Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française / France : Politique en France / France : Société

Adieu le pélerinage de Chartres?

La tactique du ricochet consiste à s'allier un ennemi A contre un ennemi commun B que l'on attaquera ensemble avec des armes qui inévitablement, se retourneront contre cet ennemi A. Il faut que A soit aveugle pour l'accepter. Ca arrive…

Exemple : la prière dans la rue.

Interdire la prière dans la rue au nom de l'ordre public réjouira tous ceux qui ne veulent plus voir certaines rues de Paris bloquées par les musulmans le vendredi après-midi. Nombreux sont les catholiques qui abondent dans ce sens et suivent le politique dans ce combat.

Or, au nom de quoi la république française qui se dit laïque, qui se fonde sur une égalité qu'elle définit elle-même et qui se flique toute seule par une HALDE toute puissante, au nom de quoi donc ce régime se permettra-t il un distingo entre "musulmans" et "catholiques"? Au nom de quoi interdirait-elle les rues de Paris aux musulmans et pas aux catholiques? Intrinsèquement, la république n'a aucune raison, voire même aucun droit de le faire : la discrimination, fille de la même république, coûte cher en ces temps…

C'est tout l'intérêt de suivre les débats du mois de mars à l'UMP préparant déjà 2012. Nicolas Sarkozy en a posé les bases lui-même: c'est l'Etat qui doit définir la place laissée aux religions dans l'espace public. Ce principe est en soi pervers et inacceptable, qu'il s'applique aux musulmans ou aux pélerins de Chartres :

"Moi, je veux aller plus loin : je ne veux pas de minarets, pas d'appels à la prière dans l'espace public, pas de prières dans la rue".

Partager cet article

20 commentaires

  1. A quand l’interdiction de sonneries de cloches ? Ce n’est sans doute pas très loin…

  2. Vous mettez le doigt sur un problème bien réel.
    La difficulté avec l’Islam, ce n’est pas qu’il soit visible dans l’espace public. S’il le fait dans le respect des lois, où est le problème ?
    Là où l’islam pourrait bien être incompatible avec nos sociétés et notre droit, c’est qu’il semblerait que toute musulman décidant de quitter cette religion pour en adopter une autre n’est pas libre de le faire et s’expose à des réactions, pressions ou menaces de ses coréligionnaires.
    De nombreux éléments semblent montrer que tel est le cas, mais disposons-nous d’un dossier solide, avec des faits qui pourraient emporter la conviction ?
    Si tel est le cas, oil y aurait là une argumentation beaucoup plus cohérente à faire valoir qui ne remettrait pas en cause à terme notre droit d’exprimer notre propre foi dans l’espace public.

  3. Il y a quand même des distinctions à faire : Demande d’autorisation préalable ou non, entrave à la circulation ou non, une fois par an ou chaque vendredi, etc.

  4. Pour sauver la liberté d’être chrétien, il faut supprimer la liberté d’être mahométan. C’est dur à entendre, mais c’est la vérité. La religion de Mahomet est opposée au christianisme comme la maladie est opposée à la santé. On ne donne pas un traitement égal à deux forces antagonistes si l’on redoute la victoire de l’une sur l’autre. La république laïque n’a plus que le choix de laisser faire l’Islam ou de s’opposer à toutes les religions ; et dans les deux cas, le christianisme est perdant. La conclusion s’impose : la république laïque est incompatible avec le christianisme.

  5. Bonne analyse. Et qui souligne, en creux, l’énorme manque des « douze mesures pour 2012 » qui sont proposées par Billot de Lochner. Rien sur l’ennemi nº 1 de la France : le laïcisme !
    C’est le laïcisme, refus de Dieu dans la société, qui a déchristianisé, déboussolé et démoralisé la France. C’est le laïcisme qui provoque aujourd’hui un appel d’air en faveur de l’Islam (parce que la nature a horreur du vide). Et les catholiques n’auraient pas une seule revendication à porter contre notre ennemi nº 1 ???
    On dira que ce n’est pas un thème porteur. Que cela n’intéressera guère les Français. Voire. Mais de toute manière croyez-vous que l’abolition de la peine de mort était un thème porteur et populaire ? La gauche a fini par l’obtenir CONTRE la majorité des Français, à force de militer. De même, croyez-vous que le PACS, à l’origine, était populaire ? Souvenez-vous : les Français n’en voulaient pas. Mais la gauche n’hésite pas, elle, à s’engager pour des causes qui semblent perdues d’avance. Et elle finit par faire changer les mentalités, grâce à des réclamations intensives d’abord, et ensuite grâce à la loi.
    Il va de soi qu’on ne peut pas aujourd’hui, et IMMÉDIATEMENT, réclamer aux partis politiques l’application de « Quas Primas » (encyclique sur le Christ-Roi). Mais faisons comme nos adversaires : allons-y par étapes.
    Aujourd’hui, la « laïcité à la française » prétend mettre toutes les religions sur un pied d’égalité (quoique certaines soient plus égales que les autres – mais passons.) C’est ce principe-là qu’il faut attaquer vigoureusement et dénoncer sans cesse. Les Français sont quand même ENCORE capables de voir que la France a été forgée par le catholicisme. Il n’y a pas besoin d’avoir la foi pour s’en apercevoir. Même la fameuse « laïcité » a des racines chrétiennes. (Une idée chrétienne devenue folle, dirait Chesterton). Il est donc absurde, scandaleux et anti-français de mettre la religion historique de la France au même rang que les autres. Il faut le dire franchement, et le clamer haut et fort : le catholicisme a droit, en France, à des privilèges. Et il faut demander aux hommes politiques s’ils sont prêts à lui garantir ces privilèges.
    C’est la seule manière, aujourd’hui, de ne pas tomber dans le piège que nous tendent conjointement le laïcisme et l’islam. Il est vraiment très regrettable que les « douze mesures » n’en disent pas un mot.
    Et, effectivement, tant qu’on n’attaquera pas sur ce terrain, je crois qu’on ne gênera pas beaucoup les Loges (ni la Grande Loge, ni les autres)
    Donc, à mon sens, première revendication à porter aux candidats politiques : reconnaissez-vous que le catholicisme doit jouir, en France, de certains privilèges par rapport aux autres religions. Aux yeux de beaucoup, ce sera presque une provocation. Mais une provocation utile ! Qui, à terme, fera bouger les consciences. Qui nous permettra de tenir une position cohérente face au piège laïcisme-islam. (Ex. : oui aux processions chrétiennes, qui sont traditionnelles en France ; non aux prières musulmanes dans les rues, qui sont un prosélytisme agressif vis-à-vis de notre identité).
    Le premier terrorisme idéologique, en France, c’est celui du laïcisme. c’est aussi celui qui offense le plus l’honneur de Dieu. Attaquons-le vaillamment !

  6. Ce serait bien mérité LOL

  7. sauf que le pèlerinage de Chartres c’est quelques jours par an et (3 + 3) et que la rue Myrha bloquée c’est 52 jours par an, avec interdiction de passer si on n’est pas là pour prier, avec menaces si on filme, etc.
    dans ce cas, ça va être difficile d’empêcher aussi les saintes Marie de la mer, Lourdes (ça déborde un peu dans les rues, vous ne trouvez pas), et on peut pousser le bouchon: quand des scouts chantent un prière sur la route, on les halde?

  8. La vrai question est de savoir – la France est-elle encore un pays chrétien. Si elle ne l`est plus – comment les chrétiens peuvent-ils organisés leur propre état en faisant sécession ou encore un boycottage et une résistance contre cette boite vide qui a été vidée de tout sens par des Francs-macons et des activistes athées. Les chrétiens doivent s`organiser au niveau politique avant que tout ne soit démoli!

  9. la laicité est un dogme républicain à combattre . Les laicards sont partout au FN avec Marine le Pen à l’UMP avec la droite populaire avec les idntitaires et la fameuse riposte Laique. C’est le principe même de la République qu’il faut combattre. Ni laique ni islamique la France est judéo-chrétienne et les judéo chrétiens doivent se mobiliser pour défendre au minimum l’aspect culturel et au maximum la foi !

  10. Ils en ont rêvé, ils vont le faire…

  11. D’accord et pas d’accord
    D’accord pour combattre le laïcisme.
    Mais pas d’accord à propos des Musulmans. Pélés de Chartres, Lourdes, camps scouts… tous sont déclarés aux autorités et je pense qu’en général c’est du pain béni pour elles : on est ni violents, ni ivres… Déjà les laïcards ne pouvaient lutter avec des raisons réelles et valables contre les premiers attroupements à Lourdes…
    Mais ces rues bloquées… c’est de l’ABUS ! pas de déclaration, habitude farouchement protégée et revendiquée, voire violente… Pourquoi ne cotisent-ils pas une bonne fois pour toutes ?
    Et puis la “religion” au sens large du terme, c’est pour un mieux vivre ensemble, non ? Pas pour se faire mettre dehors si on est non-musulman (la non-liberté religieuse est, là aussi, un gros problème) ! Après, que des riverains d’une procession ou d’un camps scout se joignent au groupe ou au contraire l’invective, “nous”, on laisse faire… (au point que la christianophobie devient un « sport » sans risque)
    Oui, luttons contre le laïcisme, rendons toute sa place à notre Dieu (nous les premiers, ne faisons pas l’autruche) et témoignons à tous que la religion est un “mieux-vivre ensemble”. Cela va des beaux sourires à la sortie de la messe, aux petits riens du quotidien.

  12. Vous divaguez complètement dans vos commentaires, il n’y a aucune concession à faire dans ce domaine. Notre pays est Chrétien et on n’a pas à le partager avec l’islam.
    Dans les pays musulmans quelle est la place des Chrétiens ????? Ils sont tués les églises brulées etc ………. Ouvrez les yeux, et arrétons de nous courber devant eux!!! Sinon préparez votre converssion à l’islam ou votre valise !!!!!!!!!!!

  13. @ DELHOUME
    Le mot ”laïcard” ne peut s’appliquer à la laïcité la plus traditionnelle. Pour être précis, hier face à MELANCHON se réclamant du laïcisme le plus virulent, M LE PEN a répliqué : “Nier les racines chrétiennes de la France (…) m’apparaît être une absurdité historique et politique”.
    Cela n’est en rien ”laïcard”.

  14. @ Jean-Luc : J’habite en face d’une église : OUI, je suis pour l’interdiction des cloches.
    10 min non stop le dimanche matin, avant la messe, j’appelle ça un appel à la prière, et je ne fais aucune différence.
    [A la différence que la prière ne s’adresse qu’à Dieu. Et si les cloches vous gênent, vous pouvez toujours vous en éloigner!
    Lahire]

  15. Tout a fait d’accord avec jean P. Le laïcisme est un piège: la France a des racines chrétiennes… Il est bien évident que le catholicisme doit y jouir de privilèges et que mettre toutes les religions au même niveau est un non-sens. Coupez les racines d’un arbre et Il va mourir…et être envahi de toutes sortes de parasites…a savoir les communautarismes malsains qui font foison dans notre pays. “France, fille ainée de l’Eglise, qu’as tu fait des promesses de ton baptême?”…

  16. sur le forum du parti de l’in-nocence, il en est question. Des gens disent, en substance, qu’il faut avoir un traitement différent pour chrétiens (et juifs) d’une part, et pour les religions non typiquement européennes d’autre part.
    http://in-nocence.org/public_forum/read.php?3,76946
    (J’y note que certains contributeurs sont chrétiens)

  17. Il y a une complaisance historique de la république envers l’islam, une non moins historique hostilité de cette même république envers le catholicisme.
    Tout le reste est littérature.
    Espérer une quelconque égalité de traitement, faire confiance à la république, considérer l’islam comme une “religion” pareille aux autres, c’est croire encore au père Noël !

  18. une très belle occasion pour entrer en résistance et affirmer notre force.Je n’ai pas encore participé au pélerinage mais je pense que je cette année je vais m’organiser pour y aller.Il faut qu’il ait lieu coûte que coûte mais si l’on doit braver l’interdit

  19. De meme que le droit coutumier existe et est reconnu par l ‘Etat il doit en etre ainsi en ce qui concerne la Chretienté qui à faconné notre société francaise depuis prés de 2000 ans.Aussi l’etat se doit de garantir l’integration de la Chretienté comme un elément historique de notre pays qui peut s’exprimer librement à travers la vie quotidienne de notre société.

  20. La laïcité n’est pas dépourvue de sournoiserie. Notre pays a des racines chrétiennes qu’elle le veuille ou non.
    Il était donc “intelligent” de sa part de “monter” les personnes contre des musulmans qui bloquent des rues entières pour la prière, de leur donner de plus en plus de droits.
    De ce fait, s’ils répondent à notre ras le bol et interdisent tout rassemblement religieux, ils se donnent ainsi le droit d’en faire autant pour les chrétiens qui de temps en temps, avec autorisation, reçoivent le droit de faire une procession qui déambule dans plusieurs rues et ne gêne personne, ne faisant que passer quelques minutes dans chaque rue. Créer une “tension” pour arriver à ses fins…..la fin du catholicisme. Nous prennent-ils pour des bénêts ????

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique