Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

A propos du soutien apporté par l’UMP à la Gaypride

Suite à la participation annoncée de l'UMP à la Gaypride, Christian Vanneste (CNI), Jérôme Besnard, président des Jeunes CNI et Gonzague de Chantérac, secrétaire Général des Jeunes CNI viennent d'adresser une tribune à leurs alliés de la Majorité Présidentielle :

"Mes chers amis,

Cette année encore, l’UMP, HandiPop et d’autres formations politiques de notre Majorité participeront à l’édition 2009 de la GayPride.

Attention, il y a un piège !

Si le combat contre les discriminations que nous menons au quotidien est bien légitime, nous devons pour autant faire extrêmement attention à ne pas nous laisser instrumentaliser.

En utilisant le slogan "A quand l'Egalité réelle", la thématique retenue par la GayPride 2009 ne peut que prêter à confusion entre un combat pour l'égalité des chances que nous soutenons tous, et une manipulation politique, pourtant condamnée par le Président de la République.

Peut être mon message ne vous fera pas changer d’avis. Mais je vous le redis, comme un conseil d’ami, il nous faut faire très attention, en tant qu'acteurs de la Majorité Présidentielle, de ne pas verser dans le communautarisme et la promotion de lobbys qui ne recherchent pas l'intérêt général de la société.

Amicalement et Sincèrement," [Source e-deo]

Qu'attendent-ils donc pour quitter la majorité présidentielle ?

Partager cet article

10 commentaires

  1. Mon cher ami Gonzague (homonyme qui plus est) ne chôme pas on dirait. Après Hellfest, il s’attaque à la GayPride. Puisse-t-il faire pencher la balance. 😉

  2. Le CNI s’est déjà fait avoir.
    C’était le résultat de son action.

  3. Oui, cela ne manque pas de piquant de voir des CNI (donc membres d’un parti associé à l’UMP) dénoncé une manipulation politique alors qu’eux-mêmes en étant membres associés de l’UMP participent à une autre manipulation.
    [Le CNI n’est plus associé à l’UMP depuis le 7 juin 2008
    http://www.cni.asso.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=206&Itemid=163
    PC]

  4. Certes PC, il n’est plus un parti associé, mais il veut rester un partenaire de l’UMP et la double appartenance à l’UMP et au CNI ne pose pas problème!

  5. c’est très gentiment dit car les termes employés présupposent l’innocence des “manipulés” , ce qui ne correspond pas nécessairement la réalité dans tous les cas.
    Mais au moins les présumés “manipulés” ne pourront pas prétendre qu’ils ne “savaient pas”.
    C’est donc une utile balise que Monsieur Vanneste pose ici pour peu que notre pays demeure un pays de droit et, davantage, progresse dans ce sens…

  6. S’agit-il du Vanneste qui était correct ? Si oui, je me fais royaliste et crache sur tous les soi-disant démocrates qui ne recherchent que la reélection…
    Big Brother doit se “bidonner” !(voir “1984” pour ceux qui ne sont pas au “parfum”)

  7. Alors, Jérôme Besnard, candidat potentiel au rôle de “caution morale” dans un prochain gouvernement UMP pour succéder à Christine Boutin ?
    ->Christian Vanneste : trop remuant…
    ->Gonzague de Chantérac : trop marqué par son état civil …la diversité à ses limites tout de même.

  8. Bravo Gonzague!

  9. Depuis 60 ans le CNI est avant tout un parti d’élus locaux conservateurs . Sous la IVe république cela suffisait à avoir une centaine de député : la notoriété des élus primait sur l’appareil politique. Sous la Ve République, dès 1962 sa représentation parlementaire est devenu résiduelle.
    S’appercevant du hold-up sarkozyste en 2008, le CNI a repris sa liberté de parole. Il est hors de question (contrairement au FRS) pour lui de faire partie du gouvernement, mais préférant la droite à la gauche, il reste dans la majorité présidentielle pour la “titiller” sur sa droite. Selon lui, la Majorité présidentielle appartient aux électeurs pas à Sarkozy.
    C’est aussi cohérent que quand le FN affirme être “hors-système” et plus cohérent que les éternels aller-retour du MPF entre le “système” et le “hors-système”. C’est l’éternelle débatentre “réformistes” et “révolutionnaires”. Le CNI s’est toujours voulu “réformiste” et s’est construit comme tel. Il ne faut donc pas lui demander d’être autre chose que sa nature profonde.
    Au moins proteste-t’il contre l’entrée de la France dans l’OTAN, l’entrée de Pierre Lellouche au gouvernement et autres dérives atlantistes.
    Quant à Vanneste, il n’a jamais varié de ses positions depuis ses débuts au RPR dans les années 1970. On ne peut donc pas l’accuser d’une qulconque variation. S’il n’était pas député de la majorité, les polémiques à son sujet n’existerait pas et sa voix, conforme à l’enseignemeent de l’Eglise, serait inaudible.

  10. à ceux qui critiquent le CNI, encore et toujours, on est quand même bien contents de les avoir : eux agissent, eux se bougent (autrement que sur leur clavier…) et je suis heureux d’avoir un Vanneste à l’assemblée qui ose contrer un Montbourg. Et je suis désolé de le dire, mais ce ne sont pas les députés du Front ou du MPF qui parlent : il n’y en a pas !
    Donc heureusement que des chrétiens sont en position éligible (ce qui ne remet pas en cause le combat de ceux qui luttent davantage dans l’ombre comme au MPF ou à l’ex-FRS). CESSONS DE CRITIQUER SANS CESSE CEUX QUI COMBATTENT POUR LE REGNE DU CHRIST – chacun selon son charisme, comme Pierre et Paul que l’on fête aujourd’hui – DIFFEREMMENT DE NOUS ET APPRENONS LA COMPLEMENTARITE DE L’ACTION, au lieu de faire perpétuellement le jeu de satan : diviser pour règner… il se frotte les mains à chaque post d’un catholique qui décrédibilise un tant soit peu l’action en vue du bien commun d’un autre catholique.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services