Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Affaire Redeker : Robien rappelle la réserve des fonctionnaires

Le ministre de la pseudo Education dite Nationale s’est exprimé ce matin sur l’affaire Redeker :

"Chacun peut bien sûr exprimer ses opinions, nous sommes en démocratie. Je suis solidaire de cet enseignant dans son épreuve (…)
en signant une tribune libre, cet enseignant a impliqué l’Education
nationale
. Un fonctionnaire doit se montrer prudent, modéré, avisé en
toutes circonstances".

Monsieur Redeker a le droit de s’exprimer, mais pas en tant que professeur. C’est le principe de la réserve qui s’impose à tout fonctionnaire français.
Alors comment monsieur de Robien peut-il être "solidaire" d’un enseignant auquel il reproche d’être passé outre ce devoir? L’est-il en tant qu’homme ou en tant que fonctionnaire?
La question de la réserve des fonctionnaires se pose : la dichotomie est-elle possible? Jusqu’où le fonctionnaire doit-il se taire? Cette fameuse réserve est-elle toujours appliquée? En cours par exemple, les professeurs peuvent-ils toujours l’exercer? Et entre les deux tours de la présidentielle de 2002, qu’a t-on fait de cette réserve lorsque les professeurs envoyaient des mineurs dans des manifestations politiques?

Les mots sont là pour noyer la pensée du ministre. Un peu de démagogie sous couvert de solidarité, mais au fond le ministre aurait souhaité que Redeker, prof et citoyen, se taise. Tout simplement. Pas de vague et soumission à l’irraison d’Etat… C’est beau la solidarité!

Lahire

PS 14h20 : Faites un tour sur le site de ce professeur et vous découvrirez qu’il n’en est pas à sa première tribune de presse sur l’islam. En témoigne cet article très fin et précis sur l’islamophobie. Il date de 2003 : la réserve des fonctionnaires n’existait-elle pas déjà? Alors, un peu de sérieux…

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

11 commentaires

  1. On ne peu plus se taire lorsque la limite de l’innaceptable est franchie. c’est un corollaire des baïonnettes intelligentes.
    http://chretiendanslacite.hautetfort.com

  2. Le problème, c’est que dans l’Education Nationale, le devoir de réserve voudrait dans les faits que les professeurs ne soient jamais que des machines à transmettre un savoir soigneusement aseptisé… et s’interdisent de penser (des fois qu’ils transmettraient cette mauvaise habitude à leurs élèves…).
    La vie d’un enseignant dans nos beaux établissements publics est une perpétuelle auto-surveillance…
    et l’on peut malheureusement souvent se demander si elle ne confine pas à une forme de prostitution…

  3. De Robien ne peut être sincère en disant cela. Redeker n’est pas un fonctionnaire d’autorité, mais un fonctionnaire dépendant de l’E.N. De plus ses écrits ne sont pas violents.
    Robien oserait-il dire cela de Stauss-Kahn qui est professeur des universités ? Allons donc !
    Il jette le professeur en pature aux fanatiques et espère comme cela avoir la paix pour l’institution.
    Ce n’est pas beau de frapper un homme obligé de se cacher, menacé de mort. Je suis très déçu par de Robien. Il encourage ainsi la censure islamique. Son discours donne la nausée.

  4. Impayables nos chers (très chers) politiciens… solidaire pourvu que l’autre la ferme !

  5. Cela s’applique t il à notre cher prof de philo (Michel Onfray) auteur du traité d’athéologie ?
    Et plus précisément est-ce encore valable en ce qui concerne les attaques contre le catholicisme?

  6. Les menaces sur M. Redeker sont inacceptables.
    Je rappelle cependant qu’il est un fervent partisan de l’Etat d’Israël, ce qui est son droit, et que ses amis utilisent des méthodes d’intimidation moins violentes que les islamistes mais tout aussi condamnables: terrorisme intellectuel, procès, pressions diverses.
    Bref, c’est l’arroseur arrosé…

  7. Je ne serais pas aussi virulante que vous.
    M. de Robien s’engage déjà sur un chemin dangereux en disant : “Je suis solidaire”. Il ajoute d’ailleurs : “de cet enseignant”.
    Par contre il tend à généraliser son discours en disant : “un fonctionnaire doit se montrer prudent, modéré, avisé en toutes circonstances.”
    Bon, je vous accorde le fait qu’il fasse un peu poule mouillée, mais… que dire, que faire ? Le problème est si imporant. Il ne s’agit plus seulement d’un professeur et de sa famille, mais d’un peuple aussi !
    Mais après tout peut-être êtes-vous plus dans le vrai : si ces hommes ont autorité, que ne l’utilisent-ils alors !

  8. Je suis moi-même enseignant, je suis Catholique, je lis la Bible, je m’intéresse aux autres religions. Cela étant précisé, j’estime que ce prof, à semer la tempête, ne fait qu’en récolter les fruits… Quant à De Robien, il a bien raison d’adopter une attitude modérée. J’ai lu l’article incriminé, mélange d’anticommunisme primaire d’un vieux réac en mal de Soixante-Huitards vieillissants pour lui faire la causette, confondant des textes religieux et leur interprétation, sentant son De Villiers et son Le Pen à plein nez. Lui qui critique le communisme en lui opposant le christianisme sait-il que, selon de nombreux auteurs chrétiens, le Communisme serait la dernière hérésie chrétienne ? Ou plutôt l’avant-dernière… l’ultime hérésie n’est-elle pas cet Islam né à l’est de la Méditerranée… Oui, je suis provocant gratuitement mais ce prof de philo n’est-il pas insultant gratuitement. La lapidation de Satan est aussi symbolique que la communion au corps du Christ (dont les Catholiques croient réellement que c’est le corps du Christ)… N’importe quel universitaire illuminé pourrait alors écrire que les Chrétiens sont non seulement anthropophages mais carrément théophages. Ce soi-disant philosophe devrait se souvenir qu’il y a un mot qui s’appelle respect des autres et que l’amalgame systématique n’a rien à voir avec la liberté d’expression…

  9. Je suis moi-même enseignant, je suis Catholique, je lis la Bible, je m’intéresse aux autres religions. Cela étant précisé, j’estime que ce prof, à semer la tempête, ne fait qu’en récolter les fruits… Quant à De Robien, il a bien raison d’adopter une attitude modérée. J’ai lu l’article incriminé, mélange d’anticommunisme primaire d’un vieux réac en mal de Soixante-Huitards vieillissants pour lui faire la causette, confondant des textes religieux et leur interprétation, sentant son De Villiers et son Le Pen à plein nez. Lui qui critique le communisme en lui opposant le christianisme sait-il que, selon de nombreux auteurs chrétiens, le Communisme serait la dernière hérésie chrétienne ? Ou plutôt l’avant-dernière… l’ultime hérésie n’est-elle pas cet Islam né à l’est de la Méditerranée… Oui, je suis provocant gratuitement mais ce prof de philo n’est-il pas insultant gratuitement. La lapidation de Satan est aussi symbolique que la communion au corps du Christ (dont les Catholiques croient réellement que c’est le corps du Christ)… N’importe quel universitaire illuminé pourrait alors écrire que les Chrétiens sont non seulement anthropophages mais carrément théophages. Ce soi-disant philosophe devrait se souvenir qu’il y a un mot qui s’appelle respect des autres et que l’amalgame systématique n’a rien à voir avec la liberté d’expression…

  10. Il est pas mal ce Jean François Peres. Si je l’ai bien compris, Redeker a parfaitement mérité lers menaces de mort dont il fait l’objet. Tout le monde sait que les menaces de mort sont un élément de dialogue sensé et raisonnable. Si jamais elles sont mises à exécution (et pourquoi pas ?)il l’aura bien cherché, Redeker. Et je pense qu’il faudra pas trop compter sur J F Peres pour participer à l’achat de la couronne. Stupid white man.

  11. Consterné. En tant que prof, croyant et plus simplement être humain, lire les propos de M. Peres me navre… et me rassure : ce monsieur peut aligner les phrases et les pensées les plus méprisantes, personne ne le menace de mort ! Il en a le droit, et c’est ce droit qu’il devrait aussi revendiquer pour les autres.
    Contrairement à ce que dit le ministre, ce n’est pas l’Education nationale qui s’exprimait, mais un individu, avec lequel on peut être en parfait désaccord (ce qui est mon cas, d’ailleurs). Au nom de quoi interdirait-on à un fonctionnaire, quel qu’il soit, de s’exprimer en dehors de son service sur tel ou tel sujet ? Au nom de quoi serait-il ipso-facto bombardé “représentant” de sa profession, de son administration ?
    Enfin, je ne comprends pas les propos de M. de Robien sur les fonctionnaires qui devraient se montrer prudents et “avisés” en toutes circonstances… Qu’est-ce que c’est que ce charabia vaguement moralisateur ? Peut-on rester “modérés” face à une attaque aussi grave contre un de nos concitoyens, au seul titre que sa pensée déplaît à certains ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services