Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Accueil de Valls à Mimizan le 1er août

MmzUn compte-rendu encore tout en couleurs d'un lecteur :

"Arrivée d'une armada de voitures sur le parking prés du poste de secours de la plage sud. En haut de la dune: deux ministres, Valls et Vidalies le local et toute l'armée mexicaine. En bas de la dune, sur la plage, un drapeau de bienvenue: "MANU, ça Gaze?" de 3m sur 1m50 avec le logo d'une famille des gazés.

Honni soit qui mal y pense! Alerte générale.

Gendarmes, police en civil et Mns-crs en maillot sont avertis par talkie-walkie qu'il fallait abandonner la surveillance des baigneurs pour maîtriser les vagues d'un drapeau de plage. Donc drapeau arraché aprés qq minutes de surf au vent, hampes brisées: les cannes à pêche des petits enfants. Pendant tout ce temps d'intervention au milieu des parasols, l'individu maîtrisé mais non muet, s'efforçant d'imiter un concert des voix de Gargantua, Pantagruel, Grandgousier et Gargamelle réunis, criait "au secours! à l'aide! on me vole mon drapeau!", refrain repris sans cesse devant les plagistes sidérés.

En haut de la dune, un petit drapeau bleu de LMPT s'agitait, qu'une vaillante dame avait sauvé de l'arrachage de force, dame interwievée pour la galerie par un média de frime déguisé en média. Un autre monsieur trés poli apostrophait le ministre en demandant l'abandon de tout le tralala.

Valls, d'un coup de menton à la Napoléon qui plait tant aux français, répondit qu'il en reférerait au patron quand, tout à coup, un énergumène sans doute venu de la Haute Lande, ilh dou diable!, hurla:"Manu, ta loi on en veut pas!" au ministre inquiet au milieu de tous ces badauds en maillots. Là-dessus, tout le monde est allé se baigner, sauf les ministres qui devaient s'occuper de sécuriser les plages avec toute leur armée déployée. Il faut bien s'occuper et justifier les frais de déplacement pour la pub d'Etat.

En bas l'eau était fraiche et les vacances bien remplies, avec un ratio badauds et accueillants incommensurable.

Vive l'armée, vive la police. Ils envient notre liberté, à part les décervelés et les lèche-bottes, qui n'existent pas dans notre belle République".

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

10 commentaires

  1. Une belle histoire. Merci à ceux qui ont eu le courage de cette petit manif. Ca redonne de l’énergie pour aller veiller debout aujourd’hui.

  2. Mimizan le 1er août…..une histoire comme on les aime !
    Entre dune et mer….”au secours! à l’aide! on me vole…. mon drapeau!”…
    Monsieur Valls se souviendra…de son bain…de plage mimizannais…
    Il croyait vivre le tournage du film « Les secret » de Robert Enrico
    tourné à Mimizan-plage avec des barrages de gendarmerie de partout !

  3. “Les Gendarme de Mimizan” : le maréchal-des-logis-Chef Cruchot, au rapport !

  4. Artemis,toute notre reconnaissance d’aller au veilleur debout.nous prions pour vous de notre province.Dieu vous garde.

  5. Bravo ! Comment Manuel Gaz ne sent-il pas le ridicule de sa situation ? Président, ce roquet cabotin ?

  6. GAZ a t’il eu le temps d’aller visiter les dégâts commis à Bordeaux par l’ex sous préfet (sud ouest de ce jour )qui aurait été un de ses collaborateurs :rachid Bouabane Schmitt.

  7. “J’aime”

  8. J’aime beaucoup le “au secours, on me vole mon drapeau!”
    Les baigneurs ont dû se payer une fameuse tranche de rigolade !

  9. “Autrefois”, il y avait sur la façade des immeubles : GAZ à tous les étages.
    Est-ce encore le cas aujourd’hui, Manuel Gaz à tous les étages ?!
    Sûrement pour NOUS qui ne voulons pas de cette loi !

  10. ah,ah,ah, ! Ca gaze à Mimizan ,à l’hélium du ridicule ministricule qui trouve normal d’envoyer ses cadors arrachés des drapeaux au lieu d’apprendre à rigoler avec le Peuple Francais qu’il déteste et méprise au point qu’on se demande ce que vient faire en France cet immigré sioniste propulsé ministre lèche-babouches de mosquées et de chrysanthèmes avariées mémorialistes .

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services