Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Médias : Désinformation

Abus sexuels et propagande : Arte lance notre Carême… [Addendum 2]

Abus sexuels et propagande : Arte lance notre Carême… [Addendum 2]

Les accusations gratuites, sans procès, se multiplient contre des prêtres, ici décédés.

La chaîne ARTE diffusera le mardi 5 mars à 20h50, un documentaire intitulé “religieuses abusées, l’autre scandale de l’Eglise” (déjà visible en ligne), qui comporte différentes accusations sur les personnes des Pères Marie-Dominique (fondateur de la Communauté Saint Jean) et Thomas Philippe, deux frères décédés depuis de nombreuses années. La chaîne se fonde sur un unique témoignage introduit parmi d’autres affaires auxquelles les Pères Philippe ne sont aucunement liés.

Marie Philippe, leur nièce, souhaite faire connaitre sa totale désapprobation pour la mise en cause de ses oncles alors même qu’aucun tribunal civil ni canonique n’a établi les faits allégués. Elle s’étonne ainsi du silence de l’institution catholique face à ce « procès »  qui vient atteindre deux hommes qui sont aujourd’hui dans l’incapacité de pouvoir se défendre.

Les faits allégués sont peu crédibles pour ne pas dire grotesques. Qui plus est, par le truchement d’une personne qui n’est plus religieuse depuis… 1974. Vous trouverez sur son site construit spécialement à cet effet toutes les raisons et les pièces qui conduisent à son intervention.

Un ancien frère de la communauté Saint-Jean, aujourd’hui incardiné dans un diocèse, dénonce aussi un article paru dans Famille chrétienne, lequel s’appuie… sur cette émission.

Il ne s’agit pas de nier les graves abus sexuels commis par des clercs. Mais on ne peut pas croire n’importe quelle histoire, n’ayant donné lieu à aucun procès, reposant sur des témoignages douteux, et pratiquer l’amalgame. La famille du père Marie-Dominique Philippe est favorable à la mise en place d’une politique de transparence sur les faits présumés que celle qui a motivée les dénonciations controversées, avec la mise en place d’une véritable commission d’enquête qui aurait pour mission d’infirmer ou de confirmer les faits ayant conduit à la « condamnation » des défunts. Et en attendant, il serait souhaitable que les autorités de l’Eglise protestent contre les violations constantes dans la presse du principe de présomption d’innocence dont devraient bénéficier les défunts Pères Marie-Dominique et Thomas Philippe. Et en particulier au cours de l’émission de télévision d’ARTE prévue le 5 mars.

Addendum : Voici le communiqué de la Congrégation Saint-Jean.

La communauté reconnaît qu’il y a eu des actes condamnables (cf communiqué officiel), mais un certain nombre de personnes récusent les allégations d’Arte à qui on peut reprocher de faire un procès à charge et des accusations hâtives sans vérifications sérieuses. Et de fait, les “enquêteurs” d’Arte n’ont pas interrogé la Communauté pour leur “reportage”.

Addendum 2 :

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

22 commentaires

  1. France TV avait commencé dès le 1er mars, avec ce reportage à charge sur la communauté Saint-Jean :
    https://www.francetvinfo.fr/societe/religion/pedophilie-de-l-eglise/abus-sexuels-les-religieuses-sortent-du-silence_3212977.html

    A noter l’interview du père Gabriel toujours membre de la communauté, qui témoigne sans langue de bois.

  2. ‘accuser l’islam, par dhimmitude, les merdias vomissent allègrement sur l’Eglise avec tout l’amalgamme possible, chose qui est impossible avec les maîtres salafistes!!! bienvenue en ripoublik salafiste frano-afric-haine….

  3. Arte est une chaîne franco-allemande à forte tendance protestante. Il ne faut donc pas s’étonner de ses multiples reportages critiques envers le clergé catholique et la Papauté.

  4. Les accusations sur les deux pères Philippe sont parfaitement fondées et je connais personnellement les victimes. Jean Vanier l’a admis et la crise très grave, ainsi que les dérives sectaires attestées dans les deux communautés de St Jean, homme et femmes contemplatives, sont bien connues. La relation sado-maso qu’entretenait le père Philippe avec Mère Myriam, au point qu’il se pointait pour célébrer la messe avec des gnons sur la figure et était obligé de raconter qu’il s’était pris une porte de TGV, a été remarquée par plusieurs témoins.
    Ses agissement ont fait l’objet d’un colloque l’an dernier, organisé par l’association Sentinelle, auquel a participé Mgr de Moulin-Beaufort, car cette association est tout a fait fidèle à l’Eglise.
    Je vous suggère de faire un vrai travail de journalistes et de vous mettre en contact avec le Réseau Véro, qui accompagne les personnes sorties des ordres et parfois victimes de graves violences. Je peux en parler en connaissance de cause. Les victimes des différentes branches des Communautés St Jean y sont légion. Franchement, faites votre travail ou appointez quelqu’un de compétent, c’est-à-dire un consacré, un vrai, pour écrire vos articles sur la vie consacrée. Après votre post stupide sur Sodoma qui montre que vous êtes aveugles sur l’homosexualité des consacrés, vous ne cessez d’étaler dans les grandes largeurs que vous ne connaissez rien, mais vraiment rien sur ce qui se passe dans les séminaires, les monastères et les couvents. C’est indigne de ce que vous prétendez faire.

    • C’est du n’importe quoi. Je connais bien l’affaire et vos accusations sont totalement gratuites. Vous n’avez même pas lu le site en lien de ce post. Vous devriez être plus sérieuse plutôt que de salir la réputation de personnes.
      Personne ici n’a nié le problème de l’homosexualité dans l’Eglise, et même, nous dénonçons l’occultation de cette dérive, masquée par des “abus sexuels” réduits à de la pédophilie.
      Vous serez gentille et aimable de lire attentivement les posts publiés avant de commenter. C’est fatigant de lire ce type de commentaire imbécile.

      • Enfin la Communauté St Jean reconnait elle même les faits !! C’est la première phrase du communiqué que vous mettez en lien !
        Pourquoi traitez-vous d’imbécile une personne qui mentionne la réalité de ces actes dramatiques ?!
        J’ai du mal du mal à comprendre … Vous êtes curieux au Salon Beige !

        • Voici la première phrase de ce communiqué :

          À la suite du témoignage bouleversant d’une victime du père Marie-Dominique Philippe diffusé ces derniers jours, les Frères de Saint-Jean tiennent en premier lieu à redemander pardon à toutes les victimes de celui-ci.

          Le témoignage est bouleversant. Cela ne signifie pas qu’il est véridique. Il n’y a eu aucun procès sur ce sujet.

          • Demander pardon c’est reconnaître implicitement les faits. La communauté St Jean désigne l’auteur du témoignage sous le nom de “victime”, c’est bien reconnaître la réalité de ce témoignage. Je suis sûr que les actuels responsables de la communauté se passerait bien de devoir reconnaître les errements de leur fondateur, s’ils les reconnaissent je n’ai pas de raison d’en douter.

  5. En revanche, je m’étonne de n’avoir trouvé, ni chez vous, ni dans aucun media catholique, un travail journalistique digne de ce nom pour défendre Mgr Barbarin. Si l’acharnement de La Parole libérée est bien connu parce qu’un de ses fondateurs, Pierre-Henri Brandet, ancien porte parole du ministère de la Justice du temps de Taubira (et actuellement à la tête de la Fédération française de tennis) avait juré de “se payer Barbarin parce qu’il a soutenu LMPT”, personne ne remarque qu’il y a aussi derrière cette cabbale l’AVREF. Association fondée par un couple, Jacques et Mireille Heliot qui n’a jamais accepté la vocation de leur fille, entrée au Chemin Néo-catéchuménal, elle prétend aider les personnes qui sortent de la vie consacrée. Mais c’est assez connu que des franc-maçons en ont pris le contrôle et aident surtout les ex-consacrés qui leur permettent de monter dossiers et procès contre l’Eglise. D’où leur rôle contre Barbarin alors que leur objet social n’a rien à voir avec la pédophilie: les personnes qu’ils sont censées aider sont des adultes. Certains agissent avec de faux noms, comme Xavier de Beaurepaire, alias George Belfort. Pourquoi rien ne sort sur les manipulations de cette officine qui, contrairement à Sentinelle, n’a plus rien de catholique? Encore une fois, quand allez-vous vous mettre au travail?

    • Quelles sont vos sources sur le lien entre l’AVREF et le cardinal ?

      • Méfiez vous de cette personne aux commentaires souvent sulfureux
        Concernant Mgr Barbarin je connais des familles ayant subies un pédophile qui fut protégé par Mgr Barbarin.
        Sur la dizaine de cas il est possible que certains aient été montés par malveillance mais pas tous.

      • Je vous prie de publier ma réponse. Outre le fait que vous m’avez insultée, vous laissez entendre en ne la publiant pas que je n’ai pas cité mes sources, alors que je l’ai fait. Vous ajoutez ainsi le mensonge à l’insulte et à l’incompétence.

        • 1. Je ne vous ai pas insultée. J’ai qualifié votre commentaire d’imbécile et je le maintiens.
          2. Les pères Philippe ont été reconnus coupables d’abus sexuels. Mais ce n’est pas une raison pour accréditer tous les témoignages qui arrivent
          3. Vous avez en lien un site qui cite un certain nombre de courriers, que vous n’avez visiblement pas lu.
          4. J’ai reçu en effet un certain nombre de courriers de frères et ex-frères de saint-Jean qui dénoncent ces accusations.
          5. Le communiqué de la Communauté brille pas son ambiguïté. De fait, on peut accuser ces prêtres de tous les maux puisqu’ils sont morts.
          6. En 2 ans d’enquête d’Arte, la communauté n’a jamais été interrogée.
          7. Vous m’accusez de faire un travail superficiel. C’est faux et j’ai pu interroger un certain nombre de personnes. Il s’avère qu’un certain nombre d’éléments de ce reportage sont erronés, biaisés voire mensongers, ce qui n’est pas sérieux et met en doute la crédibilité de certains témoignages.

  6. Le documentaire d’Arte fait très fort, il commence par une même phrase répétée comme un mantra de manière incessante… Cela fait partie des techniques de manipulation mentales et également de procédés démoniaques.
    On peut dire que la couleur est annoncée.

    A partir du moment ou il y a des affaires de sexualité dans l’église on peut se douter que cela touche toutes les formes et que par conséquent il y a autant d’actes avec des femmes (religieuses ou non) que d’actes pédophiles ou homosexuels.

    Cela est dû notamment à la révolution des mœurs de 68 et de Vatican II (son pendant au sein de l’église) mais également aux phénomènes d’infiltrations massif de l’église par le communisme et d’autres… On sait combien notamment l’ex URSS a infiltré de faux prêtres, il ne faut pas s’étonner que ces non croyants déguisés en prêtres se comportent comme des païens.

    Il y a enfin une forte tradition ancrée à gauche de dire aux enfants qu’ils doivent se trouver un poste dans la fonction publique afin d’avoir un salaire à vie et sinon d’entrer dans l’église ! Et ceux qui échouent à la fonction publique le font !
    Et ceux qui réussissent dans la fonction publique, mais s’y ennuient, finissent par le faire pour changer d’air…

    Autrefois on filtrait fortement les postulants mais avec la crise des vocations on laisse passer tout le monde c’est à dire toutes les brebis galeuses.

    • Merci à eux de clarifier les choses et de prendre le problème “à bras le corps”.
      Il ne nous reste qu’à prier pour eux et pour les victimes

  7. Je n’ai pas lu vos liens ni regardé le documentaire d’Arte.
    Cependant, je connais très bien une personne qui est sortie de la communauté Saint Jean.
    Elle était une des premières “sœur” avec mère Myriam.
    Si elle ne m’a pas racontée les horreurs que vous pouvez lire sur le site de l’Avref (il y a bien plus qu’une seule victime) elle parle de mensonges et de manipulation.

    La communauté Saint jean a le privilège d’avoir une association pour aider ses membres à en sortir. Ce n’est pas pour rien.
    L’affaire et grave et on ne peut pas la rejeter d’un revers de manche ne serait-ce que par respect pour les victimes.

    Combien de temps Mgr mc Carrick a-t-il sévit en toute immunité au nom d’une charité mal comprise et afin d’éviter le risque de calomnie?
    Les victimes aurait-été moins nombreuses si l’on s’était soucié davantage du devoir de vérité.

    Il y a de bons prêtres et même de saints prêtres. L’Eglise et gravement malade et ce n’est pas en se voilant la face que nous la guérirons.

  8. Les médias ont beau jeu de critiquer l’Eglise, mais ce n’est pas Arte qui invente de toute pièce des faits crédibles vu ce qu’on connait par ailleurs du père MD Philippe. Ceux qui salissent l’Eglise ne sont pas les journalistes mais ces clercs qui non seulement violent leurs engagements mais abusent de l’autorité que leur confère l’ordination. La nièce défend l’oncle, d’accord, mais est-elle la plus objective ? Le SB croirait il sur parole l’avocat de Tariq Ramadan au nom de la présomption d’innocence ? Le SB va-t-il défendre la mémoire de Michael Jackson, sous prétexte de respecter les défunts, alors que sort un film sur ses abus pédophiles ?
    Si toutes les accusations sont gratuites, pourquoi le P Maciel a été sanctionné par Benoit XVI et le ci-devant cardinal McCarrick par François ? Pourquoi de dernier fait-il une grande réunion sur les abus sexuels ?
    Quant à l’homosexualité, on voit bien que dans le cas du fondateur de la communauté st Jean que ce n’est qu’un aspect du problème. Un homosexuel peut d’ailleurs vivre chastement. Et violer les scouts ou les enfants de choeur ce n’est quand même pas la même chose qu’une relation consentie entre adulte, quand bien même celle ci constitue un péché.

  9. Votre commentaire critique à l’égard de la chaîne ARTE portant à la connaissance du public des actes particulièrement graves dont a été reconnu coupable le Père Marie-Dominique Philippe est une honte. Les faits sont avérés. Ce prêtre, tout comme son frère, était un odieux prédateur sexuel. Sa place était en milieu carcéral, pas dans l’Église catholique. Rome a brillé une fois de plus par son incompétence. Les remèdes sont connus : remise à l’état laïc du clerc concerné, publication de la sanction. Mettre fin à la culture du silence.

  10. on entend beauxoup moins les médias aux ordres évoquer les déviances sexuelles d’élus du parti communiste!

Les commentaires sont fermés pour cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!