Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Irak

4 ans après la prise de Qaraqosh, la moitié des familles sont de retour

Communiqué de l'Aide à l'Eglise en Détresse :

"Dans la nuit du 6 août 2014, la vie des habitants de Qaraqosh bascule, obligés de fuir devant l'arrivée de l'Etat islamique. 125 000 chrétiens de la plaine de Ninive trouvent alors refuge au Kurdistan irakien. Quatre ans plus tard, la moitié d'entre eux sont de retour mais les besoins demeurent immenses.

Le 7 août 2014, les combattants de l'Etat islamique s'emparent de Qaraqosh, la plus grande ville chrétienne du nord de l'Irak, dans la vallée de Ninive, et poussent ses 50 000 habitants à fuir. Qaraqosh, Telkief, Batnaiya, Bartellah, Karamless, autant de villes chrétiennes désertées face à l'avancée des djihadistes. 125 000 chrétiens de la plaine de Ninive trouvent ainsi refuge au Kurdistan irakien ou à l'étranger.

Ce n'est que fin 2016 que la plaine de Ninive est libérée, après de rudes combats. Selon une étude menée par le Comité de Reconstruction de Ninive (NRC), dont l'AED est l'un des membres fondateurs, 13 000 maisons sont à reconstruire.

Le 18 juillet 2018, les statistiques de l'AED indiquent que 8815 familles, soit près de la moitié d'entre elles, sont de retour dans la plaine de Ninive. 4765 maisons, soit 1/3 d'entre elles, ont déjà fait l'objet de travaux de rénovation.

Depuis 2014, l'AED a mobilisé 40 millions € pour des projets en Irak, dont 9,3 millions € en 2017. Elle est l'organisation qui fournit le plus d'aide dans la plaine de Ninive.  Il faut environ 2 000 € pour réhabiliter un logement."

Mgr Timotheus Musa Al Shamani, archevêque syriaque orthodoxe du monastère Mar Matti, confie à l'AED que

« sans sécurité et sans travail, aucun chrétien ne restera en Irak. Une force internationale de maintien de la paix devrait être mise en place dans la plaine de Ninive. Nous voulons la garantie que notre liberté et notre sécurité seront respectées ».

En 2003, environ 1,3 million de chrétiens vivaient en Irak. À l'époque, cela correspondait à environ 8% de la population. Aujourd'hui, ils ne sont plus qu'environ 250 000, ce qui correspond à moins de 1% de la population.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services