313 bandes écument le pays

GComposées de jeunes de plus en plus violents n'hésitant plus à attaquer frontalement les forces de l'ordre, 313 bandes écument le pays. Elles sont à l'origine d'une bataille rangée presque chaque jour. En 2011, on compte 6 morts et 252 blessés, selon une note de la sous-direction de l'information ­générale (Sdig, ex-renseignements généraux) de la Direction centrale de la sécurité publique.

Une part des rixes a pour origine la «recherche du monopole sur des trafics de stupéfiants» ou «l'affirmation d'une supériorité sur un territoire donné». Mais il y a aussi des affrontements communautaires. Le quartier de Bourtzwiller à Mulhouse a été le théâtre d'affrontements violents le 10 septembre 2011 entre une quarantaine de Tchétchènes et une centaine de Maghrébins fortement armés (Flash-Ball, fusils de chasse…).

Ce qui inquiète les services, c'est que la violence de ces affrontements croît, avec la présence d'armes à feu de plus en plus fréquente. Mais les criminels ne manquent pas d'imagination :  ils utilisent des nouvelles armes par destination, dont les armes électriques de défense de type “choqueur” en vente libre sur Internet, qui envoient une intense décharge au contact de la cible. Le 26 novembre, une dizaine de voyous ont aspergé de gaz lacrymogène un voyageur de 18 ans avant de lui faire subir une décharge : immédiatement, le visage du jeune homme s'est embrasé. Les flammes s'étendaient à plus de 50 centimètres autour de la tête de la victime.

Les mineurs représentent 56% des membres des gangs.

4 réflexions au sujet de « 313 bandes écument le pays »

  1. Exupéry

    La législation sur les armes, de plus en plus stricte, n’a désarmé que le brave français moyen. La caillera s’en fiche complètement, son arsenal est planqué dans les “cités interdites”…
    La France est devenu un “État de Droit Janus”, autrement dit à deux faces…ayant des expressions différentes!

  2. Ethos

    Expressions parmi d’autres de la guerre asymétrique à laquelle nos démocrates sont confrontés et qui jugulent les forces de l’ordre avec le droit.
    On notera d’ailleurs que la violence en question suit de très près les évolutions du code de procédure pénale lequel protège bien “la victime” des forces de l’ordre…

  3. chouan 12

    et que notre ministre qui pose problème: juppé, lui qui avait obligé à déclarer leurs armes, qu’attend-il pour aller dans les banlieus et faire rendre gorge à tous ces détenteurs de kalachnikovs et cie? Le peuple français avait écouté, mais ce nouveau peuple que nos politiques choient ne les écoute plus bizarre non?

Laisser un commentaire