Bannière Salon Beige

Partager cet article

Démographie

« À Kinshasa savez-vous ce qu’on fait des préservatifs ? »

Rien  et surtout ni bénéfice sur le dos de la maladie, ni imitation de la décadence morale de l'Occident.
Lu sur Liberté Politique :

"Alors que les bien-pensants occidentaux rivalisent d’indignation
après les déclarations du pape sur le préservatif, voici des
témoignages reçus à Liberté politique de Kinshasa
, qui sont de nature à
relativiser la polémique.

Un directeur d’hôpital raconte :

« À Kinshasa
savez-vous ce qu'on fait des préservatifs ? Les ONG locales qui les
distribuent, reçoivent des ‘’per diem’’ généreux des organismes
internationaux pour les distribuer…
Ils les distribuent à l'entrée du
stade (80.000 places à Kinshasa !), pour être efficaces vis-à-vis des
organismes, et les supporters les gonflent comme des ballons de
baudruche pour les faire exploser…
À l'intérieur du pays, on nous a
rapporté que les militaires n'ayant pas les moyens d'acheter du cirage
pour leurs chaussures, utilisent les préservatifs qui ont un bon
lubrifiant, pour lustrer leurs bottes et c'est aussi très efficace. ».

La réalité de la lutte contre le SIDA dépasse en effet largement les
débats sur le préservatif, comme en témoigne ce médecin africain :
«
Le SIDA est un véritable chantier pour l’hôpital.
Une expérience
extraordinaire avec des résultats chiffrés et qui font de notre centre
un lieu de passage obligé pour les visiteurs qui veulent voir des
résultats concrets avec les fonds reçus du Fonds mondial : 600 sujets
régulièrement suivis, accueillis dans des conditions qui respectent la
dignité humaine (et pas dans des mouroirs).
Un patient s’exclamait “Ce
cadre est fait pour nous ? Avec des lits où l’on change les draps
chaque jour ? Alors, je crois que nous ne sommes plus les bannis de la
société, nous avons le droit de continuer à vivre”…

Autre bilan de la lutte contre le VIH : zéro condom distribué… et bien sûr 0 per diem reçu ! »

La conclusion est sévère : « Qu’on cesse de nous faire croire que c’est en imitant le comportement sexuel d’une civilisation en décadence que l’on
va lutter contre le SIDA
. ».

Lahire

Partager cet article

4 commentaires

  1. Fabuleux

  2. A bruxelles, un père jésuite de retour d’Afrique du Sud m’a montré un préservatif tel qu’il était distribué par une ONG. Pour être sûr que le message passe bien, un bout de papier “ceci peut vous sauver la vie” était agrafé à travers l’emballage…

  3. Attention ! Dire : “en Afrique, de toute façon, ce sont de grands enfants, ils ne comprennent pas l’utilisation du préservatif”, c’est au minimum injurieux, voire raciste.
    Surtout, ça montre que l’absence de résultats des politiques occidentales de distribution de préservatifs pourrait tout à fait s’expliquer par une mauvaise explication de leur utilisation plutôt que par l’insuffisance de telles politiques…
    k

  4. L’hôpital spécialisé pour le sida,me rappelle la proposition de JMLP avec le SIDATORIUM. Cette annonce avait soulevé un tollé il y a quinzaine d’années et pourtant…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services