5 réflexions au sujet de « A minuit, Benoît XVI twittait »

  1. Ralph

    En religion comme en politique, le tweet est toujours laconique. C’est comme ça, il faut synthétiser en 140 caractères.
    J’espère surtout que ces tweets, forcément trop courts, forcément incomplets, forcéments réducteurs, ne créeront pas un jour une nouvelle polémique. Le pape pourait-il par exemple expliquer la doctrine de l’Eglise sur la famille en 140 caracteres ?
    Je crois qu’on peut lui faire confiance pour continuer à préferer le texte libre, où l’on peut s’exprimer sans limites…

  2. Hildegarde

    Pourquoi tutoyer le Saint-Père? Vraiment, c’est une familiarité de trop.
    Je ne comprends pas cette fascination pour la communication de plus en plus robotisée entre les personnes. Facebook, twitt et compagnie, les raiseaux sociaux comme ils sont appellés provoquent plus de solitude que de liens. Ils isolent également nombre de personnes agées et nuisent gravement au développement harmonieux des plus jeunes. Comme si la télévision et les jeux videos ne suffisaient pas à ce désastre organisé.
    Bientôt, les bébés naitront avec une antenne grefféee derrière l’oreille!

  3. Caleb

    Je penses surtout que c’est un lien personnel avec Pierre que ce nouveau média permet d’expérimenter. Et cela est bon…
    Ne cherchons pas à y voir un nouveau compendium du catéchisme de l’Eglise Catholique. Il s’agit plutôt de nous rapprocher de l’essentiel au quotidien, dans le flot des gazouillis de la toile !

Laisser un commentaire