Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

4e mesure: les lecteurs partagés

Mesure4.4

Resmes4 
 
Comment interpréter ce résultat ? Il ressort des commentaires que la grande majorité des lecteurs partage l'objectif de réduire la dette, mais que la solution "mixte" proposée par M. Billot de Lochner (réduction des dépenses et augmentation des prélèvements) ne fait pas l'unanimité, beaucoup estimant le niveau actuel des prélèvements comme suffisant, voire excessif.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Peut-être faudrait-il clarifier les réponses proposées (non, oui, oui mais) :
    Répond-on au constat, à l’objectif donné, aux moyens proposés ?
    En l’occurrence il me semble que le oui mais signifie :
    – oui sur le constat,
    – généralement oui sur l’objectif (encore que l’on pourrait distinguer budget d’investissement pour lequel un endettement n’est pas inconcevable, et budget de fonctionnement pour lequel il faut absolument rétablir l’excédent budgétaire),
    – et non sur les moyens proposés (trop réduits devants l’enjeu, augmentant des prélèvements déjà top élevés, etc.).
    [Nous avons choisi de ne pas modifier la question d’une mesure à l’autre, afin de permettre en fin de symposium une comparaison et un « classement » des mesures selon l’adhésion qu’elles suscitent chez les lecteurs. LSB]

  2. Bien entendu.
    Mais cela ne vous empêche pas de nous préciser : à quoi voulez-vous que l’on réponde ?
    – au constat ?
    – à l’objectif ?
    – aux moyens proposés ?
    L’ambiguïté se pose surtout pour les deux dernières questions, pour le constat on sera généralement d’accord.
    Finalement, si l’on est d’accord avec l’objectif et les moyens : « Oui »,
    Si l’on est pas d’accord avec l’objectif : « Non »,
    Si l’on est d’accord avec l’objectif mais pas les moyens : « Oui, mais » ?

  3. Si le prochain président démocrate pratique le serrage de ceinture de tous les Français pendant 5 ans, et réduit à zéro les 1.500 milliards d’euros de dettes de la France, que croyez-vous qu’il arrivera? La vraie gauche et/ou la fausse droite feront 1.500 milliards d’euros de promesses démagogiques à une France exsangue… et le courageux qui aura demandé ces efforts sera balayé.
    Que M. Billot de Lochner réfléchisse à ce couple infernal: démocratie/démagogie.

  4. Je lis le salon Beige depuis au moins 5 ans mais la vision de la France qu’ont beaucoup de lecteurs du Salon Beige rend impossible toute communication entre eux et moi.
    Et quand les fonctionnaires auront été licenciés, que feront-ils, surtout s’ils ont plus de 45 ans ? Vous ferez remplir leurs missions par des entreprises privées ?
    Nous attendons vos offres d’emplois sachant que nous n’avons pas retrouvé un emploi il y a 20 ans, 25 ans, 30 ans, dans l’entreprise après un licenciement.
    Au fait, matière d’escrocs et de voleurs, avez-vous pensé à tous les malfrats de France et de Navarre ? à tous les travailleurs au noir qui ne contribuent en rien à la Patrie ?
    Vous voyez des maux et vous voulez les soigner en tuant les malades : et si vous cherchiez les vraies causes de tous ces maux ?
    […]

Publier une réponse