Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI / L'Eglise : Vie de l'Eglise

7 nouveaux saints pour l’Eglise universelle

Voici des extraits de l'homélie prononcée par Benoît XVI ce matin (qui a porté pour l'occasion le fanon papal), lors de la messe de canonisations de 7 nouveaux saints, dont un Français :

P"[…] Le Fils de l’homme est venu pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude (cf. Mc 10,45) Ces paroles ont constitué le programme de vie des sept
Bienheureux, que l’Église inscrit solennellement aujourd’hui au rang
glorieux des Saints. Avec un courage héroïque, ceux-ci ont dépensé leur
existence dans une totale consécration à Dieu et dans un généreux
service à leurs frères. Ce sont des fils et des filles de l’Église, qui
ont choisi la vie du service en suivant le Seigneur. La sainteté dans
l’Église a toujours sa source dans le mystère de la Rédemption, qui est
préfiguré par le prophète Isaïe dans la première lecture : le Serviteur
du Seigneur est le Juste qui « justifiera les multitudes en s’accablant
lui-même de leurs fautes 
» (Is 53, 11). Ce Serviteur est
Jésus-Christ, crucifié, ressuscité et vivant dans la gloire. La
canonisation d’aujourd’hui représente une confirmation éloquente de
cette mystérieuse réalité salvifique. La tenace profession de foi de ces
sept généreux disciples du Christ, leur conformation au Fils de l’Homme
resplendit aujourd’hui dans toute l’Église.

Jacques Berthieu, né en 1838, en France, fut très tôt passionné
de Jésus-Christ. Durant son ministère de paroisse, il eut le désir
ardent de sauver les âmes. Devenu jésuite, il voulait parcourir le monde
pour la gloire de Dieu. Pasteur infatigable dans l’île Sainte Marie
puis à Madagascar, il lutta contre l’injustice, tout en soulageant les
pauvres et les malades. Les Malgaches le considéraient comme un prêtre
venu du ciel, disant : Vous êtes notre «  père et mère ! » Il se fit
tout à tous, puisant dans la prière et dans l’amour du Cœur de Jésus la
force humaine et sacerdotale d’aller jusqu’au martyre en 1896. Il mourut
en disant : « Je préfère mourir plutôt que renoncer à ma foi ». Chers
amis, que la vie de cet évangélisateur soit un encouragement et un
modèle pour les prêtres, afin qu’ils soient des hommes de Dieu comme lui
! Que son exemple aide les nombreux chrétiens persécutés aujourd’hui à
cause de leur foi ! Puisse en cette Année de la foi, son intercession
porter des fruits pour Madagascar et le continent africain !
Que Dieu
bénisse le peuple malgache ! […]

Chers frères et sœurs ! Ces nouveaux Saints, divers par leur
origine, leur langue, leur nation et leur condition sociale, sont unis
les uns aux autres et avec l’ensemble du Peuple de Dieu dans le mystère
de salut du Christ, le Rédempteur. Avec eux, nous aussi réunis ici avec
les Pères synodaux venus de toutes les parties du monde, avec les
paroles du Psalmiste, proclamons au Seigneur que « notre secours et
bouclier, c’est lui 
», et invoquons-le : « Sur nous soit ton amour,
Seigneur, comme notre espoir est en toi
 » (Ps 32, 20 ; 22). Que
le témoignage des nouveaux Saints, de leur vie généreusement offerte
par amour du Christ, parle aujourd’hui à toute l’Église, et que leur
intercession la consolide et la soutienne dans sa mission d’annoncer
l’Évangile au monde entier."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services