pour sa servilité, il n’était pas seulement le thuriféraire du gigantesque assassin du Kremlin mais il hurlait à la mort, il en rajoutait de la manière la plus vomitoire qui fut.

Alors qu’à la Loubianka, siège de la Tchéka et de ses appellations successives en NKVD, G.P.U. (Guépéou), puis KGB, on torturait, on « liquidait » des centaines de milliers de victimes (et au final, chiffre russe officiel : cinq millions d’assassinés) Aragon écrivait : « J’appelle la terreur du fond de mes poumons » (La révolution surréaliste – 1925). Cette crapule bolchevique confirmait cette aspiration sanguinaire : « L’éclat des fusillades ajoute au paysage une gaieté jusqu’alors inconnue : ce sont des ingénieurs et des médecins qu’on exécute. » (Front rouge – 1930) (…)
Stalin-hitler1 Mais alors que Céline fut pendant longtemps un réprouvé et un maudit, Aragon, lui, se vautrait dans les palaces et les honneurs. Avec le manque total de vergogne qui le caractérisait, François Mitterand le décora lui-même de la légion d’honneur le 19 novembre 1981.
On attend maintenant pour le moins de Frédéric Mitterand, de l’ensemble du gouvernement et des collectivités que Louis Aragon qui, pendant un demi siècle, mit son talent au service des crimes contre l’humanité du communisme soit banni de l’honneur public des rues et des édifices et que nul négationnisme de son abjection n’entrave la nécessaire révision de la manière dont on l’évoque dans les livres scolaires."

Partager cet article

9 commentaires

  1. On attend aussi que Hu Jin Tao et Kim Jong I et II soient trainés en justice face au TPI de la Haye, mais il faut beaucoup de patience.

  2. Louis Ferdinant CELINE a plus que d’autres joué de l’insulte y compris pour ses admirateurs qu’il ridiculisait dans ses lignes fameuses de Rigodon, si je ne m’abuse, et il est bien autre chose que ce à quoi les sinistres malfaisants d’aujourd’hui voudraient le réduire. tout cela n’affecte en rien son oeuvre que chacun reste libre de recevoir ou pas.
    Aragon a justifié les génocides et meutres de masse du jumeau hétérozygote du national socialisme.
    Céline ne l’a pas fait.

  3. oui Ferdinand avec un D. Pardon.
    Et l’assassinat du regretté Robert Brasillach pèse aussi sur la mémoire d’Aragon malgré quelques belles histoires, en effet…

  4. Aragon a été aussi le premier signataire de la fameuse pétition de 1977 qui s’indignait de la condamnation de pédophiles (avec Jack Lang, Bernard Kouchner et tout le gratin intellectuel et poltique de “68”). Il a eu pour amant, à la fin de sa vie, François-Marie Banier dont on entend parler depuis ces derniers mois dans l’affaire Bettencourt.

  5. À ce sujet, sur la complaisance des élites françaises envers le communisme, jusqu’à aujourd’hui, un très long article :
    Histoire: A quand un tribunal de Nuremberg pour l’Holodomor chinois ?
    http://jcdurbant.wordpress.com/2011/01/26/histoire-a-quand-un-tribunal-de-nuremberg-pour-l%E2%80%99holodomor-chinois-no-museum-no-monument-no-remembrance-day-to-honor-the-victims-of-mao%E2%80%99s-45-million-strong-starvation-of-his-own/

  6. Supprimons Jean-Paul Sartre également :
    “SHAME ON YOU SARTRE!
    When asked if he supported the death penalty for “political crimes,” Stalin’s acolyte-on-the-Seine was characteristically blunt: “Yes. In a revolutionary country in which the bourgeoisie has been swept from power, the bourgeois who would foment a riot or a plot would deserve the death penalty…A revolutionary regime must get rid of a certain number of individuals that threaten it and I see no other means for this than death (emphasis added); it is always possible to get out of a prison; the revolutionaries of 1793 probably didn’t kill enough people.” (Sartre: The Philosopher of the Twentieth Century, Bernard Henri-Levy. p. 344)”
    Source : http://www.philosophyclass.net/

  7. Quand je suis au milieu de gens de gauche, j’aime parfois rappeller que la seule expérience communiste réelle (mise en commun des biens), qui dure est celle des communauté bénédictines. Je parle aussi des réductions jésuites du Brésil.
    Bref, les communistes au sens véritables ne sont pas ceux que l’on croit. Les autres sont des bolchéviques, marqués par la destruction de la jeune démocratie dans la Russie des Tsars.

  8. Voici le texte écrit par Aragon à la gloire du Guépéou.
    Je chante le Guépéou qui se forme en France à l’heure qu’il est
    Je chante le Guépéou nécessaire de France
    Je chante les Guépéous de nulle part et partout
    Je demande un Guépéou pour préparer la fin d’un monde
    Demandez un Guépéou pour préparer la fin d’un monde
    pour défendre ceux qui sont trahis
    pour défendre ceux qui sont toujours trahis
    Demandez un Guépéou vous qu’on plie et vous qu’on tue
    Demandez un Guépéou il vous faut un Guépéou
    Vive le Guépéou figure dialectique de l’héroïsme
    qu’on peut opposer à cette image imbécile des aviateurs
    tenus par les imbéciles pour des héros quand ils se foutent la gueule par terre
    Vive le Guépéou véritable image de la grandeur matérialiste
    Vive le Guépéou contre dieu Chiappe et la “Marseillaise”
    Vive le Guépéou contre le pape et les poux
    Vive le Guépéou contre la résignation des banques
    Vive le Guépéou contre les manoeuvres de l’Est
    Vive le Guépéou contre la famille
    Vive le Guépéou contre les lois scélérates
    Vive le Guépéou contre le socialisme des assassins du type Caballero Boncour MacDonald Zoergibel
    Vive le Guépéou contre tous les ennemis du Prolétariat
    VIVE LE GUEPEOU.
    Prélude au temps des cerises – Louis Aragon – 1931.

  9. faire un rapprochement entre Louis Ferdinand Céline et Louis Aragon est honteux
    [Honteux pour qui ? Est-il moins honteux à vos yeux de louer le communisme assassin que d’avoir commis des écrits antisémites ?
    La censure est-elle également honteuse à vos yeux ?
    PC]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services