Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Immigration

A 13 ans, il a été interpellé 21 fois !

I Son dernier larçin date de samedi : il a volé un octogénaire qui retirait de l'argent à un distrubuteur.

Le mineur est Roumain et cette affaire se passe en France.

Partager cet article

6 commentaires

  1. Bonjour à tous,
    “Deux Roumains dépouillent un octogénaire” : le choix de ce titre est illustratif d’une liberté de ton qu’on n’avait plus coutume d’entendre en France depuis bien longtemps. Il n’y là aucune forme de jugement en bien ou en mal. Voyez-y un simple constat plutôt.
    Le choix de ce titre aurait valu un torrent d’avanies à son rédacteur il y a quelques semaines encore. C’est à dire AVANT que le gouvernement ne donne son vert en désignant clairement ceux sur qui l’on peut se défouler à bon droit. Jacques a dit “Roms”. Avant cela, on aurait sans doute préféré un prudent “Deux jeunes dépouillent un octogénaire” ou je ne sais quelle périphrase dont messieurs les journalistes vous nous abreuvez depuis trop de temps.
    Pas de jugement ici je l’ai dit, mais un regret toutefois. Il est juste que des jeunes gens qui abusent de l’hospitalité du pays qui les accueille soit sanctionnés d’une façon ou d’une autre. C’est probablement ce qui adviendra pour ces deux-là. Mon regret tient au fait qu’à de notables exceptions près comme celle que relate cet article, on se trompe un peu de sujet quand même.
    Les Roms originaires de Roumanie, c’est bien joli mais ce ne sont pas eux qui sont responsables des émeutes de 2005 ou de celles de Grenoble. Ce ne sont pas non plus les responsables de l’abandon de pans entiers du territoire à la loi des caïds, des voitures incendiées, des violeurs relâchés par des juges trop laxistes et, pour tout dire, du profond sentiment d’insécurité qui prévaut en France aujourd’hui.
    Mon regret tient au fait qu’aujourd’hui on peut bien titrer “Deux Roumains dépouillent un octogénaire” en un raccourci somme toute assez saisissant, mais qu’on ne peut toujours pas baptiser autrement que “jeunes” des voyous qui mettent le feu à un dépôt de bus ou qui tabassent un handicapé adulte, comme à Nantes voilà quelques semaines (relaté sur RTL et sur RTL seulement : why ?)
    Mon regret tient au fait qu’on est toujours cloué au pilori lorsqu’on ose un rapprochement entre délinquance et immigration. Enfin, “cloué au pilori”… Ca, c’est quand on s’appelle Zemmour. Quand on s’appelle Frédéric Lefebvre et qu’on dit la même chose trois mois plus tard, ça passe tout seul. Jacques a dit “Roms”…
    Mon regret ? L’impression d’être quand même un tout petit peu pris pour un gogo par ceux qui nous gouvernent, lesquels s’imaginent sans doute que l’électeur moyen se satisfera de cette politique de gribouille et glissera bien gentiment le bon bulletin dans l’urne. Vérité en deçà du périphérique, erreur au delà de la rue de la Boétie ?
    Moi, j’ai voté Sarko aux deux tours de 2007 et j’espère qu’il en a bien profité parce que c’était la dernière fois. Le responsable de ce barnum, c’est quand même lui depuis plus de sept ans.

  2. D’accord avec vous, Hervé, la république utilise des fusils à tirer dans les coins. Et, dans le même domaine de manipulation, je rappelerai qu’il est toujours interdit de faire un rapprochement entre la shoa et le crime des Hérodes d’aujourd’hui (l’avortement) parce que la vulgate républicaine enseigne qu’on ne doit pas juger de ce qui arrive sous notre nez et dont nous pouvons être témoins directs (nous, pauvres petits crétins méprisables qui ne faisons pas partie des Zelites auto proclamées seules capables d’intelligence et de coeur) mais laisser le temps au temps et surtout au charlatan de la politique le temps de prendre le fusils à tirer dans les coins pour detourner l’attention. Nous pourrions agréer, avec coeur, au mediatiquement correct quand il nous demande de pleurer sur le massacre des bébés phoques, des thons ou des morues ou les insectes et plantes en voie d’extinctions, si il rappelait avant tout le massacre des massacres, celui des innocents dans le seins de leur mère. Certains ont osé dire que les juifs auraient du se rebeller quand on les faisait monter dans les convois de la mort, mais savaient ils où ils allaient et à quel sort ils étaient voués ?. Alors que tous nous savons ce qui se passe dans certaines cliniques (avortement des bébés à naitre) et dans les hautes sphères de l’education nationale (avortement en catiminie des ames), et nous sommes sommés de la boucler et de laisser des politiques bien connus augmenter, sans notre aval, notre quote part financiére à la mise en oeuvre du massacre par sécu interposée au lieu d’utiliser notre argent à l’education des coeurs et à l’amour de Dieu.
    Soyons comme les mages ne laissons pas notre attention se detourner de la Vérité, que nous ne pouvons plus dire maintenant qu’à contre temps, et suivons, sans nous lasser, l’Etoile du bon Berger.

  3. Pourquoi établissez-vous une comparaison entre le massacre des bébés-phoques, et l’avortement ?
    C’est le même qui fait tuer les bénés à naître et massacrer toute la création.
    Votre raisonnement qui méprise le travail des associations de protection animale, est injuste, hypocrite et malsain. Il sous-entend que tous ces bénévoles qui donnent de leur temps, de leur argent, de leur santé, pour recueillir, soigner, placer, faire vivre des milliers d’animaux, n’aiment pas les hommes, et c’est faux.
    Vous qui aimez tant l’initiative privée, savez-vous que ces associations rendent un service à toute la France sans aucune aide de l’état ?
    La Fondation Brigitte Bardot, 30 millions d’amis, et bien d’autres, se sont insurgés contre la façon ignoble de tuer ces bébés-phoques : la connaissez-vous ? Ils ne sont pas tués d’un coup de fusil ! Ils étaient bastonnés,- fracassés – et dépecés encore vivants devant leurs mamans-phoques… ça ne vous dit rien !?
    La France détient le record d’Europe des abandons de chats et de chiens et des animaleries où on va acheter un autre petit animal censé remplacer celui qui a été jeté pour les vacances !
    Les animaux dépendent de nous et nous rendrons aussi des comptes à Dieu à ce sujet.

  4. Un octogénaire volé par un roumain.
    65 millions de français volés par un hongrois!
    Ou est le vrai problème?

  5. D’accord avec Jeannette , faut arreter d’opposer l’amour des animaux à l’amour des humains ou dire qu’on défend mieux les taureaux que les bébés à naitre , je milite personnellement contre la tauromachie et l’avortement et en ai ras le bol de ces amalgames douteux !
    On aura effectivement à rendre des comptes pour les 2 , quant au roumain délinquant sujet de cet article (!) qu’est ce qu’il faut faire ?
    La “justice” ne fait rien , tout le monde le sait et si on se fait justice soi-meme on va en taule , c’est quoi la solution ???
    Comment ne voulez vous pas pleurer toutes les larmes de votre corps quand vous voyez ça ?!

  6. @Jeannette. Je me permets de vous demander demander où dans mon message j’ai affiché un mépris quelquonque pour les sociétés de defense des animaux. Je suis moi même un defenseur des animaux. Ce que je voulais souligner, c’est la grande hypocrisie des media qui passent leur temps à se donner bonne conscience à peu de frais en detournant l’attention du vrai problème qui est la base de la catastrophe qui s’installe dans nos sociétés, celui de la de la condamnation de l’homme par l’homme. Sans amour de l’humanité, quelque amour qu’on puisse avoir pour les animaux ne leur fera aucun bien in Fine.Car nous sommes tous créatures de Dieu et l’homme a la grande responsabilité de lui même aussi bien que celle des autres créatures. Mon propos était que l’occultation perpetuelle des problèmes de fond par les media finit par pousser beaucoup de gens à devenir indifferent même à leurs messages les plus légitimes comme le combat contre la cruauté envers les animaux. c’était tout mon^propos et j’espére n’avoir blessé personne, sinon j’en demande pardon.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]