Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Anne-Laure Maleyre a signé la charte de La Manif Pour Tous

Elle m'écrit :

M"Candidate Rassemblement Bleu Marine aux élections municipales à Issy-les-Moulineaux, conformément aux appels répétés de Jean-Paul II à défendre partout où nous le pouvons la culture de vie, c’est au MPF puis au FN que j’ai trouvé un programme qui essaie de trouver un équilibre entre liberté économique et protection du plus faible. Dans un contexte politique complètement sécularisé et matérialiste, la défense de la nation joue aujourd’hui le rôle de transcendance qui ordonne la charité d’abord en direction de notre prochain et ensuite en direction du lointain. Par ailleurs, la conscience d’un destin national partagé par tous les français de naissance ou d’adoption est le seul moyen de réduire d’une part, les tensions générées par un individualisme cupide défendu par un libéralisme dénaturé, et d’autre part, un communautarisme destructeur sécrété par les héritiers du marxisme qui n’ont de cesse de créer la lutte des classe partout où ils le peuvent, tous deux unis par le même mépris pour la vision chrétienne de l’Homme.

Je tiens à rappeler que dans un contexte où nous, catholiques, déplorons le règne du bruit médiatique, il est important de s’attacher au courage avec lequel les hommes politiques sont capables de défendre publiquement leurs convictions et la volonté avec laquelle ils cherchent à transformer leurs engagements en actions.

* Le FN et aujourd’hui le Rassemblement Bleu Marine ont toujours défendu dans leurs programmes une vision de la famille proche de celle défendue par la doctrine sociale de l’Eglise , mettant en valeur son rôle vital pour la nation.

* Marine Le Pen est la seule à assumer publiquement un projet de déremboursement des IVG de manière à ce que cela reste un évènement exceptionnel et non pas un mode de contraception. Elle et ses équipes sont les seuls à répondre sans ambiguïté sur ce sujet, fusse aux prix de bronca médiatique…pas assez pour les plus sensibles d’entre nous, mais mieux que l’UMP et ses satellites.

* Contrairement aux rumeurs trompeuses véhiculées par des officines qui réduisent les aspirations des catholiques à des éléments de marketing politique, le FN est aujourd’hui la seule structure politique à défendre une abrogation de la loi Taubira. 

Il ne faut pas confondre agitation médiatique et courage politique. En 2013, bien des hommes politiques, paroles rebelles sur scène et action dociles à l’assemblée ont facilité le passage de cette loi, en s’abstenant ou en votant pour. Une fois éloignés du tapage de la rue et installés sur les plateaux face aux journalistes, ils ont eu vite fait de reprendre l’argument selon lequel on ne pouvait pas « revenir en arrière »…exactement les mêmes trahisons que lors du combat contre le PACS…je vous invite d’ailleurs à vous replonger dans la presse de l’époque…les similitudes entre les argumentaires développés, les égéries mise en avant dans les milieux catholiques et leur soumission  rapide aux structures UMPS laissent songeur…

Je vous demande d’appeler les catholiques qui se sont mobilisés et particulièrement les lecteurs du Salon Beige à rester vigilants face aux tentatives de séduction dont ils vont faire l’objet durant cette période pré-électorale :

Pas question de soutenir des maires ayant participé à la diffusion des théories du genre dans les structures qu’ils sont censés contrôler (bibliothèques, écoles, structures culturelles) : il faut se renseigner sur les livres présents dans les bibliothèques municipales, les films programmés, les expositions auxquelles sont conduits les enfants…

Les subventions versées aux associations ne peuvent pas être attribuées à des associations pro-théorie du genre ou hostiles à nos valeurs (Ligne azur, Planning Familial ou autres) : il faut vérifier le montant des subventions versées aux structures catholiques et aux AFC…cela donnera une idée des priorités réelles des sortants

Les élus ne doivent en aucun cas s’être abstenus ou avoir voté pour le projet Taubira…et il faudrait s’assurer que leur parcours à long terme sur tous les projets de lois ayant fait avancer la culture de mort : l’abstention doit être considérée comme un signe de faiblesse, voire de soutien à la culture de mort. […]"

Partager cet article