Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

A Janvry, “les rythmes scolaires: c’est non!”

A l'échec de cette réforme de Vincent Peillon s'ajoute désormais la fronde de maires : 

"Confirmant une information du Parisien, l'élu a indiqué que le conseil municipal de ce village situé à l'ouest du département avait voté lundi soir une délibération intitulée "Rythmes scolaires: c'est non!".
    
"Nous sommes républicains. Quand il y aura une loi, on l'appliquera. Là ce n'est qu'un décret mal-ficelé (…) Je suis dans la désobéissance civile et je l'assume", a expliqué Christian Schoettl selon qui "on assiste sur un certain nombre de communes qui ont appliqué la réforme par loyauté ou par militantisme, à un véritable désastre".
    
Interrogé sur les conséquences de cette décision, Christian Schoettl a ironisé: "Ca m'intrigue de voir s'ils vont envoyer les CRS".

Il y a quelques jours, la commune de Crillon dans l'Oise avait annoncé qu'elle renonçait à la semaine de 4,5 jours, faute d'accompagnateurs pour encadrer les activités périscolaires".

Partager cet article

4 commentaires

  1. Et de 2 ! Ca semble bien parti pour faire boule de neige… Et faire tomber le Peillon. Le plus drôle c’est que cette fronde viendra des mairies de gauche, puisque ce sont elles qui, par militantisme ou volonté de se faire bien voir se sont empressées de la mettre en oeuvre cette année.
    Mais entre-temps, combien de dégâts pour les enfants, leurs familles et leurs écoles ?

  2. On annonce un congrès des maires à Paris au mois de novembre très chaud: objection de conscience sur le mariage pour tous, rythmes scolaires, réduction des aides de l’états.

  3. Il a bien raison, il n’y a pas eu de LOI sur ces nouveaux rythmes.
    Mr Peillon se moque totalement des représentants du peuple qui siège à l’Assemblée National et des représentants des élus au Sénat.
    Il commet un abus de pouvoir en utilisant ces décrets.

  4. Quant à nous, nous nous interrogeons très sérieusement sur la question de mettre nos 2 derniers dans le hors contrat. 2 de plus. Encore un sacrifice financier à assumer pour palier l’incurie absolue de ce gouvernement.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services