Bannière Salon Beige

Partager cet article

Salon Beige

A quoi servent les fonds du Salon beige?

A quoi servent les fonds du Salon beige?

Un ami m’a interrogé sur les objectifs notre nouvelle campagne de levée de fonds. Je viens de lui répondre par courriel, mais je suppose que d’autres que lui se posent la même question et je réponds donc ici à tous ceux qui se la poseraient – d’autant plus volontiers que nous n’avons rien à cacher (en tout cas sur ce sujet!).

Le Salon beige a besoin, en gros, de 250 000 euros par an pour vivre (pour payer les principaux rédacteurs et la maintenance informatique  – plus les frais de procès). Pour cela, une seule campagne de levée de fonds par an suffirait amplement. Mais nous n’avons aucune intention de végéter: nous sommes peut-être totalement délirants, mais nous voulons renverser la culture de mort – je dis bien renverser, pas seulement résister.

Ceci implique au moins deux choses:

  • D’abord multiplier les alliances (en France et à l’international) pour promouvoir la culture de vie et bloquer la culture de mort – en soutenant les parlementaires amis ou en faisant pression sur le gouvernement.
  • Ensuite, et surtout, développer considérablement notre audience – et, en particulier, le nombre de destinataires de notre lettre d’annonces locales (qui est, à long terme, beaucoup plus importante que notre blogue lui-même, puisque – à tort ou à raison, mais personne ne m’a jamais dit que j’avais tort! – je considère que la véritable force des catholiques de conviction réside dans leur enracinement local).

Actuellement, nous dépensons chaque année entre 30 et 50 000 euros chaque année pour cette logique de coalition (dans des campagnes communes en particulier).

Et, sur le deuxième point, en 2020, nous avons dépensé plus de 300 000 euros dans la recherche de données – et nous avons ainsi plus que doublé le nombre de nos contacts, dépassant désormais le million de courriels. Notre objectif est de faire mieux encore en 2021 et en 2022: nous voudrions pouvoir, à la fin 2022, disposer de 3 à 5 millions de contacts, dont un million recevraient de nos nouvelles au moins une fois par semaine – je précise que cet objectif n’a rien de délirant (un million de contacts “coeur de cible”, c’est exactement ce que nous étions dans la rue pour dire NON à la loi Taubira: c’est donc le minimum de ce que nous visons). Cela nécessite d’investir dans les deux ans qui viennent au minimum 500 000 euros par an dans l’acquisition de données (selon les cas et les circonstances, un courriel “coûte” entre 50 centimes et un euro). Nous sommes désormais capables de le faire. Et nous serions donc impardonnables de ne pas le faire. La droite parlementaire est en ruines (j’en parle d’autant plus aisément que je la vois quotidiennement au parlement). Mais il ne suffit ni de se réjouir de cette ruine, ni de larmoyer sur les malheurs des temps: il est urgent d’établir une stratégie de prise de pouvoir (évidemment pas demain matin, mais dans 20 ans). Nous voulons faire le nécessaire pour encourager tous les candidats partageant une partie au moins de nos convictions  (et, plus encore, pour barrer la route aux adversaires) et cela suppose d’être capables de faire passer nos messages, par delà les médias de propagande qui n’ont aucune raison de nous aider, à des centaines de milliers et idéalement des millions de personnes.

C’est ce que nous voulons faire. Et c’est tout l’objet de l’actuelle campagne de levée de fonds.

Et croyez-moi, nous disposons déjà d’une “capacité de nuisance” considérable; il est temps de la faire jouer pour que nos idées triomphent – d’abord au sein de la “droite conservatrice”, puis au sein de la “droite” tout court, et enfin dans le pays!

Guillaume de Thieulloy

Partager cet article

2 commentaires

  1. Moi je veux bien donner, mais 250 000 euros ? C’est énorme .

    Combien avez-vous de salariés ? J’ai l’impression qu’il n’y a que 2 voire 3 personnes qui rédigent les très courts articles sur ce blog, qui sont souvent des reprises d’autres blogs…

    Combien de Procès et avec qui ?
    Merci pour vos réponses.

  2. De William Faulkner : « La sagesse suprême c’est d’avoir des rêves assez grands pour ne pas les perdre de vue ». …..ça ne risque pas de vous arriver cher Guillaume de Thieulloy. Mille fois Bravo! Mille fois Merci!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services