Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Accuser l’autre de polémiquer pour éviter le sujet

MJean-Pierre Machelon, doyen de la faculté de droit de l’université Paris Descartes, critique la polémique sur la viande halal, estimant qu'elle

"relève de l’agitation électoraliste".

On se souvient que Jean-Pierre Machelon est l'auteur d'un rapport publié en septembre 2006, dans lequel on trouvait une série de propositions en faveur de l'islam : subventionnement des mosquées par les communes et incitation des maires récalcitrants, par voie de circulaire, à prévoir des espaces réservés aux mosquées dans leurs documents d’urbanisme."

Partager cet article

12 commentaires

  1. ….collaboration…

  2. Cela n’empêche qu’au vu de la liste des abattoirs ne pratiquant pas l’abattage sans étourdissement, on se rend compte que dans des régions même relativement peu peuplés par des populations voulant de la viande halal ou casher, l’on est pas sûr de ce que fait l’abattoir municipal et que bien évidemment c’est l’omerta dans les journaux locaux et régionaux dont le travail est pourtant d’informer.
    Quand on voit le nombre restreint d’abattoirs non “rituels” ici http://www.oaba.fr/pdf/reglementations/ABATTOIRS_CONVENTIONNELS1.pdf
    il y a pourtant des raisons de se poser des questions.
    Il y a des secrets de défense moins bien gardés!!!! Et il est évident que ce silence profite aux élus qui ne veulent surtout pas que la réalité de l’abattage soit dévoilé à quelques jours des élections présidentielles puis des législatives.

  3. Je constate, hélas, que ce point de vue est largement partagé, par toutes sortes de gens, depuis la brute imbécile qui répond “je m’en fous pourvu que ce soit bon”, jusqu’à l'”andouille” formatée qui préfère ne rien savoir, ni du risque sanitaire, ni de la barbarie, ni de la dhimmitude effective puisque ce système nous contraint à payer une taxe.
    Il y a même toutes sortes d’arguties quant à l’exigence de traçabilité et aux formules à utiliser: pas de formulation négative, pas de stigmatisation….Pourquoi ne pas demander un étiquetage ” Viande garantie laïque”? Voilà qui est on ne peut positif, n’est-ce pas, et conforme aux ” valeurs ” de la république !
    Pour ma part, et bien que j’aille rarement au restaurant, j’ai l’intention de poser systématiquement la question avant de commander un plat, et de commander probablement… du poisson ou du porc.

  4. erratum: “on ne peut plus positif”, bien sûr

  5. Oui.. C’est ce salaud de chrétien qui DOIT manger halal sans qu’on lui demande son avis et c’est ce BON musulman trop stigmatisé qui pourra imposer son rite “parce que Allah le dit” … à tous les citoyens…
    Oui, on sait. On a compris.

  6. ce fruit sec mériterait de faire un stage dans un abattoir hallal et assister à la longue agonie des bêtes…

  7. L’islamophilie et la dhimmitude comptent de nombreux adeptes bien placés et influents … à gauche comme à droite . Ne l’oublions pas !

  8. Il serait aussi simple de se demander à quelle loge appartient ce monsieur…

  9. Un reportage de France 5 “la vérité si je mange” sur la contamination des steaks hâchés par des bactéries venant de l’oesophage dans le cas de la viande halal montre la gravité du sujet. Le risque sanitaire en France est bien plus sérieux et le nombre de morts plus élevé, en particulier pour les enfants que celui qui a été représenté par l’affaire de la vache folle. Il n’y a qu’à comparer les réactions pour voir que nous sommes largement soumis au politiquement correct des Bayrou et Mélanchon qui disent qu’il ne s’agit pas d’un problème sérieux.

  10. Tous les magazines “de santé” recommandent de ne pas manger de porc – depuis des années et avant que la question de l’abattage soit rendue publique. Trop gras, etc.
    Ceci et le fait qu’on voit les porcs passer leur vie sur des caillebotis dépourvus du moindre brin de paille.
    Bref, on voit mal se nourrir exclusivement de porc. Quant aux poissons, ils subissent lors de la pêche de grands stress qui durent plus longtemps que 14 minutes (dixit mon poissonnier, par ailleurs pêcheur du dimanche !)
    Restent les oeufs: ils sont devenus très coûteux depuis l’obligation de mise aux normes des installations françaises, entraînant leur fermeture.
    Pourtant ainsi la Création a t’elle été faite.
    Même l’Evangile parle de tuer le veau gras mais il n’est pas dit de quelle manière. En tout cas dans l’antiquité on ne mangeait de la viande que dans les grands occasions – actuellement c’est quasiment quotidiennement. Les risques sont bien plus grands de notre temps évidemment.

  11. Elles ne sont pas belles nos “élites zélées ?

  12. @ Jean Theis
    Pourquoi ne pas revenir aux pratiques de l’antiquité, ou au style monastique? Nous ne nous en porterions que mieux : vive les lentilles, les pois chiches, le riz et les légumes ( sans pesticides ni OGM) et un peu de viande ou de poisson pour les fêtes. Après tout les moines n’en meurent pas, bien au contraire!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]