Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Mais que fait donc Bayrou dans Famille Chrétienne ?

Fc_3Cette semaine, dans le cadre de ses numéros consacrés au problème homosexuel, Famille Chrétienne publie un entretien avec François Bayrou, dont on sait qu’il s’est publiquement prononcé pour "une union civile" entre homosexuels qui pourrait être conclue à la mairie et le droit à l’adoption (simple) par ces mêmes "couples" (Bayrou avait déjà refusé explicitement de signer le manifeste contre l’homoparentalité).

Dans cet entretien, Bayrou répète les poncifs du lobby gay du type "on ne choisit pas d’être homosexuel", "il faut entendre les couples homosexuels angoissés", "l’homoparentalité existe, que nous le voulions ou non", en s’appuyant (et c’est aussi là que le bât blesse) sur une conception gravement erronée de la laïcité (que nous avions déjà relevé) :

Bayrou_2 "Je ne mélange pas l’ordre de la loi et la conception que chacun se fait de la morale. […] Je ne prends aucune leçon, ni de démocratie, ni de christianisme. Je n’aime d’ailleurs pas que l’on invoque l’étiquette d’une religion en politique".

Pour être franc, on se demande si cette interview est bien opportune. François Bayrou professe des thèses clairement en contradiction avec la Doctrine sociale de l’Eglise, et on peut imaginer qu’un hebdomadaire catholique aurait à coeur de rectifier ses errreurs (comme l’a brillamment fait Xavier Lacroix dans La Fondation de service politique). Dans ce même numéro, Tony Anatrella, prêtre et psychanalyste, met certes en garde contre le projet de légaliser l’adoption par un duo homosexuel, mais était-il nécessaire de diffuser également des thèses pernicieuses dans un hebdomadaire dont la vocation est d’être lu par tous les membres de la famille, parents comme enfants ?

Michel Janva

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

37 commentaires

  1. Cet homme politique est d’une hypocrisie rare et ose se prévaloir de sa famille nombreuse et de sa foi (un bon catho classique quoi!) pour faire passer son message mortifère.
    Je m’étonne qu’il n’y ait pas une critique ou une introduction de mise en garde de cet article
    FC serait-il en accord avec ce que prône F Bayrou ?
    Si non, pourquoi les journalistes ne le disent-ils pas clairement ?
    Que vont garder de ce numéro les lecteurs de FC : cette interview sur deux pages agréable à lire ou bien le lourd dossier de 8 pages donnant le point de vue du Père Anatrella ?
    Pour avoir un peu fait d’édition et de presse, je sais que la réponse n’est pas celle que l’on souhaiterait…
    F C piégée ou … ?
    (ce magazine appartient au groupe de presse Bayard…qui s’est toujours prévalu de modernisme et de progressisme dans le domaine de la morale et de la foi)

  2. J’attends de lire FC pour me prononcer. Si ce que vous dites est exact, je trouverai cela en effet déplacé. N’y a-t-il pas quelque part dans le magazine un journaliste qui écrive que ce que dit Monsieur Bayrou est contraire à l’enseignement de l’Eglise ? Je suis vraiment étonné.

  3. Si Monsieur Bayrou ne veut pas recevoir de leçon de morale, il en donne.
    Ne condamne-t-il pas l’opinion selon laquelle, les actes homosexuels sont des crimes “qui crient vengeance au ciel”, selon la théologie morale à l’ancienne ?
    Ne condamne-t-il pas l’opinion selon laquelle la loi doit se conformer aux “dix commandements”, bien commun moral de l’humanité ?
    Monsieur Bayrou est clairement un psychorigide, qui donne des leçons, mais ne veut pas en recevoir.
    Il n’en est même pas conscient de ce qu’il énonce.

  4. Il aura fallu arriver à notre époque pour entendre des édiles refuser cyniquement de mélanger l’action publique et la morale. Or, qu’est ce qu’une morale sans application ?
    Ca fait froid dans le dos : On croirait entendre un parrain de la maffia, qui au sortir de la Messe va faire trucider une bande rivale.
    Ce politicien sans scrupules constitue à lui tout seul une pollution de l’espace public, qui nuit gravement à la santé de la France.

  5. Pour mémoire, il n’y a pas si longtemps F.Bayrou s’était déclaré satisfait que les rédacteurs du traité constitutionnel européen aient décidé de ne pas mentionner les racines chrétiennes de l’Europe

  6. Chère Maguelone,
    FC n’appartient pas au groupe de presse Bayard mais au groupe Edifa. En revanche, je pense qu’ils ont choisi Bayrou par prudence, l’alternative étant Villiers ou Le Pen, c’est à dire le grand méchant loup. Je pense que ce journal souffre de son souci de respectabilité.

  7. Je trouve que FC a beaucoup changé (pas en bien, à mon humble avis) et en très peu de temps. Curieux …

  8. @ François Darlan
    Et à qui appartient le groupe Edifa ?
    Edifa appartient au Groupe Media Participation, côte à côte avec non pas Bayard (pardonnez-moi où avais-je la tête !) mais le groupe Fleurus
    Oui FC change rapidement ne serait-ce que, entre autre, dans la mise en page du titre : Famille toujours plus gros, Chrétienne toujours plus petit…et cela compte un titre de magazine

  9. si on interroge que des politiques en ligne avec la dse (doctine sociale de l’église) , c’est vrai que le choix va être limité . parce que sur le spectre politique français , seuls les partis à droite de l’ump sont “dse-compatibles” ( avec peut être le frs de christine boutin mais qui semble être l’alibi catho de sarkozy ) .
    pourquoi n’ecrivez vous pas au couurier des lecteurs ? c’est ce que je compte faire en tout cas ….

  10. J’avoue tout comme certains d’entre vous que j’ai été surpris de lire cet article ce matin. Il n’a absolument pas sa place.
    On sait déjà depuis longtemps la pensée de M. Bayrou là dessus.
    Sa pensée n’est absolument pas catholique.
    J’aurais été rédacteur en chef de Famille chrétienne, je n’aurai pas accepté d’imprimer cet article, sachant que cette revue est lue par beaucoup de familles catholiques.
    En lisant cela, la revue jette la confusion dans les esprits.
    Difficile pour Famille Chrétienne de revenir en arrière.
    Mais, je pense qu’elle peut proposer d’autres bons articles.
    J’ose espérer que la prochaine fois, un journaliste ne fera pas un artile sur Sarkozy et son soutien ferme à l’homoparentalité.

  11. @ Alain
    C’est bien ce que je ferais aussi.
    Peut-être serait-il temps de dédiaboliser certains partis politiques qui mènent les bons combats…
    Et avoir un peu de courage journalistique
    La crdibilité y gagnerait et donc la respectabilité aussi

  12. Pour répondre à certains commentaires, je trouve malvenu de dire que FC a changé en mal en très peu de temps. Il suffit de lire le titre du bas de la couverture : “l’impossible homoparentalité” pour constater qu’il ne s’agit que d’un procès de mauvaise intention.
    Calomniez, calomniez il en restera toujours quelque chose!
    Cela ne veut pas dire qu’il faille faire une absolue confiance en tout ce que peut publier ou écrire FC mais jeter un voile de suspicion sur un magazine catholique à cause d’une interview me paraît particulièrement malsain. A force de critiquer incessamment les gens de bonne volonté on risque de se retrouver sans rien.

  13. je suis de l’avis d’Agnès et de François Darlan.
    Je regrette infiniment cette dérive.
    A tel point que notre famille n’a pas renouvelé son abonnement à FC (soucrit pourtant il y a plus de 7 ans)
    Nous nous sommes, à la place, abonnés à l’Homme Nouveau, d’excellente tenue et d’excellent niveau.
    Je me suis également abonnée à “la NEF”, journal excellent s’il en est, mais moins accessible à des enfants ou des ados, toutefois.

  14. Et si c’était une façon de montrer clairement à leurs lecteurs que Bayrou, qui a la réputation d’être un homme politique chrétien, s’est en fait éloigné de la doctrine de l’Eglise ? Les lecteurs de famille chrétienne ne sont pas stupides. Ils connaissent les risques pour la société des revendications des lobbies gay (F. C. s’y oppose depuis des années) et il est peut-être bon qu’ils sachent clairement que Bayrou leur a fait allégeance.

  15. je n’ai pas encore lu l’article mais de toute façon le dossier très argumenté de FC permettra justement d’établir un jugement solide contre les propos de Bayrou…où est le problème ???? S’entretenir avec quelqu’un ne signifie pas forcément qu’on est d’accord.Autant avoir une vision claire de ce que pense Bayrou pour s’exercer à contrer ses arguments

  16. On n’est pas là pour faire de la pub, mais il me semble comme quelques lecteurs du salon que l’Homme nouveau ou la Nef correspondent plus aux familles chrétiennes que FC.

  17. Un petit passage à méditer de “l’esprit de l’éducation” de Marguerite Léna :” l’analyse doit donc s’ordonner au discernement et ne saurait nous en dispenser. Mais, d’autre part, ce discernement n’est un discernement chrétien que s’il se refuse à la logique séduisante de l’accusation et de la dénonciation. Celle-ci, en effet, est souvent moins un sursaut devant le mal qu’une sorte de caricature maligne de l’éthique, une perversion de la conscience qui ne connaît plus de culpabilité que projetée en dehors d’elle-même, dans l’espace social, et qui, à force de dénoncer le mal, oublie d’annoncer le bien par ses actes, d’oeuvrer positivement pour qu’il advienne. Le courage de certains non est, en régime chrétien, l’ombre portée d’un oui plus fondamental, un refus qui naît de la vigilance de l’amour, et jamais du ressentiment.” Communio fayard p.26
    Il me semble que FC tient beaucoup à cette ombre portée d’un oui plus fondamental. C’est ce qui me plaît d’ailleurs. Ou alors nous sommes condamnés à être perpetuellement “grognons” !
    [Il ne me semble pas. Je crois que, pour un magazine familial, c’est une imprudence. Il ne s’agit pas ici de juger globalement FC, nous avons sur ce Salon, salués bon nombre d’articles de FC. Cet entretien est inopportun et ne fait qu’ajouter à la cacophonie médiatique, au brouhaha savamment entendu par le lobby gay, et ce, au mépris de la vérité. En outre, je n’ai pas vu FC corriger la vision totalement erronée de la laïcité que professe Bayrou. Quand on sait que c’est, encore une fois, un hebdo à vocation familiale, c’est, je le crois, dommageable et je le répète, imprudent. MJ]

  18. A défaut de faire de la pub, François, vous décernez des brevets de christianisme sans fondement, puisque Famille Chrétienne ne renie pas un seul point de la doctrine sociale de l’Eglise.
    Je ne suis pas certain que l’Homme Nouveau n’interrroge que de bons chrétiens, etc, etc. Je suis même exactement convaincu du contraire.

  19. Entièrement d’accord avec Agnès…
    Famille Chrétienne a amorcé une sorte de mutation qui me paraît assez mortifère dans le cadre d’une revue catholique, et au vu de la crise que connaît actuellement l’Eglise…
    Pour ma part, il y a bien longtemps que je l’ai remplacée par La Nef…

  20. Abonné depuis de nombreuses années à FC, j’ai été assez agacé du choix des personnalités politiques questionnés lors du référendum européen, ou lors de la présidentielles : des élus commnunistes, dont le sinistre GAYSSOT auteur de la loi liberticide, des socialistes, des UMP et autres membres de parti de droite avorteurs comme s’il en pleuvait, des représentants de P de V, aucun réprésentant du FN ou du MNR.
    Or leur rédaction (j’y connais qq personnes)a très fortement voté FN au premier tour des présidentielles et majoritairement voté NON au referendum. Cette schizophrénie est assez typique de certains milieux catholiques, pour ne pas dire des catholiques français en général : une auto censure réflexe, le désir de ne jamais trop affirmer, et cette idée que la charité consiste à ne transmettre qu’une partie de la vérité.
    Dans ce sens FC est rentré dans le rang épiscopal : on le voit de plus en plus souvent à la sortie des églises, preuve qu’il ne fait pas l’objet d’un interdit. C’est assez logique puisque FC s’interdit certains sujets : catéchèse, liturgie, dégénérescence de l’enseignement catholique, ce qui fait beaucoup, et se consacre fréquemment aux sujets de morale ou de psychologie, fort bien d’ailleurs, mais cela fâche moins avec les évêques. Le but de leur propriétaire est d’attirer les grands annonceurs : il faut ratisser plus large, et délayer l’encre.

  21. J’ai parcouru rapidement l’entretien de FC dont il est question. C’est vrai, à sa manière, François Bayrou est un “cas” qui peut s’analyser en partie sociologiquement. Fils de paysan béarnais, je suppose catholique fervents, il doit sa carrière à l’élitisme républicain, la méritocratie de la République laïque . Sans faire du marxisme vulgaire ou du mauvais Bourdieu c’est un “dominé” qui a assimilé le “modèle républicain”, notamment en ce qui concerne la place que la République assigne à la Foi religieuse qui est d’exiger de celle-ci qu’elle appartienne à l’espace strictement privé et n’en sorte pas. Comme tous les “acculturés”, il est à ce titre plus royaliste que le roi ou plutôt plus républicain que les républicains eux-mêmes. Le modèle républicain est depuis cent ans un tel rouleau compresseur qu’il faut avoir soit une forte personnalité, soit un capital social “bétonné”, soit un sens diplomatique et une virtuosité intellectuelle hors norme, soit un esprit sacrificiel à toute épreuve poussant à tirer un trait sur toute forme de carrière en République, pour vouloir vivre sa Foi authentiquement, sans compromis dans une République qui s’est construite sur l’éviction du religieux de l’espace public (sans d’ailleurs proposer véritablement quelque chose d’alternatif autre qu’un utilitarisme personnel bien compris, sans grand souci “social” hormis une forme d'”incantation démocratique”, philosophie sociale de l’existence assez réaliste et sans grand idéalisme, efficace, de l’intérêt bien compris, qu’on pourrait résumer par “travaille bien mon petit pour avoir la place au soleil et le salaire à la fin du mois que ton talent mérite après que les élites républicaines et leurs héritiers se soient servis au préalable”. La crise actuelle de l’Ecole et de la société française s’explique en partie par cette hypocrisie démocratique que Bourdieu a disséquée avec talent et lucidité. François Bayrou est un de ces schizophrènes de la République, il n’est pas le seul, qui a vu dans la culture de compromis de la Démocratie chrétienne le moyen d’exister dans une culture politique qui ne lui aurait pas permis de faire la carrière qu’il a faite si il était resté tel qu’il est, cela avec tout ce que le compromis peut avoir d’insatisfaisant. C’est le drame de la démocratie chrétienne en République mais aussi d’une certaine manière aussi sa grandeur. Avoir maintenu une présence chrétienne, catholique, dans une culture dominante qui déteste le catholicisme, dans sa version ultramontaine essentiellement, et qui est trop contente de voir dans les crispations des catholiques intransigeants la justification de son intolérance et de son mépris « éclairé » vis-à-vis du religieux. Dans le cas qui nous occupe, la position de Bayrou est celle du moindre mal. Il prend acte du processus qu’il pense irréversible, car endogène aux société démocratiques libérales, relativistes, de la reconnaissance de toutes les formes de vies, préférences sexuelles et tutti quanti, cela jusqu’au législatif, et tente de proposer un compromis. Je pense que le compromis est une perte de temps. Ma position à moi est plutôt celle d’un « satanique et d’un désespéré » pour reprendre les propos de Fauconnet lors de la soutenance de thèse d’Aron. Je milite plutôt pour une anarchisation des sociétés modernes, puisque c’est ce vers quoi les pousse la dynamique endogène du relativisme (je ne suis pas opposé exemple à la suppression du mariage civil et à l’autonomisation du mariage religieux vis-à-vis du civil), pariant (les sociétés libérales s’auto-produisant par les rapports de forces dynamiques des différents groupes qui la constituent), sur la « solidité » du petit groupe des familles vraiment chrétiennes, leur capacité à survivre, à être bien dans leur peau. Tout à un coût, notamment psychique. Il y a une facture du divorce, de l’homosexualité etc… Or, le christianisme est naturellement civilisateur et il y a une plus-value de la « vie bonne » même si c’est parfois difficile. Et comme me le disait un ami prêtre « avec la Foi le Monde devient intelligible ». Que les païens se débrouillent après tout… L’essentiel est que ceux qui veulent vivre selon l’Esprit, eux aillent bien.

  22. En effet, la présence de Famille Chrétienne sur les tables de presse de certaines églises, à côté de La Vie, Panorama ou Actualité des religions n’est pas de meilleure augure…

  23. Pour ma part, je lis FC depuis de très (très nombreuses années).
    FC a changé. Mais je n’y lis pas toutes ces “évolutions mortifères”. FC a une ligne claire engagée en faveur de l’Eglise et de la famille.
    Ce n’est pas un journal de pure mystique; ce n’est pas un journal de pure action.
    Bref je lui trouve une ligne assez équilibrée et un contrenu assez accessible.
    Après ça ne m’intéresse de guère de gloser sur le fait que “chrétienne” est devenu plus petit que “famille” en première page.
    Je ne m’en inquièterai que si “chrétienne” disparait tout à fait”.

  24. Depuis quand faut il être faché avec les évêques pour être un bon catho ? Et un magazine qu’on voit à la sortie des églises est suspect ?
    On peut se demander si il est opportun d’interwiever F Bayrou, quand à moi je compte bien me servir de cet article pour convaincre certains de la pauvreté philosophique de Monsieur Bayrou…

  25. Je n’ai pas encore lu l’interview mais si cela est susceptible d’éclairer (enfin) les catholiques sur la dangerosité de M. Bayrou cela me semble tout à fait bénéfique.
    Par ailleurs, tous les articles de F C sur le lobby homosexuel et de ses revendications sont tout à fait clairs et non ambigus, alors cessons de tirer sur l’ambulance : F C est un journal qui marche bien et dont la doctrine est globalement conforme à la DSE (ce qui ne veut pas dire qu’on puisse être d’accord sur chaque article). Cessons un peu de nous déchirer et ayons un peu le sens du combat général.

  26. Prudence, il ne faut pas que nos posts vexent FC, et créent une fracture avec le Salon Beige.
    Les gens de FC sont intelligents, et ne sont pas des progressistes.
    Je crois que l’approche la plus pertinente est de les aiguillonner, et de les inciter à être plus courageux (ils le sont déjà beaucoup), afin par exemple qu’ils osent interviewer JM Le Pen, qu’ils parlent des tradis, et qu’ils continuent à parler avec courage des sujets tabous et politiquement incorrect, comme ils le font souvent.
    Je vous encourage tous à adopter une attitude constructive envers FC, car ces personnes sont de bonne volonté. Merci à tous.

  27. J’ai un ami qui dessinait dans Famille Chrétienne… il s’est fait viré pour avoir fait un dessin de trop sur Sarkozy… Et quand on sait qu’il y a un an ou deux FC faisait de jolis petits article sur Sarko allant à la messe en famille… On peut avoir des doutes sur l’engagement politique de FC (et non éthique la dessus rien à redire). FC, cathos frics? Pour être un peu plus positifs on aimerait que ce journal offre un vrai traitement de la politique. Il y a un excellent magazine: c’est la NEF !

  28. on avait déjà vu dans FC une interview très complaisante du député Bocquel, un pro avortement “catho”, par samuel Pruvost.. Il s’agit plus de la part de FC d’un manque de courage et d’affirmation en politique qu’une trahison… Mais il est temps de s’engager plus franchement.

  29. On aime bien FC au village, je veux dire sur ce blog !
    Bon, je fus surpris de lire ce post et rassuré de lire l’article : Je trouve qu’il mets en évidence les incohérences du monsieur. Le journaliste l’a bousculé et l’incohérence de Bayrou sortent au grand jour : Reste à expliquer pourquoi l’adoption simple n’est pas une solution. Après, commenter ces propos pour expliquer à ceux qui n’auraient pas compris est plus le rôle d’un blog (ce cher Salon..) que d’un journal. Comme mentionné (en petits caractères !! ;-)) sur cette chère Nef, “Il y a de nombreuses demeures dans la maison de mon Père…”
    In Christo

  30. Excusez-moi, mais cela fait longtemps que toute personne un peu sensée sait que Famille Chrétienne n’est pas un journal que l’on peut laisser traîner à portée de jeunes mains : je repense par exemple au dossier Da Vinci Code…
    Autant que je me souvienne, c’est sur le deuxième numéro (couverture? je ne sais plus…) que j’ai trouvé une superbe photo pleine page d’une dame nue, allongée sur celui qui était sensé être monsieur son mari, dans la même tenue… Bien sûr, on ne voyait que la tête et les épaules… légèrement camouflés par l’herbe folle…
    Cette obsession de la prédication d’un érotisme “chrétien” (que l’on songe aux retours continuels sur les méthodes Billings et autres, seules aptes à nous apporter une sécurité de l’hédonisme que la Providence serait infoutue de nous fournir) m’a franchement mise en colère : le numéro est aussitôt passé au panier… et je n’ai pas même pris la peine d’ouvrir les suivants…
    On nage dans l’humanitaro-bobo bas de gamme, et je me dis que mince! le Christ n’est pas mort en croix après une telle agonie pour des niaiseries semblables !!!

  31. Au contraire, c’est fantastique d’interviewer Bayrou sur le sujet, il y a encore beaucoup de gens à convaincre qu’il a renié ses convictions chrétiennes sur le sujet et FC contribue à répandre la nouvelle.
    Je suis affligé par le nombre de commentaires qui soutiennent des arguments du style “on ne doit inviter que des Kto exemplaires à s’exprimer dans nos journaux”, et qui sur la base de cet interview range FC dans le camp des progressistes comme La Vie et l’accuse d’évolutions mortifères. Si vous voulez qu’on donne la parole aux tradis dans FC, il va falloir faire preuve d’un peu plus d’honnêteté et d’ouverture d’esprit.
    Franchement c’est triste de voir ces réactions alors qu’il n’y a pas plus proche doctrinalement de Benoit XVI que FC, et que le journaliste qui a fait cet interview est l’ancien rédacteur en chef de France Kto (mais ce doit être encore une feuille de chou progressistes vous allez me dire !?!)

  32. Nous sommes un peu “durs” avec FC ?
    Certes. Mais qui aime bien, etc….Au fait, même LA CROIX a questionné P de V et JM LP, hier.
    http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2286066&rubId=786
    Le problème de FC est celui de la presse française en général : les propriétaires ont plus de poids que ceux qui font le journal, les journalistes. Autrement dit, il n’y a pas beaucoup de presse libre, à de rares exceptions. Et l’équipe de FC s’auto censure souvent de ce fait.
    Il est indéniable que pour des catholiques attachés au traditionnalisme politique et religieux, c’est un journal de juste milieu…….qui passe d’ailleurs pour “intégriste” chez certains catholiques. Comme quoi, ces questions de positionnement sont relatives : il est intéressant de le lire cependant, car certains articles “sur les sujets qui ne fâchent pas”, mais qui sont importants pour une famille catholique, sont très bien faits : ils ont aussi une chronique télé très utile. Des annonces, etc…..
    Mais s’abonner à d’autres journeaux et revues est nécessaire quand on a de grands ados, pour contrbalancer le côté “robinet d’eau tiède” de FC.

  33. Je viens de lire l’interview de Tony Anatrella dans Famille Chrétienne. C’est tout simplement excellent, comme toujours avec lui. Notons que Famille chrétienne lui accorde 8 pages, ce que feraient très peu de journaux actuellement (à part ceux qui veulent le démolir). Un seul regret, que cette interview ne soit pas placée plus haut dans le journal. Mais bon, vu sa longueur remarquable, je comprends que l’on ne pouvait pas non plus modifier toute la pagination du journal.
    Quant à l’interview de M. Bayrou, cela ne fait que confirmer ce que je disais plus haut : il prend clairement ses distances avec l’Eglise et tout le monde peut le voir. Et je crois les lecteurs de famille chrétienne assez intelligents pour savoir que M. Bayrou n’est pas le nouveau pape qu’il faut écouter avec recueillement mais simplement un homme politique aux idées aussi consistantes que des bulles de savon.
    Le principal argument de ce grand homme est d’ailleurs celui du “fait accompli”. On peut le résumer à cela : Il existe des personnes homosexuelles qui éduquent des enfants, donc légiférons en leur faveur. Mais on n’a pas besoin d’un homme politique si son charisme se limite à dire : “Je vois que ça existe dans la société, donc j’autorise” (et j’amplifie par la même occasion). Une simple chambre d’enregistrement suffirait.
    Un autre point frappant est sa référence à la première guerre mondiale pour justifier l’adoption simple. Les seconds maris des veuves de guerre pouvaient être considérés comme parents adoptifs des premiers enfants de leur épouse. Mais ce n’est en rien comparable avec une femme qui quitte son mari, emmenant avec elle ses enfants pour se mettre en “ménage” avec une autre femme. Premièrement, cette “amie” de la maman séparée n’est pas un homme. Il n’y a donc là rien de comparable avec la situation une veuve de guerre qui redonne un père à leur enfant. Deuxièmement, reconnaître le statut de “parent” à son amie revient à nier la valeur du père, et osons le dire, sa qualité d’homme et son existence, comme si celui-ci était déjà mort… En faisant cette analogie déplacée avec les veuves de guerre M. Bayrou ne fait que confirmer que l’adoption simple accordée à l’amie d’une femme homosexuelle serait une forme de mise à mort symbolique du père. Mais sans doute M. Bayrou n’a t-il pas réfléchi jusque là. Il ne faut pas trop lui en demander.
    [Certes, mais tout ceci fait déjà l’objet d’un matraquage médiatique largement suffisant pour que des journaux chrétiens n’en rajoutent pas (faudra-t-il interroger Simone Veil, lors d’un dossier sur l’avortement ?). Reprendre les arguments du lobby gay et démonter leur aspect pernicieux est largement suffisant pour un journal lu, je le rappelle, non seulement par des adultes mais aussi par des enfants qui ont besoin de se former. En outre -et je tiens à le souligner- je m’étonne et m’attriste que FC ne relève pas l’énormité de la position de Bayrou sur la laïcité. Si un lecteur averti sait corriger lui-même, cela est moins vrai pour un jeune adolescent. MJ]

  34. Bien entendu il est interessant d’interviewer des non cathos (encore serait il bien aussi d’ouvrir ses tribunes à ceux qui défendent le plus nos convictions et nos idées, Le FN, le MPF…), cependant l’interview de Bayrou dans Famille Chrétienne est COMPLAISANTE, a savoir qu’elle ne le pousse jamais vraiment dans ses retranchements et ne lui ressort aucune citation de ses propos précédents suceptibles de le gêner un peu. C’est un peu comme si Bayrou venait se payer la tête des cathos dans Famille Chrétienne… comme l’a fait le député Bocquel devant la CEF puis dans FC. Au lieu de se lamenter sur “ce que pourrait être ou devrait être FC” il faut rejoindre d’autres revues…celle ci ratisse une plate bande bien convenue et déjà bien ratissée… ELle n’est pas très évangélisatrice dans le sens ou elle reste le journal d’un millieu bien connu. pourquoi pas, et elle fait oeuvre utile car la lecture de FC demeure très formatrice à différents points de vue, mais sur le salon beige comme ailleurs nous sommes nombreux à avoir faim d’autre chose aussi..
    RQ: pour celui qui s’indigne un peu plus haut d’une couverture soit disant pornographique je rigole doucement.. les cathos auraient peut être besoin parfois de se réconcilier avec leur corps et d’être un peu plus incarné car le christianisme est LA religion de l’incarnation.

  35. Encore un dernier commentaire 🙂 justement à propos de celui qui plus haut s’indigne vertueusement d’une soit disant couverture pornographique de FC, ce n’est pas le sujet du post mais cela y ramène quand même. Le grand problème de FC, est que sa rédaction est beaucoup trop attentive à son courrier des lecteurs. Mettez la rédaction entre la direction du groupe Media participation et le courrier des lecteurs grincheux… vous avez vite un journal sans couleur, sans odeur et qui ne milite pas. Qui défend des valeurs certes. Il faut aussi sortir de son bastion et répandre la bonne nouvelle avec une foi brulante, une audace, une inventivité de chrétiens joyeux et dans la cité.

  36. Bonsoir,
    “Si Monsieur Bayrou ne veut pas recevoir de leçon de morale, il en donne.
    Ne condamne-t-il pas l’opinion selon laquelle, les actes homosexuels sont des crimes “qui crient vengeance au ciel”, selon la théologie morale à l’ancienne ?
    Ne condamne-t-il pas l’opinion selon laquelle la loi doit se conformer aux “dix commandements”, bien commun moral de l’humanité ?”
    Bien vu Jean-François.
    – Isabelle : “je n’ai pas vu FC corriger la vision totalement erronée de la laïcité que professe Bayrou.”
    En effet. Afin de corriger cette faute, pourquoi donc la rédaction de FC ne nous produirait-elle pas un article fourni sur la vision chrétienne et catholique de la laïcité ? En rappelant la vision erronée de Bayrou au passage. Ainsi le fait d’avoir autoriser à Bayrou de s’exprimer dans les pages de FC permettra-t-il de placer une bonne étude sur la laïcité. C’est une des raisons pour lesquelles je ne suis pas contre le fait de donner la parole à des païens, des mécréants, des infidèles etc., à condition que l’on restitue ensuite pleinement la vérité dans ses droits (c’est aussi de cette façon qu’on peut évangéliser les nations.) Mais cela semble n’avoir pas été fait par FC.
    Enfin, de l’ensemble des réactions, l’idée amorcée par Bruno Moysan, celle de la promotion de “l’anarchisation des sociétés modernes” est intéressante – je me la suisd éjà posée – puisque, 1- “c’est ce vers quoi les pousse la dynamique endogène du relativisme”… et 2- il faut avoir confiance parallèlement en la puissance du modèle catholique, un modèle “civilisateur” – le christianisme est civilisateur – et de vrai progrès face à la paganisation, l’idolâtrie et le retour à la barbarie de la société. L’idée est séduisante à plus d’un titre. Mais, j’émettrai une réserve d’ordre moral: il me semble qu’il faille toujours défendre le mieux plutôt que le plus mauvais. On ne peut pas moralement défendre un mal pour en attendre un bien ou dit autrement, et contrairement à l’idée des illuminés de Bavière, disciples du luciférien Weishaupt, “la fin ne justifie pas les moyens”.
    Cordialement,

  37. Je trouve également déplacée cette interview de Mr Bayrou dans FC, d’autant plus que l’intervieweur ne prend pas clairement position contre ce mélange des genres de Mr Bayrou, un peu “à voile et à vapeur”. Pour ma part, je ne considère pas du tout Mr Bayrou comme un candidat défendant le point de vue chrétien et je ne voterais certainement pas pour lui. De plus, j’ai également décidé de suspendre mon abonnement à FC.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!