Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Irak / Religions : L'Islam

Abou Bakr al-Baghdadi, Iznogoud des temps modernes

Califat
Le début du ramadan (fin juin) a vu se lever un grand jour pour l'islam: la naissance du califat de l'Etat islamique (EI), qui remplace désormais l'EIIL (Etat islamique en Irak et au Levant). Ce califat s'étend du nord de la Syrie (Alep) jusqu'à l'est de l'Irak (Diyala, à la frontière avec l'Iran). Le nouveau calife s'appelle Abou Bakr al-Baghdadi : pour les combattants de l'ex-EIIL, il est le successeur officiel du prophète Mahomet dans l'exercice du pouvoir politique. Un enregistrement video annonce la création du nouveau califat, et invite les musulmans du monde entier à prêter allégeance à son chef, le calife Abou Bakr al-Baghdadi :

«Musulmans (…) rejetez la démocratie, la laïcité, le nationalisme et les autres ordures de l'Occident. Revenez à votre religion »

Cet enregistrement rappelle les (mé)faits du Prophète et de ses successeurs actuels (tribunaux islamiques, impôts que les mécréants doivent payer…) et rappelle que le califat a pour vocation de s'étendre au monde entier, et que chaque musulman a pour mission de participer à son avènement. Alexandre del Valle ("Le complexe de l'Occident, petit traité de déculpabilisation") rappelle que l'islam est fondamentalement anti-nationaliste, puisque voulant depuis toujours établir un règne unique des adeptes du Prophète jusqu'aux confins de la terre. Il est primordial de garder ceci à l'esprit lorsqu'on entend dire que l'islam pourrait cohabiter avec d'autres religions dans un "Etat laïc" et démocratique. Laïcité, démocratie, nation, sont des notions totalement étrangères à l'islam, qui considère que ce sont des émanations du démon, qu'il faut donc éradiquer. Le califat actuel, dans la logique de l'islam, ne peut donc que s'étendre, surtout s'il ne rencontre pas d'obstacles suffisants pour arrêter sa progression. En l'état actuel des choses, on ne peut qu'espérer que son extension soit stoppée, soit par les armes, soit par des dissensions internes qui mettraient à mal son unité, comme on a pu le voir par le passé (Iznogoud n'étant que la version humoristique d'une réalité : le califat universel n'a jamais vraiment vu le jour parce que chacun voulait être "calife à la place du calife"). (Pour aller plus loin)

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services