Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Adieu le Brevet des collèges, bonjour “l’évaluation des compétences”

Eh bien avec ça, la pseudo Education dite nationale ira certainement beaucoup mieux! Quant aux enfants…

Partager cet article

15 commentaires

  1. La nullitude pour tous, c’est maintenant avec moi président normal…

  2. France : Ancien Royaume au rayonnement planétaire devenu une ripouxblique en voie de sous-développement

  3. l’important c’est que les élèves sachent lutter contre les discriminations, même dans l’évaluation de leurs com-pétences

  4. Bonjour les …..incompétences!!!!!!!!!!!!!

  5. Ils ont raison ! Leur logique est de continuer à rendre les jeunes de plus en plus incultes et entraînés sur le chemin de l’incapacité à se prendre en charge. Ainsi se prépare une sélection naturelle dont nos gouvernants sauront tirer profit. Une population idiote sera-t-elle plus facile à gouverner ? Ils pensent que oui, mais ils ne savent pas que lorsque la “populace”,comme il se la représente,ne comprend plus rien elle se révolte. A bon entendeur salut messieurs de la république!….

  6. “évaluation unique” = évaluation inique.
    Ces réformes pseudo-égalitaristes qui tirent constamment les connaissances vers le bas marqueront la fin de l’élitisme national déjà bien écorné.
    Mais comme il est impossible de se passer de diplôme, les établissements privés hors contrat (primaires et secondaires) seront amenés à délivrer leurs propres diplômes (accrédités ou non par l’État ? – à la limite peu importe).
    Selon la qualité des enseignements prodigués et les taux de réussite de l’établissement, certains de ces diplômes seront davantage recherchés par les employeurs que d’autres.
    En clair, au non d’un pseudo-égalitarisme, on va instaurer l’inégalité parmi les enfants scolarisés car toutes les familles ne pourront payer pour leurs enfants des études dans les écoles les plus renommées. Et plus les taux de réussite seront élevés, plus les frais de scolarité seront élevés.

  7. Il est vrai que tous les élèves auront le bac, alors à quoi bon les traumatiser avec un brevet (je n’évoquerais même pas le certificat) ! Aujourd’hui, comme demain sans doute, c’est par la politique de l’échec en études supérieures que s’opère le tri, entre les enfants des familles qui connaissent les rouages du système et l’importance des études dés l’apprentissage de la lecture et tous les autres, dont la masse au léger verni éducatif de l’éducation nationale finira par devenir un “vrai problème” comme dirait juppé pour les gouvernants qui ont mis en place ce jeu de massacre social.

  8. Le brevet des collèges était devenu une formalité depuis longtemps. Pour ne pas l’avoir, il fallait faire beaucoup d’absentéisme. On le donnait à ceux qui ne savaient ni lire correctement, ni faire les 4 opérations de base. C’était du “social” pour que personne ne sorte de l’école sans diplôme. (parole d’ancienne prof)

  9. ….après la suppression des notes , la suppression des diplômes….L’élimination de toute comparaison et de toute sélection (pardon , de toute discrimination ) devrait aboutir à l’élimination des instruments permettant de mesurer , comparer , ou choisir . C’est la logique de l’égalitarisme

  10. Le nom change, mais le résultat ne changera pas puisque l’enseignement est fait par les mêmes personnes qui sont pour la plupart plus soucieuses de leur avenir que d’enseigner !
    Lorsque des enfants entrant en 6e ne savent pour ainsi dire pas lire et écrire, il y a de quoi se poser des questions sur l’enseignement qui est donné.
    Heureusement, il y a l’enseignement libre ! !

  11. Ce n’est pas grave ! Au contraire :
    Chaque école-COLLEGE ou Lycée se voit ouvrir là un champ littéralement “donné” de privatisation des diplômes. Il suffit de délivrer un diplôme du collège que l’on baptisé : Brevet d’Etudes scolaires du Premier Cycle (ex-BEPC) attestant comme encore en 1963 de résultats supérieurs à 12, 14, 16 /20 avec des exigences identiques dans le contenu au célèbre vrai BEPC de “dans le temps”. Une pure merveille. Un vrai “cadeau” que ces diplômes laissés au privé ! L’EN n’en apparaît que mieux pour ce qu’elle est : NULLE et absente du terrain de l’enseignement réel.

  12. il ne faut pas changer ce qui marche

  13. On fait les économies qu’on peut (papier, logistique, correction copies…)

  14. Plus l’être humain manquera de culture et moins il pourra se rattacher à des valeurs. Il ne saura plus distinguer les choses, ne pourra plus avoir d’opinion et n’aura plus vraiment conscience de ses actes. Ainsi l’être humain sans connaissance ne sera plus capable de se révolter et il fera béatement ce qu’on lui dira de faire. Faire en sorte que l’éducation nationale la mal nommée mette toute son énergie à déconstruire (ce mot est à la mode) la connaissance de nos enfants n’est pas anodin. Il est à noter que cette institution est très forte pour arriver à ses fins tout en nous faisant croire qu’elle fait tout pour réussir l’instruction de nos enfants. Mais le bilan est sans équivoque: si elle n’y arrive pas c’est à cause des parents qui ne prennent pas assez le relais à la maison. Cherchez l’erreur.

  15. A Philomène
    L’amusant dans tout çà, on dit aux garçons de porter des jupes pour l’égalité ! Alors que sur 150 000 élèves qui sortent de l’école sans diplôme, 125 000 sont des garçons !
    L’égalité n’est qu’un prétexte ! Derrière, il y a la théorie du genre ! Je dis bien derrière, car c’est le postérieur masculin qui est visé ! Les pantalons “baggy” à taille basse étaient à l’origine portés par les prisonniers américains ! Ils ne pouvaient pas porter de ceinture. De mauvaises langues disent que cela permettait à certains d’indiquer qu’ils étaient des “passifs” !
    On sait qu’actuellement l’Education Nationale investit beaucoup pour fabriquer une génération d’homos ! On embauche des membres LGBT dans les classes pour faire office de sexologue ! De personnels aux mains baladeuses pour les activités Peillon, des livres, pièces de théâtre, films où le désaxé est mis en valeur …..

Les commentaires sont fermés pour cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]