Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

“Allah Akbar” en latin?

Stupéfiant :

Greg “cet homme-là, nommé à titre honorifique « imam du quartier Latin », il y a vingt ans, par l’ensemble des imams de France, préfère parler du Très Haut que de sa petite personne.

Et plus encore, il préfère le chanter, en arabe, tous les après-midi à la Grande Mosquée de Paris, et aussi le dimanche matin… en latin. Amoureux du chant grégorien « depuis longtemps », Mohammad Fayçal El Karoui a récemment rejoint le Chœur grégorien de Paris, qui organise, ce week-end, au collège des Bernardins à Paris, des rencontres de haute volée entre des spécialistes mondiaux de ce chant immémorial.  

Parmi eux, une foule de religieux et religieuses, supérieurs de monastères français ou étrangers dans lesquels perdure encore cette tradition, mais aussi un compositeur juif, un psychiatre proche de la tradition hindouiste, et l’imam du quartier Latin, invité à témoigner sur son attachement à ce chant qui dépasse largement l’héritage chrétien. Ce dernier précise que cette démarche, il l’accomplit à titre « strictement individuel », sans être « envoyé par personne ».”.

Il témoigne :

” Quiconque se laisse prendre par ce chant s’en trouve grandi, et élevé par les vibrations qui jaillissent de notre poitrine. Le chant grégorien nous élève les uns les autres et nous rapproche de l’Esprit, décrit l’imam. Il me permet d’entrer dans une adoration réparatrice, de cultiver ma piété (…)

Au contraire, cela approfondit ma propre foi, dans la mesure où je prie avant tout à la mosquée! Le Coran nous enseigne cette proximité les uns avec les autres, malgré la différence de nos religions, dans une écoute attentive”.

Partager cet article

12 commentaires

  1. “Le Coran nous enseigne cette proximité les uns avec les autres, malgré la différence de nos religions, dans une écoute attentive””: on le constate d’ailleurs tous les jours dans les pays musulmans

  2. Je viens de relire une grande partie des oeuvres d’Henry de Monfreid; ses livres ne sont pas seulement le récit de ses aventures, ils sont aussi un traité de diplomatie

  3. Au secours! Ce type mélange tout. Je veux bien admettre que la beauté du champ grégorien ne le laisse pas indifférent. De là à prier Allah en psalmodiant le coran et le Seigneur en chantant en grégorien suivant qu’il est à la mosquée ou aux Bernardins… Il faut lui envoyer rapidement la video de l’abbé Pagès sur Allah!!
    On sait que le père Moussali chantait aussi dans les deux langues, mais s’il priait en latin je ne suis pas sûr que cela ait été le cas en arabe quand il psalmodiait le coran comme un derviche, du moins si l’on se reporte à son livre: La croix et le croissant.

  4. C’est déjà un progrès. Ca vaut mieux que le Pater Noster en arabe…

  5. A Fdesouche: ça vaut bien moins que le Pater en arabe, oui !
    Ce gars apprécie le grégorien, fort bien!, mais il est musulman !
    Il vaut bien mieux un chrétien arabe récitant le Pater en arabe ! Chose à laquelle il n’y a d’ailleurs rien à redire : pourquoi les arabes chrétiens ne pourraient-ils pas prier en langue vernaculaire ?

  6. Beau témoignage.
    Si des “gentils” apprécient ce beau chant qui peut les conduire à se convertir !
    Quels sont les premières et lointaines origines de cette musique ?

  7. @ Fdesouche
    “C’est déjà un progrès. Ca vaut mieux que le Pater Noster en arabe…”.
    Je ne comprends pas du tout vos remarques et telles que je les lis, je me sens révolté contre des tels mots. Je voudrais me tromper et avoir mal compris mais le Notre Père en araméen c’est la langue du christ! Et le Notre Père en arabe, c’est aussi tout à fait normal. Et il y aussi des communautés chrétiennes arabes très anciennes qui n’étaient pas de rite latin mais byzantin…
    En plus en Mésopotamie il y avait des chrétiens avant même que des Gaulois entendent parler du Christ.
    Nos frères chrétiens d’Orient qui ont fait partie des premières communautés évangéliques sont en voie d’extermination et l’on oserait leur reprocher de dire le Notre Père dans leur langue.

    Cela n’a rien à voir avec la confusion des genres de la personne objet du Post qui en plus parle selon la taqya pour faire passer des messages aux “bobos” qui ne doivent pas vraiment bien comprendre ce qui se passe en ce moment dans les pays musulmans du Pakistan à l’Égypte, etc…tandis que dans certains quartiers de notre douche France…

  8. J’ai du mal à comprendre les commentaires. Le latin existait avant le christianisme et l’arabe avant l’islam, non ? Toutes les langues ont vocation à annoncer l’évangile et peuvent exprimer la liturgie des fidèles, même si l’hébreux, le grec et le latin ont une place privilégiée. Idem pour la musique grégorienne, polyphonique etc….
    Hélas, toutes les langues peuvent aussi servir de vecteur à l’idolatrie, comme l’islam ou aux idéologies, comme le laîcisme français.

  9. L’idée étant plutôt d’imaginer des français réciter le Pater Noster en arabe, d’où le drame, mais enfin on pousse son coup de gueule comme on peut hein.

  10. Je trouve que c’est assez beau. Du moment que cet homme n’amène pas l’islam dans les choeurs de grégorien. En plus de l’ouverture d’esprit, c’est remarquable car il y a une tradition en islam de grande méfiance vis à vis de la musique, qui pourrait véhiculer des esprits mauvais (des djinns) quand elle touche l’âme. La cantillation du Coran est l’exception bien compréhensible de cette règle.

  11. “ce chant qui dépasse largement l’héritage chrétien. ”
    C’est une blague ou quoi ? J’ai remarqué que quand les visqueux ne peuvent pas attaquer frontalement ce qui de la chrétienté est encore trop magnifique, trop merveilleux même pour eux, ils prétendent que c’est “universel”, comme si ce n’était chrétien que par hasard, le fait d’une distribution chanceuse.
    C’est pour eux une manière d’insinuer l’idée que le chant grégorien, après tout, appartient à tout le monde, et que sa nature chrétienne n’est qu’un paramètre mineur, qu’il n’y est pour rien.

  12. Même remarque que m.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services