Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise / Pays : International

“A Ezbet El Nakhl, les parents ne s’occupent pas de leurs enfants.”

“A Ezbet El Nakhl, les parents ne s’occupent pas de leurs enfants.”

Je me trouve aujourd’hui avec Emad, directrice de la crèche Sainte-Philomène d’Ezbet El Nakhl, l’un des quartiers chiffonniers du Caire.

SOS.Chrétiens.d’Orient : Bienvenue Emad ! Pouvez-vous nous en dire plus sur votre histoire et les raisons qui vous ont poussées à lancer ce projet de crèche ?

J’ai vingt-et-un ans et je suis des cours à la faculté. Je vis à Ezbet El Nakhl, là où beaucoup de chiffonniers travaillent dans les déchets. Cette crèche appartient à ma mère qui ne peut plus s’en occuper car son travail ne lui laisse plus un moment. J’ai donc pris le relais depuis un an et trois mois. J’ai des horaires aménagés en fonction du planning de mes études.

SOS.Chrétiens.d’Orient : Pourquoi est-ce si important d’avoir une crèche à Ezbet El Nakhl ?

Nous sommes à Ezbet pour servir Jésus. Les chiffonniers ne sont pas éduqués. Beaucoup sont mauvais, peu montre le bon exemple. En grandissant, les enfants reproduiront les comportements observés dans la rue. C’est un cercle vicieux. Ils ne sont pas pris en charge par leurs parents qui sont écrasés de travail. Ils ne sortent pas, n’organisent pas de fête, pas même pour les anniversaires. Les enfants sont secondaires. Ils sont donc placés à la crèche toute la journée. Ici, ils reçoivent des cours d’anglais et apprennent à prier. Ailleurs, les enfants ne font pas grand chose. Nous les emmenons également à la messe. Je les traite comme si j’étais leur père et j’agis avec l’espoir qu’ils deviendront de bonnes personnes dans le futur. Je veux qu’ils aiment Jésus, soient bons à l’école et obtiennent un bon travail.

SOS.Chrétiens.d’Orient : Pouvez-vous nous en dire plus sur les difficultés que vous rencontrez avec la crèche ?

Le premier est d’ordre financier. Le second concerne les parents. Ils ne nous aiment pas car par manque d’éducation ils ne comprennent pas ce que nous faisons. Le troisième concerne les enseignants. Ils n’ont pas beaucoup de temps à accorder aux enfants ici. C’est très difficile de suivre des cours à l’université et de diriger cette crèche. Je prie le Seigneur qu’Il m’aide à trouver un travail suffisamment rémunérateur qui me permettrait d’aider encore davantage ces enfants. Ils sont pauvres ici. Priez pour eux car personne ne s’y intéresse. J’espère qu’ils se souviendront de leur passage ici. Merci à vous et souvenez-vous de moi dans vos prières.

Merci Emad. Les Français et les volontaires en mission prieront pour vous et pour la crèche.

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services