Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

77 embryons détruits pour obtenir 2 lignées cellulaires

Sur son blog, Albert Barrois démonte la dernière découverte scientifique :

"Après l'équipe de Shoukhrat Mitalipov en 2013, de nouvelles expériences de clonage thérapeutique humain ont été réussies, cette fois en utilisant des adultes adultes et non des cellules de nouveau-né, un travail publié dans la revue Cell Stem Cell. Célébré comme un résultat fantastique (Le FigaroLibération, et de nombreux autres), c'est pourtant un succès très relatif. Il a fallu quatre "donneuses" (payées plusieurs milliers de dollars chacune) pour obtenir les 77 ovocytes dont le matériel nucléaire a été détruit pour être remplacé par celui des cellules de deux hommes adultes, l'un de 35 ans et l'autre de 75 ans. Le tout pour obtenir en tout et pour tout trois embryons au stade blastocyste, tous les autres étant morts avant. Au final seules deux lignées cellulaires ont été établies après destructions des trois embryons survivants. Si c'est un succès technique puisqu'il y a deux lignées et non pas zéro, on est loin d'un taux suffisant pour espérer faire quoique ce soit en matière de thérapie cellulaire avec ça : 2 lignées pour 77 tentatives, même d'un point de vue purement technique, c'est très loin d'être encourageant. Et je ne suis pas le seul à le dire, mais aussi plusieurs chercheurs comme le rapporte le Los Angeles Times qui cite notamment Robert Lanza, pourtant un des apôtres du clonage thérapeutique et signataire du travail publié par Cell Stem Cell ; même lui reconnaît que la plupart des chercheurs sont passés aux cellules iPS et ne feront pas de clonage thérapeutique.

Une dépêche de l'AFP doublement mensongère

La dépêche de l'AFP reprise par les sites évoquées plus haut est partiellement mensongère, notamment par omission, à telle point que certains s'y sont laissés prendre. Voici le texte : "Cette approche présente l’avantage de ne pas utiliser d’embryons fertilisés pour obtenir des cellules souches, une technique qui soulève d’importantes questions éthiques, car dans ce cas l’embryon est détruit." Si cela évite bien d'utiliser des embryons fécondés, chaque introduction d'un noyau adulte dans un oocyte crée un embryon par clonage, tout comme la fertilisation le crée par reproduction sexuée. Il a donc fallu créer et détruire 77 embryons pour obtenir 2 lignées cellulaires.

La dépêche continue par la phrase suivante : "Mais les détracteurs de cette technique, comme l’Eglise catholique, estiment qu’elles présentent le risque de dérapage et de mener au clonage d’êtres humains…" Je rappelle que l'Église a déjà donné sa position en 2008 et qu'elle est exactement l'inverse de ce que sous-entend l'AFP. Cela est écrit noir sur blanc ici (§30) : "Le soi-disant clonage thérapeutique est encore plus grave au plan éthique. Créer des embryons dans le but de les supprimer, est totalement incompatible avec la dignité humaine, même si l’intention est d’aider les malades, car cela fait de l’existence d’un être humain, même à son stade embryonnaire, rien de plus qu’un moyen à utiliser et à détruire. Il est gravement immoral de sacrifier une vie humaine dans un but thérapeutique." Le clonage thérapeutique est à lui tout seul un dérapage majeur, et pire que le clonage reproducteur."

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services