Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Nouveaux médias

Agitation à Radio Courtoisie

Rc Les auditeurs de Radio Courtoisie l’auront sans doute remarqué, suite aux émissions de lundi soir et de mardi soir, une violente polémique s’est déclenchée entre certains patrons d’émission et la nouvelle direction de la radio mise en place suite au décès de Jean Ferré.

Lors du traditionnel déjeuner de Radio Courtoisie qui s’est déroulé dimanche 12 novembre à la Mutualité, et à l’occasion duquel le Prix Daudet 2006 a été décerné à Jean Ferré à la quasi unanimité, plusieurs incidents ont eu lieu. Ils ont été évoqués par Henry de Lesquen dans son Libre Journal de lundi soir. Le lendemain, également dans son Libre Journal, Claude Reichmann a donné une toute autre version des faits en critiquant vivement la nouvelle direction au cours du premier quart d’heure de son émission. Radio Courtoisie a décidé de ne pas rediffuser ce Libre Journal qui a été remplacé mercredi matin par un enregistrement du Libre Journal de Jean Ferré datant de 2004.

L’émission de Claude Reichmann est diffusée sur un site de la Révolution Bleue, mais tronquée de la partie du début qui lui est reprochée. On peut cependant écouter ces 15 minutes d’émission sur cette page (très partisane, puisqu’elle invite même les auditeurs à suspendre leurs cotisations !).

Après avoir écouté la position de Reichmann, qui lui vaut d’après nos sources d’être dorénavant démis de ses fonctions de patron d’émission, il est indispensable de lire la longue mise au point faite par Serge de Beketch sur cette affaire, qui défend fermement Henry de Lesquen, pour pouvoir se faire une opinion sur ces tristes événements. Son article (qui provient du Forum Courtois) est trop long pour être publié sur le Salon Beige, je l’ai donc mis en ligne sur une page dédiée.

Ce blog aurait préféré ne pas avoir à parler de cette pénible affaire qui implique de part et d’autres des journalistes talentueux et dévoués à la défense de nos valeurs. Mais étant donné que cette polémique a été malheureusement mise sur la place publique, l’important est de fournir au lecteur une information complète.

Quoiqu’il arrive, ne lachons pas Radio Courtoisie au moment où elle a plus besoin que jamais de notre soutien.

Cathelineau

Partager cet article

14 commentaires

  1. D’une certaine façon c’était prévisible. Jean Ferré gérait magistralement sa radio à laquelle il avait tout donné. Son départ devrait créer un grand vide.
    J’étais au déjeuner et la tension était très palpable.
    Que l’équipe de Radio Courtoisie et les directeurs d’émission n’oublient jamais qu’ils ne sont que les dépositaires des attentes de tous les auditeurs et cotisants. Certains d’entre eux sont des personnes âgées et seules pour qui la radio est tout.
    Comme le disait fort bien Faniel Hamiche, il y a tant de choses à faire pour agrandir le gâteau. Il est malheureux de se disputer quelques miettes.

  2. Triste affaire.Si peu de temps après la mort de JF, l’effet n’est pas brillantet il faut espérer que RC ne va pas éclater..
    Pour ma part je reste fidèle à son successeur, qu’il avait lui-même désigné: H. de Lesquen

  3. SdB a lui même avoué ce soir que HdL n’est pas un modèle de souplesse… tout en vantant son CV, puisque c’est un polytechnicien doublé d’un énarque.
    Finalement, c’est peut-être pour ça que Reichman l’avait dans le nez ! (on connaît l’appréciation que CR fait de nombreux énarques… notamment ceux aux commandes du pays !)
    Cela reste douloureux à entendre, car de CR et SdB, j’appréciai énormément les 2 émissions – une seule survivra, vraisemblablement. Dommage.

  4. une fois de plus Le Diviseur(le diable) va se régaler….

  5. Dommage que de telles mesquineries aient été exposées au grand public. En général, il est préférable de laver son linge sale en famille. Tout cela va se calmer. Prions pour Radio Courtoisie, c’est ce qu’il y a de mieux à faire.

  6. Il est dommage que le défenseur des libertés économiques et le pourfendeur de l’étatisme fiscaliste doive céder le pas au technocrate fonctionnaire d’état, mais il est vrai que le comportement de Claude Reichman n’est en aucun cas admissible. Henri de Lesquen vit à Radio Courtoisie ce qu’il avait fait sur le plan municipal à Versailles : il aura constaté qu’être trahi n’est jamais agréable.
    Il faut souhaiter que la composante catho droite traditionnelle et la composante des libertés économiques demeureront bien représentées à Radio Courtoisie et ne seront pas progressivement marginalisées et trahies par des adeptes de Thor et Freya, sous couvert d’une “modernisation” et d’une “évolution”, par petites touches incessantes, pour aboutir ce que l’on vécut ailleurs et dans d’autres lieux de la droite nationale : la recette du pâté d’alouette, avec un cheval néo paîen, hegelien, ou nietschéen et une alouette droite nationale et catholique, imprimée sur l’étiquette. Dans ce cas là, c’est l’étiquette qui fait problème.
    Mais les anciens de cette station sauront certainement veiller à ce pluralisme qui fait son intérêt.

  7. Auditricie et cotisante, je n’écouterai plus Radio Courtoisie.
    Claude Reichman avait raison, et il a parlé pour beaucoup d’autres, auditeurs et patrons d’émmissions.
    J’écoute régulièrement Radio Notre-Dame.
    Cette radio ne vit que par les cotisations des auditeurs, comme RAdio Courtoisie, et est beaucoup plus moderne. Emissions en direct dès 6h00 le matin, jusqu’à minuit.
    Des émissions interactives, où les auditeurs ont la parole… jamais le cas sur Courtoisie par on ne sait quelle crainte.
    C’est vrai, ça, quelle confiance en leurs auditeurs pour ne pas vouloir les laisser s’exprimer sur l’antenne comme sur Radio Notre-Dame.
    Site internet très complet, avec, encore, interactivité grace aux courriels, etc…
    Radio Courtoisie doit absolument se moderniser pour vivre. Et ce n’est pas en restant sur de vieux acquis que cela se passera. Et c’est ce que C Reichman voulait, c’est tout.
    J’aime beaucoup Serge de Beketch, mais je le trouve un peu parano, non?
    J’ai la quarantaine, et je veux écouter une radio qui soit plus jeune et moderne.
    Une autre question, où va tout cet argent que l’on envoie à Radio Courtoisie?
    A quoi sert-il, alors que l’on ne capte pas la radio sur toute la France?
    Simplement dites-moi pouquoi une telle différence entre ces deux radios alors qu’elles ne vivent qu’avec l’argent des auditeurs?

  8. Je soutiens totalement Claude Reichman qui apportait une certaine ouverture dans son LJ aux problèmes économiques, loin des dogmes par trop partisants et ultra catho d’un Bernard Anthony par exemple.
    Reichman ainsi que Yannick Urien représentent l’ouverture sur RC a des sujets qui sortent un poil des sampiternelles gérémiades de la FSPX.
    Par ailleurs, la nommination de HDL comme directeur de la radio est pour le moins curieuse, on ne peut pas dire que ce Monsieur se soit illustré par le moindre succès dans ses actions politiques.
    Et en tout cas, ça n’est certainement pas un journaliste ni un homme de radio.
    donc en gros, Wait and See, mais pour le moment, RC atendra le temps qu’il faudra ma cotisation.

  9. Je reste fidèle à Radio Courtoisie telle que Jean Ferré a voulu qu’elle continue
    et puis, bon, oui ! je l’avoue : j’ai un p’tit faible pour Serge de Beketch !

  10. @Pascal G., je doute qu’une fois Jean Ferré mort et enterré, le pluralisme survive sur RC…
    Enfin, on ne sait jamais ; ci-joint le communiqué de presse (!) d’un des patrons d’émission sur son blog :
    http://olivierpichon.over-blog.net/article-4563706.html

  11. Il me semble que l’on gagne toujours à écouter les deux parties et chacune a sans doute des choses valables à dire. En l’occurence, si les dix premières minutes de l’émission de C.Reichmann sont écoutables, il faut admettre qu’il est peu élégant de sa part, et même inadmissible, de se livrer à des menaces (pas vraiment) voilées envers la radio (lorsqu’il parle CSA).A placer le débat sur ce terrain, il est certain qu’il n’y aura bientôt plus de lutte d’influence : il n’y aura plus de radio du tout. Espérons que les partisans de C.Reichman sauront revenir à plus de mesure et de raison, sinon c’est à croire qu’il sont prêts (par dépit? par intérêt? suite à la détestation d’un tel? ou par mépris des auditeurs de la “France d’en bas ” qui n’ont que faire de ces querelles”?), qu’ils sont prêts, donc, à couler le bateau…Or quoi que l’on pense de Radio Courtoisie, on ne peut nier que c’est un outil formidable pour la défense de nos valeurs.

  12. Reichman avec UN SEUL ‘N’, sapristi !

  13. il faut absolument que Lesquen,Becketsh et Reichman fassent la paix
    Lesquen a de la poigne pour assurer la perennite de la radio
    mais Reichman a du savoir faire, de la souplesse
    les deux se completent
    quant a Becketsch,c’est le folklore…
    sans Reichman et des gens comme yannick curien la radio va virer vraiment passeiste
    elle n’aurait plus aucun avenir

  14. J’aimerais que Claude Reichman puisse s’exprimer sur l’affaire de la cassette truquée envoyée au CSA. En tant que patron d’émission, il sait très bien (comme tout auditeur d’ailleurs, puisqu’on nous le serine douze fois par jour) que ce genre de manipulation ne résisterait pas une seule seconde à une enquête très sommaire, car Radio Courtoisie conserve pieusement les enregistrements passés, ce qui permet de contester des allégations de la nature de celles dont parle Serge de Beketch. Claude Reichman n’est pas le naïf légèrement débile qu’il faudrait être pour parier sur la réussite d’une entreprise foireuse de ce type, toutes considérations morales mises à part.
    Si CR était seulement invité par tout autre patron d’émission, il aurait l’occasion de clamer son innocence et de faire comprendre ce que je viens d’exposer. Mais voilà, ce n’est pas souhaité, toute la machination montée pour écarter le chef de file de la Révolution Bleue et faire rentrer Radio Courtoisie dans le rang tomberait à l’eau.
    De la part de ceux qui s’opposent aussi violemment à monsieur Reichman, il y a donc ce qu’on appelle le non respect des droits de la défense, alors qu’il a été porté une accusation grave à son encontre. Pour une antenne qui se déclare libre, il y a de quoi frémir.
    Tant que la situation restera en l’état, je cesserai de soutenir et d’écouter Radio Courtoisie, le coeur serré, furieux contre ceux qui salissent l’image de cette magnifique station. Quel gâchis !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services