Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / L'Eglise : L'Eglise en France

“Ainsi soient-ils”, une fiction d’Arte… bien fictive

A ceux qui ne veulent pas perdre leur temps devant cette émission, je conseillerais de lire cette analyse du Supérieur du Séminaire Saint Sulpice d’Issy-les-Moulineaux dont voici la conclusion :

"La dimension vraiment navrante de la série « Ainsi soient-ils » réside dans le lourd traitement qu’elle réserve à l‘ Église. Celle-ci est d’abord vue à travers le prisme d’un corps hiérarchique et  clérical travaillé par le sourd déchaînement des ambitions et des luttes de pouvoir. La personnalité  caricaturalement cynique du cardinal président de la Conférence des Évêques est à peine sauvée par le jeu de l’excellent Michel Duchaussoy. Le Pape n’a pas cette chance, se trouvant transformé par les scénaristes en un vieillard gâteux, borné et manipulé par de sombres prélats. 
L’ Église est perçue d’abord comme une institution à bout de souffle qui s’accroche pathétiquement à des moyens très humains pour satisfaire les ambitions de ses dignitaires et, accessoirement, relancer son audience. Alors que l’on pensait utiliser le thème de la pauvreté par une campagne bien orchestrée, on se retrouve totalement bousculé par les sans-papiers qui envahissent le séminaire.  Le crucifix de la chapelle des « Capucins », tombant par terre après avoir pris la pluie, est le symbole à peine appuyé d’une affaire qui n’a décidément pas d’avenir.
Fascinés par la dimension exclusivement cléricale de l’ Église, les réalisateurs de la série ne parviennent pas à la faire vivre sous nos yeux. En ont-ils d’ailleurs jamais eu le désir ? Nos cinq séminaristes ne rencontrent pas un seul prêtre dans l‘exercice normal de son ministère. On ne les voit jamais évoluer dans une communauté chrétienne digne de ce nom. Le peuple de Dieu n’a pas ici de visage ; l’ Église, dans sa réalité concrète de communion et de mission, n’apparaît pas.

Les gens heureux n’ont pas d’histoire, et l’on comprend qu’une fiction ait besoin de trouver ses ressorts dans le riche éventail des failles et des ambiguïtés de la nature humaine. La série « Ainsi soient-ils » n’échappe pas à cette fatalité. Sans lui dresser de procès d’intention, on se gardera d’y voir un témoignage crédible sur la formation des prêtres et la vie de l’ Église. Dans le domaine original où elle s’est aventurée, la nouvelle fiction d’ARTE est décidément demeurée… très fictive !"

Elle est téléchargeable en pdf sans doute pour être diffusée à l'envi vers tous ceux qui ont besoin d'être éclairés.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

4 commentaires

  1. Regardons qui produit et dirige cette série puante… Quand aurons-nous le courage de désigner par son nom le lobby qui tire les ficelles de la haine anti-catholique en France ?

  2. Je viens de regarder les deux premiers épisodes du feuilleton “Ainsi soient-ils”.
    Pas mal de curiosité, de crainte aussi.
    Cependant j’avoue que tout ce que j’ai pu voir, entendre, sentir n’est moins que rien la réalité que j’ai vécu au séminaire.
    Le positif, le négatif, l’évangélique, l’institution, la complexité des vies et la conversion sous le regard aimant du Christ.

  3. J’ai vu les 2 premiers épisodes. Je ne les ai pas trouvés si mal que ça…
    La hiérarchie catholique en prendrait un coup ? Mais pour l’instant, c’est très vraisemblable, si vous saviez…
    Attendons la suite.

  4. Je ne peux pas parler de cette émission, car je ne l’ai pas vue; en revanche, j’ai compris qu’elle a eu une bonne audience.
    Se pourrait-il que beaucoup de personnes qui ne viennent plus prier à l’Église, se demandent si la religion catholique ne pourrait pas leur apporter les bonnes réponses à leurs questions existentielles ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services