Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

«Aller de soi et de l’ici vers l’autre et l’ailleurs»

Quand le mammouth bafoue le français et invente une langue pour noyer ses échecs dans l'incompréhension générale. Honteux.

Partager cet article

10 commentaires

  1. Respect pour les paroles du pape François svp…
    😉

  2. On croirait entendre Royal …
    C’est l’éloge de la diversitude !

  3. Apparemment, ces pédagogues, adeptes du spiralairitisme auraient trouvé ce qui leur convient « dans la métaphore de la spirale » à défaut d’avoir pu s’inspirer de l’allégorie de la caverne de Platon pour trouver la sortie et la lumière.

  4. pas mieux dans l’enseignement catholique.
    tout cela est déprimant.

  5. Le jargon c’est bon pour nous les souchiens. Par contre il existe une filière (dont nous assumons le coûteux financement) pour former les futures élites auxquelles nous n’aurons aucune part et qui apprennent parfaitement le français, entre autres.

  6. C’est quoi leur intérêt ? C’est quoi le but recherché ?
    Je veux dire, lorsqu’ils conçoivent de telles formulation, quelle est leur intention réelle ?
    Pourquoi écrire “créer de la vitesse” plutôt que courir ?
    Pourquoi écrire “milieu aquatique profond standardisé” plutôt que de piscine ?
    Y gagne-t-on en clarté ? Y gagne-t-on réellement en précision ? Est-ce qu’en parlant de “piscine” on courrait réellement le risque de se méprendre ?
    Il n’y a tout de même pas que de la pédanterie ? Eux au moins ont étudié Les précieuses ridicules. Ils ne prendraient pas le risque d’un tel grotesque, d’une telle fatuité, s’il n’y avait pas là un enjeu plus important ?

  7. l’enjeu ?
    regardez moi dans les yeux : “vous êtes une bête à cornes, vous êtes une bête à cornes vous êtes une bête à cornes, vous êtes une bête…”
    etc….

  8. C’est très intéressant, avec un peu de chance l’ailleurs signifiera…. la porte, Molière aurait énormément aimé ces nouvelles précieuses ridicules. Et puis que dire d’Audiard, tous ces cuistres lui donnent raison, ils osent tout !

  9. c’est pareil que les techniciens de surface ? remplaçant le mot : balayeur ? ou me trompe-je ?

  10. Il est difficile de faire plus abruti.
    La mission de l’éducation nationale est d’abêtir les enfants pour qu’ils soient très dociles aux crétineries du temps.
    Raison pour laquelle ils sont si nuls.
    Mission remplie.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services