Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Le Vatican

Anecdotes

Voici quelques anecdotes pour nous changer des analyses "foireuses" de la grande presse :

Si le conclave réunit des princes de l’Eglise dans leur grande majorité sexagénaires et septuagénaires, âge de la sagesse et de la sérénité, les émotions n’en sont pas moins fortes et les candidats ont parfois besoin d’un petit réconfortant. Ce besoin a été officiellement reconnu par le cardinal Gasparri en 1878, camerlingue avant de devenir le pape Léon XIII. Conscient du piètre état des finances de l’Eglise, il avait autorisé l’achat d’une bouteille de cognac pour le conclave, en précisant qu’il fallait une prescription médicale pour chaque verre distribué.

Un siècle plus tard, les choses ont évolué. Selon une anecdote, le futur Jean XXIII, à la veille de son élection au trône de saint Pierre en 1958, pressentant déjà son destin, avait combattu le stress avec du cognac apporté par un confrère, l’archevêque de Turin Maurilio Fossati. Le cardinal Giuseppe Siri, grand habitué des conclaves qui a failli devenir pape en 1978, a reconnu par la suite s’être muni chaque fois d’une "demi-bouteille de cognac" qui aurait été fort utile, "pas pour lui, mais pour le pape élu".

Le soir de l’élection, le nouveau pape et les cardinaux électeurs dînent ensemble et, du moins pour Jean XXIII et Jean Paul Ier, il y a eu du champagne, selon des indiscrétions ayant filtré par la suite.

Et l’ambiance de fin de conclave était à l’avenant: lorsqu’un cardinal américain – ou, selon certaines versions, espagnol – a demandé à Jean Paul Ier s’il était autorisé à fumer, le nouveau pape a médité gravement la question, puis a tranché: "Eminence, vous pouvez fumer, mais à condition que la fumée soit blanche".

Michel Janva

Partager cet article