Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Alliance VITA demande aux sénateurs d’être à l’avant-garde d’un progrès qui intègre la protection des plus fragiles

Alliance VITA demande aux sénateurs d’être à l’avant-garde d’un progrès qui intègre la protection des plus fragiles

Alors que démarre aujourd’hui l’examen du projet de loi bioéthique en séance au Sénat, Alliance VITA demande aux sénateurs de faire preuve de sagesse, de prudence et d’audace pour réorienter le texte tant qu’il en est encore temps.

Pour Caroline Roux, déléguée générale adjointe :

« Nous demandons aux sénateurs de revoir l’économie de ce texte en profondeur. C’est leur responsabilité. Pour cela, ils ne doivent pas céder à l’illusion d’un progrès qui tend à artificialiser ou sélectionner les humains plutôt que de protéger les plus fragiles, les droits de l’enfant et l’humanité elle-même.  Ce qui est en jeu, c’est la dignité et les droits humains. Les sénateurs doivent être à l’avant-garde d’une société qui ne fait pas du progrès une cause de discriminations et d’injustices. »

Est-ce un progrès d’effacer la paternité derrière les techniques de procréation ?

Est-ce un progrès de résumer la place de l’homme à ses gamètes et de le supprimer délibérément de la filiation d’un enfant ?

Est-ce un progrès d’artificialiser la maternité, d’imposer aux femmes des traitements hormonaux, sans raison médicale, pour congeler leurs ovocytes derrière la promesse illusoire d’une maternité par PMA, impossible à garantir plus tard ?

Est-ce un progrès de fermer les yeux sur la fraude à la loi que constitue la marchandisation des corps de femmes étrangères, réduites à être des mères porteuses ?

Est-ce un progrès de « traquer » les anomalies et de supprimer les êtres fragiles plutôt que de les accueillir et de tenter de les guérir ?

Est-ce un progrès, enfin, d’utiliser l’embryon humain, celui que nous avons tous été, comme un matériau de laboratoire, de le modifier génétiquement, de créer des chimères qui associent ses cellules avec des cellules animales ou encore de fabriquer des gamètes artificiels ?

Est-ce un progrès de ne plus respecter l’intégrité de l’espèce humaine et de s’autoriser des expériences d’apprenti-sorciers ?

Pour Alliance VITA la société progressera si on respecte la paternité, la maternité, la différence et l’intégrité de l’espèce humaine.

 Alliance VITA appelle, avec Marchons Enfants ! à se rassembler ce soir, mardi 21 janvier, et mercredi 22 janvier à 19h devant le Sénat pour appeler les sénateurs à un sursaut éthique contre cette loi qui ne mérite pas en l’état de s’appeler bioéthique.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services