Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Allons enfants de la patrie et du caddie

Allons enfants de la patrie et du caddie

Les supporters de l’Algérie ne sont pas les seuls à avoir gâché la fête nationale. Hier, nos zones commerciales déprimantes – et ouvertes le dimanche – illustraient ce que nous sommes devenus :

Des bagnoles partout, à perte de vue. Leurs toits chauffés à blanc par le soleil. Au milieu de cette marée de tôles aveuglantes, quelques éléphants bleus d’une station de lavage flottent au vent. Autour, c’est la zone commerciale proprement dite avec ses enseignes gigantesques qui ont définitivement supplanté, dans la mémoire de nos enfants, les noms de nos maréchaux : Auchan, Leroy Merlin, But, Kéria, Boulanger, Poulain, Picard, Gémo, Chausséa, NaturéO, Maxi Zoo, Aubert…

En travers des vitrines, sur des panneaux ou à même les murs des entrepôts, l’annonce des soldes et des remises : « – 30% », « – 50% », « Ouverture exceptionnelle, dimanche 14/07/2019 », « Derniers prix », « Soldes d’été », « Fermeture des accès à 19h45 ». Les portes automatiques s’ouvrent et se ferment sur une noria de caddies poussés par une population en jean, en djellaba, en short, en baskets, en savates, casquettes à l’envers, voiles à l’endroit, marcels découvrant des épaules et des bras tatoués comme les pages illustrées des anciens Larousse.

C’est jour de fête nationale. Aucun drapeau. Ni dehors, ni dedans. Aucune affiche tricolore. Aucune guirlande bleu, blanc, rouge. C’est la fête nationale. On est en France. On est partout. On n’est nulle part. On est consommateur. Uniquement consommateur.

Citoyen ? Seul est prié de l’être, le geste de jeter sa canette ou son papier dans la poubelle. Ainsi en a décidé depuis longtemps le législateur qui autorisa l’ouverture des commerces le dimanche et les jours fériés. Il n’a pensé qu’à cela. Imaginer de pavoiser les zones commerciales un 14 juillet ? Non, pourquoi ? Cela ne figure dans aucun programme. Apparemment dans aucun texte. Quand le communautarisme avance, une nouvelle laïcité, prudente et consensuelle, impose au drapeau de reculer, à la nation de se faire discrète.

Lors des fêtes de fin d’années, ce sont des pyramides de Pères Noël rouges à barbe blanche qui attendent le consommateur à l’entrée des grandes surfaces. A Pâques, ce sont des basses-cours entières de poules et de lapins coiffés d’un gros nœud doré qui l’accueillent. Lors du Ramadan, même débauche de produits, orientaux cette fois. Souvent une petite librairie orientée, pour petits et grands, les accompagne où il est possible de tout savoir sur la religion musulmane jusqu’aux flatulences susceptibles d’invalider la prière. Un peu plus tard, dès les premières grosses chaleurs, ce sont des empilements de cartons de rosé chargé d’égailler les soirées barbecue entre copains. « Le rosé, c’est en Provence qu’il est né ». L’abus de publicité nuit gravement à la santé du pays. Deux boules de pétanque ont achevé leur course près du cochonnet et d’un verre de rosé. « L’incontournable vin rosé ! »

Pour le 14 juillet, rien. C’est jour de fête nationale. On remplit son caddie. C’est un dimanche tranquille. Un dimanche comme les autres. Sur le bitume brûlant du parking, une petite brise feuillette un journal au pied d’un panneau de chantier : des milliers de supporters algériens descendus un peu partout dans les rues de France avaient sorti le drapeau algérien, s’en étaient drapés. Il y eut des débordements sur les Champs-Elysées, des vitrines cassées, des magasins pillés, des interpellations, des blessés parmi les forces de l’ordre. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a jugé « inacceptables » les « dégradations et incidents » commis jeudi soir. A-t-on fait usage du LBD ?  Quelle question ! Les drapeaux étaient algériens. […]

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

10 commentaires

  1. Pour moi, le 14 juillet est un jour de deuil national : commémorer la fête de la Fédération, présidée par un roi prisonnier et dépossédé de tout pouvoir.
    Prélude d’une guerre civile meurtrière et destructice de notre patrimoine.

  2. Ce qui est terrible dans les grandes surfaces, c’est que les gens achètent du Coca-Cola.
    Mais le pire, c’est qu’ils le boivent!

  3. Pardon mais le jour de la fete nationale n est pas le 14 juillet mais le 15 août . Un drapeau , quel drapeau ? Ne compte que celui fleurdelisé . maus le 14 juillet , c est la fete du consumérisme exacerbé , bobo proutprout ou entre beaufs devant un bbq , poussé au paroxysme , les affrontements entre nos envahisseurs du sud et la police , c est aussi les familles quand il y en a , levant les têtes devant la belle bleue ou la belle jaune , ce qui coûte une blinde , tant pis pour ceux qui n ont rien à manger , au moins ont ils un spectacle gratuit pour quelques instants ; voilà ce qui est sensé tous nous rapprocher et former un peuple , dans le sens uniquement républicain. Tout cela pour dire que les ingrédients de cette fete ( imposée , à l origine , à Louis XVI) sont à l image du but recherché par la rep , la destruction de la France catholique . Non merci ! C est un jour de deuil plutôt qui cristalise tous les vices et les mauvaises passions de l homme .

  4. Le Catholique Edouard Leclerc, Fondateur des super-marchés du meme nom ne doit pas apprecier les comportements de Ses descendants.

  5. Il y environ quatre ans, le magasin Leclerc de Pantin, faisait une promotion de Pâques: 30% sur les sous vêtements féminins! La réclamation rédigée n’a jamais eu de réponse.

  6. Ce n’est pas une fête et il ne faut pas se soumettre à vouloir participer à ce 14 juillet ripoublicain. Sortons nos drapeaux fleurdelisé et le sacré cœur. Et la marseillaise du franc maçon rouget de lisle ne me fait pas vibrer je soumettrais comme hymne national Claquez bannière de Chrétienté.

  7. Merci pour ces commentaires, je croyais être isolé sur le fait que la date du 14 Juillet est la journée du deuil national, et que le 15 août est la VRAI fête nationale.
    Il est important de le rappeler sans cesse.

  8. Feu le Royaume. Feue la France !
    Les apostats sont heureux.
    La poussière ns attend !

  9. 14 juillet 1099: attaque finale de Godefroy de Bouillon contre Jérusalem, aboutissant à la reprise de la ville le 15 juillet.
    Il sera intéressant de vérifier si l’année prochaine, ces centres commerciaux restent ouvert le mardi 14 juillet, ou si c’était plutôt parce que cette année le 14 juillet était un dimanche…

  10. Faisons la part des choses. Certes depuis son origine la célébration du 14 juillet transforme en chute des oppresseurs et des iniquités ce qui fut en réalité un hideux et scandaleux massacre (Alain Decaux n’est plus là pour nous le rappeler… les rares fois où on le lui permettait). Certes les Royalistes, dont certains se moquent étourdiment, et les nostalgiques des idéaux bretons et vendéens ne sont pas aussi “poétisants”, archaïsants ou délirants qu’on voudrait le faire croire : de temps à autre, il peut naître un bon roi, alors qu’on nous impose les pires candidats à la présidence ; et au moins, lui, sera formé à gouverner, d’ailleurs on aura au moins tâché de lui donner d’autres buts et idéaux que le fric mondialiste et la corruption assidue des foules et des âmes- ajoutés au Grand Remplacement. MAIS le temps a passé : même des royalistes, même des Bretons et des Vendéens ont, de facto, versé leur sang pour la France républicaine ; et bien d’autres de nos valeureux compatriotes, chrétiens ou non, avec eux ; et beaucoup de Français, toutes tendances ou origines confondues, ont, que ce soit en représentation, en mission, en exil, en travaux périlleux, talentueux etc œuvré pour la grandeur de Celle qui était devenue tricolore et laïque… le 14 Juillet fut, est, reste/ra leur fête et à ce titre, doit continuer d’être respecté !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services