Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Homosexualité : revendication du lobby gay

Adoption homosexuelle : réactions au FN

Plusieurs membre du Front National réagissent à la décision du tribunal administratif de Besançon :

Bruno Gollnisch : "Une nouvelle étape vient d’être franchie dans l’adoption d’enfants par des homosexuels. Cette décision, et cette mesure, constituent une nouvelle régression du droit, et creuse un fossé de plus entre le droit naturel et la loi positive. Les homosexuels, qu’il ne s’agit ici ni d’injurier ni de mépriser, ont fait un choix de vie qui exclut la procréation. Quoi que l’on en pense par ailleurs, cela relève de leur liberté. Mais ils ne sauraient dès lors exiger je ne sais quel « droit à l’enfant ». Il y a là une inversion complète de l’institution de l’adoption. L’adoption existe dans l’intérêt de l’enfant, privé de sa famille naturelle par la disparition ou la carence de celle-ci. L’adoption n’a pas pour but premier la satisfaction des besoins de l’adoptant. En revanche, les enfants adoptés ont droit, eux, pour leur formation et pour leur équilibre, à un papa et une maman, autant que faire se peut."

Marine Le Pen : "La scandaleuse décision du tribunal administratif de Besançon qui autorise l’adoption d’enfants par les duos homosexuels constitue un cas d’école du dessaisissement du pouvoir du peuple au profit d’une oligarchie dans une affaire de principe de la plus haute importance. […] Comme dans l’affaire Mitterrand, cette décision consacre la disparition d’une certaine morale d’Etat et le triomphe d’une société hédoniste où les volontés de certains adultes priment sur les droits légitimes des enfants. […] Porte parole de la majorité silencieuse, [Marine Le Pen] demande que contrairement à ce qu’a annoncé précipitamment le ministère public, il soit immédiatement interjeté appel de cette décision."

Partager cet article

11 commentaires

  1. Un enfant, c’est un papa et une maman. Dieu a crée l’homme ainsi et il ne peut en être autrement, un point c’est tout.

  2. L’adoption par une paire d’homosexuelles est un déni de justice pour l’enfant et un retour à l’animalité; cette décision atroce ridiculise l’administration de la Justice dans ce pays et empêchera certains couples normaux d’adopter, puisque de nombreux états étrangers refusent avec indgnation que leurs enfants soit livrés à des personnes immorales et dont l’état psychiatrique est sujet à caution.
    Les droits de l’enfants sont bafoués par ce pouvoir ; cette affaire est à relier au pédomaniaque mitterrand, qui plastronne au gouvernement et répand la putréfaction morale avec une énergie de suicidaire.

  3. Pourquoi, Crockett, insultez-vous les animaux ?
    On ne rencontre pas ce comportement dans le règne animal.

  4. Excusez moi c’était Pierre-Henri et pas Crockett.

  5. Sujet important. Les prises de position politiques rappelant le bien commun et le bon sens sont rares encore : il faut les saluer.
    Attention sur les grands médias et jusqu’au Figaro une chape de censure s’abat : “l’ordre immoral” se met en place. Les catholiques, les gens de bonne volonté attachés à la famille ont intérêt à faire entendre leur voix en allant aussi sur ces sites pour ne pas les laisser investis par les réseaux opposés à la famille !

  6. Vous n’êtes pas tolérants ! Pourquoi est-ce que deux êtres naturels de mêmes sexes n’auraient pas le droit d’avoir des enfants ? On priverait un enfant d’avoir des “parents” fussent-ils deux hommes ou deux femmes ? ou deux transexuels ? Ne faut il pas mieux qu’un enfant ait deux papas qu’il l’aime qu’un papa et une maman qui ne l’aime pas ?
    Mon Dieu ! Tant et tant d’arguments si légers et si maladroits, si contraire au bon sens et à l’ordre naturel. NON un couple homosexuel ne peut pas et ne doit pas avoir un enfant. D’abord parce qu’il en est ainsi : la LOI NATURELLE. Un enfant ce n’est pas un droit ! Il est le fruit d’un amour entre un homme et une femme, c’est la procréation naturelle ainsi établie. Avoir un enfant ce n’est pas un droit c’est le résultat normal de l’union d’un homme et d’une femme. Si deux hommes veulment vivre (en couple) ensemble c’est leur affaire (bien que cela soit aussi contraire à l’ordre naturel). Mais ne pouvant obtenir par la nature même ce qu’ils réclament ils doivent se contenter de vivre ainsi. Un enfant à besoin d’un papa et d’une maman pour s’épanouir et grandir. Nous ne pouvons pas accepter l’homoparentalité et la monoparentlité (désirée). Ce serait grave pour les enfants. Il faut bouger ! la France deviendrait elle la nouvelle Sodome ? Il s’agit d enous battre pour le bien des enfants mais aussi de ces couples homosexuels qui ne savent pas ce qu’ils font !

  7. Il y a aussi la réaction du MPF :
    “Hier, le tribunal administratif de Besançon, malgré les refus du Conseil Général du Jura, vient de donner son feu vert à un couple de lesbiennes pour adopter un enfant. Le tribunal renforce ainsi la jurisprudence du 22 janvier 2008 qui avait poussé la Cour Européenne de Droits l’Homme à condamner la France pour discrimination sexuelle envers cette enseignante.
    Désormais, cette jurisprudence est un véritable appel d’air à tous les couples homosexuels pour obtenir le droit d’adopter un enfant. C’est un exemple de plus de la suprématie du droit européen sur notre droit national.
    Le Mouvement Pour la France espère que ce triste événement, qui nie les droits de l’enfant à disposer d’un père et d’une mère, permette aux français de prendre conscience de la détérioration de la souveraineté de la France. En plus de détruire les nations, l’Union Européenne actuelle détruit les familles.”

  8. J’ajoute que Sophie MONTEL, conseillère régional FN de Franche-comté et membre du bureau politique du FN, a publié un communiqué dans le même sens, dénonçant notamment l’attitude ambigue de l’UMP par le bien de son lobby homo “Gaylib”.

  9. Attention il ne s’agit pas de la Cour d’appel mais du Tribunal administratif de Besançon.
    Je trouve la réaction du MPF rédigée à la va vite : On parle d’abord d’un couple, puis d’une enseignante, ce qui est assez confus. A ce propos, les réactions du MPF ne sont jamais poussées, sont allusives, ne vont jamais au fond des choses et ne font jamais plus de quelques lignes. C’est très décevant pour un parti affirmant défendre la famille…même l’association pour la protection de l’enfance fait mieux.
    Quant à l’UMP, il serait logique que cette soit disant droite fasse un recours contre cette décision affreuse et révoltante.

  10. excellente annalyse de “l’homme bien” qui ne peut que convenir à tous les hommes de bonne volonté.

  11. Deux réactions :
    1) sur la forme, concernant la déclaration de Marine Le Pen s’autoproclamant “porte-parole de la majorité silencieuse”. On appréciera la modestie de ce propos.
    2) sur le fond, concernant le problème, le FN mariniste ne tient pas à revenir sur le pacs. Il n’en est pas parlé dans le communiqué alors que la source du problème est là.
    POur ces deux raisons le PdF par sa rapidité et son intégrité semble plus convaincant.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services