Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Foi

Accueillir le vieillissement avec Marie

Accueillir le vieillissement avec Marie

Que faire lorsque le rythme change, que les difficultés humaines, parfois les soucis matériels et de santé, obscurcissent l’horizon ? L’accumulation des années, synonyme de sagesse, peuvent aussi être le lieu d’une fatigue générale de la personne…

La plus belle réponse que nous pouvons donner à cette étape : prendre chez soi Marie, pour trouver la paix qui ne passe pas, même dans l’adversité. Et cette paix existe, elle est à portée de main pour ceux qui ne craignent pas de se jeter dans les bras de leur Mère du Ciel.

Accueillir le vieillissement avec Marie, c’est vivre le quotidien avec la certitude que nous ne sommes pas seuls. Que la joie est au bout de toute tristesse.

Le livret se présente sous la forme d’une neuvaine avec une méditation originale pour chaque jour.

Prix : 4.90 euros, disponible en librairie et sur ce site.

Extraits du livret :

« O Marie, je viens vous confier cette période de ma vie à nulle autre pareille. Les années ont passé avec leur lot de joies et de peines, et me voici devant vous, humblement, comme un enfant. Tout est allé si vite depuis ma jeunesse ; il est loin ce temps où j’envisageais l’avenir comme une éternité.

Je vous remets cet aujourd’hui que je peine à retenir. Aidez-moi à l’accueillir comme le don de la miséricorde de Dieu. Je désire le vivre pleinement, en toute conscience, et le déposer chaque soir à vos pieds, tel un bouquet avec ses fleurs et, malheureusement, ses quelques mauvaises herbes…

A l’heure où je connais un ralentissement dans mes activités, aidez-moi à m’adapter aux rythmes que m’impose cette période de ma vie. Avec vous, ô Marie, je ne redoute pas d’accomplir les tâches banales, y compris les plus modestes.

Très Sainte Vierge Marie, que je passe de l’intensité d’efficacité à l’intensité de fécondité. Apprenez-moi la sagesse. Plus le temps passe, plus je réalise que toute croissance nait de l’intériorité. Faites de mon cœur une demeure de prière et de silence. Qu’en toute chose je ne désire que le bien, c’est-à-dire le salut éternel, spécialement de ceux avec lesquels je peine à bien m’entendre. Aidez-moi à les aimer dans la lumière de Pâques, à les écouter avec patience et bonté, prudence aussi.

Je vous confie aussi ma santé corporelle, qu’elle soit bonne si telle est votre volonté, afin que je puisse servir mes frères autant qu’il le faudra. Donnez-moi le courage de pratiquer l’exercice physique quand la lassitude et la difficulté surviennent. J’ai conscience que je dois accomplir ma mission sur cette terre jusqu’au bout.

Si mes yeux, mes oreilles, mes jambes, ma mémoire viennent à faillir, je vous demande, ô ma Mère, de venir à mon secours. La jeunesse éternelle de Dieu se servirait-elle de moi dont l’âge n’est pas à prouver ? Je veux bien le croire, d’autant que j’ai la certitude que plus une âme s’approche de sa source, qui est dans la sainte Trinité, plus elle est véritablement vivante et fraîche.

A l’heure où il peut être question de transmettre mes biens, je vous demande de me garder de tout attachement excessif à ce qui passe pour fixer mon âme en celui qui demeure éternellement, le Christ. Faites que je sois juste et sage dans mes dispositions, afin que les générations suivantes vivent dans la concorde et reconnaissent ainsi la marque de l’Esprit de Dieu qui est paix et joie.

Accordez-moi la grâce de la persévérance. Ainsi, je pourrai franchir sans retour la porte des Noces éternelles. Déjà, j’entends les chants et les danses, et mon âme impatiente est toute transportée, incandescente de joie. »

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services