Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Les résultats et analyses du second tour

PComme au 1er tour, votre blog vous propose ce post, rédigé au cours de la journée et publié à 20h, montrant ce que vous auriez pu savoir en naviguant sur internet.

Trois grands instituts de sondages annoncent le candidat socialiste François Hollande en tête avec entre 52,5 et 53% des voix. Ces résutats ne portent que sur les votes du matin (jusqu'à 11h).

Départements d'Outre-Mer :

  • Saint-Pierre et Miquelon, François Hollande devancerait Nicolas Sarkozy, avec 65% des voix, contre 35% ;
  • Martinique, 68,5% contre 31,5% pour Nicolas Sarkozy.
  • Guadeloupe, François Hollande en tête avec près de 72% des voix ;
  • Guyane, avec 62% des votes.
  • Saint-Martin, le candidat socialiste l'emporterait avec 51,5 %,
  • Nicolas Sarkozy serait en tête dans la petite île de Saint-Barthélémy, avec près de 83%

Dans ces départements d'Outre-Mer, François Hollande réalise un meilleur score que Ségolène Royal, lors du précédent scrutin présidentiel.

Aux Amériques, la participation augmente en moyenne de 3 a 4% par rapport au 1er tour. En règle générale, François Hollande fait le plein des voix de gauche et gagne environ le tiers des voix de François Bayrou :

  • Il gagne à Montreal (près de 57,74%), à Toronto (51% – la gauche n'y avait jamais triomphé), au Pérou (55%), en Argentine (51,7%), en Colombie (58,82%) et au Honduras (56%).
  • Il perd au Mexique (47,3%), au Brésil (47% – mais gagne à Rio, Brasilia et Recife), au Costa Rica (44,1%) et au Chili (44%).

Dans les pays où François Hollande ne s'impose pas, son score est cependant de 4 à 5% supérieur à celui de Ségolène Royal en 2007. Seuls pays en recul par rapport à 2007, le Vénézuela (28%) et le Salvador (30%).

La participation atteignait 30,66% dimanche à midi en métropole, en hausse de plus de deux points par rapport au premier tour à la même heure (28,29%) mais en baisse par rapport au 2e tour de 2007, où elle était de 34%.

14h30 : D‘après plusieurs instituts de sondage, relayés par la presse suisse, François Hollande obtiendrait entre 52.5 et 53% des voix, devant Nicolas Sarkozy à 47 – 47.5%.

15h55: Le candidat socialiste obtiendrait 52,5% et Nicolas Sarkozy 47,5% (selon BVA, Ipsos, OW). Les résultats d'autres instituts vont dans le même sens : Hollande 53,5%-Sarkozy 46,5% (TNS) ou encore Hollande 53%-Sarkozy 47% (CSA, Ifop, Harris).

16h10: Plusieurs bureaux de vote ont été vandalisés à Marseille dans la nuit de samedi à dimanche. Des murs en parpaing ont été dressés devant les entrées d'une école primaire. "Je mure utile, ce tombeau sera votre tombeau" indiquaient des tags.

16h20: Nicolas Sarkozy se trouve dans son bureau de l’Elysée, où il attend les résultats du scrutin en compagnie de ses conseillers.

17 heures : la participation était de 71,96 %, c'est-à-dire plus qu'au premier tour du 22 avril où il était de 70,59 %, a annoncé le ministère de l'intérieur. Ce chiffre est en revanche en baisse par rapport au chiffre enregistré au même moment du second tour de la présidentielle de 2007 (75,11 %).

17h23 : Le taux de participation sur l’ensemble de la journée serait de 81-81,5%, selon deux estimations d’instituts de sondage (Ifop-Fiducial et Harris Interactive). Le taux de participation final avait été de 83,97% en 2007.

François Hollande devrait s'exprimer depuis son fief de Corrèze, à Tulle, puis, s'il est élu, aller à Paris fêter sa victoire à la Bastille. Tandis que Nicolas Sarkozy, après avoir passé le week-end en famille, a prévu un rassemblement à la Concorde.

Rue de la Mutualité dans le Ve arrondissement de Paris, quelques militants étaient déjà réunis à 17h à l'extérieur, en prévision de la soirée électorale organisée par l'UMP. Les médias sont eux aussi très nombreux, où 1.000 journalistes sont attendus. Un écran géant a été positionné à la gauche du bâtiment. Derrière St Nicolas du Chardonnet :

M
17h40 : De nouveaux chiffres circulant depuis quelques minutes mais devant toujours être considérés avec prudence confirment une victoire de François Hollande avec 53% des voix, voire 54.

18h : fermeture des bureaux de vote dans la plupart des villes de province.

18h10 : Selon l'envoyé spécial à Paris du quotidien belge Le Soir, l'UMP aurait annulé le rassemblement prévu ce soir place de la Concorde.

Bernard Antony publie son communiqué avant les résultats officiels :

A"Je vois sans affliction Nicolas Sarkozy quitter le devant de la scène politique. Mais je ne me réjouis pas de voir le socialiste François Hollande lui succéder à l’Elysée. Les paroles et les promesses de campagne électorale du Président « sorti » n’ont pas rattrapé les dommages ou l’insuffisance de ses actes et de ses promesses non tenues.

Comme je l’avais annoncé, j’ai voté ce jour pour lui sans aucun enthousiasme au second tour de l’élection considérant sa présence à l’Elysée comme un « moindre pire » par rapport à la politique que va mener François Hollande avec l’équipe idéologique que l’on sait.

Le parti socialiste et toute la gauche et l’extrême gauche avec lui, disposent désormais dans notre pays de la Présidence de la République, de celle du Sénat, de celles de tous les Conseils régionaux sauf l’Alsace, des deux tiers des Conseils généraux, de la mairie de Paris et de celles d’une majorité de villes dont Lille, Lyon, Toulouse, Nantes.

La gauche et l’extrême gauche dominent totalement les médias, les syndicats, l’éducation, la culture et la magistrature.

Pour des gens comme moi, il n’était pas facile aujourd’hui de voter pour M. Sarkozy dont nous avions dénoncé pendant cinq ans les abandons de souveraineté nationale, les aberrations de la politique étrangère, la soumission de l’Education nationale à l’idéologie marxiste et à la culture de mort, et celle de la culture à toutes les déliquescences et abominations subventionnées de la chienlit bobo-gaucho-friquée. Mais le socialisme désormais au plus haut niveau du pouvoir s’apprête à aller encore plus loin et plus vite dans des politiques encore plus anti-nationales et liberticides. Je crains que ceux qui, aujourd’hui, à droite, ont voté Hollande, se sont abstenus ou ont voté blanc, par exaspération ou calcul stratégique sur les vertus positives du chaos ne s’en mordent les doigts. J’aimerais tant me tromper.

L’Institut du Pays Libre donnera bien sûr des consignes de vote pour les élections législatives. Nous ne tiendrons pas compte des étiquettes. Nous inviterons à voter pour ne pas élire les plus nuisibles et les plus bêtes ; nous voterons pour les plus patriotes et les plus respectueux de l’âme et des valeurs chrétiennes de la France, pour les plus courageux et les plus compétents parmi les candidates et candidats, qu’ils soient du Front National, du Parti de la France, de diverses ligues et mouvements, voire de l’UMP."

18h20 : le serveur du Salon Beige commence à bugguer. Trop de connections ou début du verrouillage de la liberté d'expression ?

Le premier sondage officiel a été communiqué aux QG des partis à 17h30. Hollande l'emporterait avec 52,6% contre 47,4% à Sarkozy.

Un sondage TNS-Sofres donne François Hollande à 55%.

De plus en plus de sources confirment la victoire de François Hollande. De tous les chiffres qui circulent, aucun ne donne Sarkozy vainqueur, pas même les deux candidats au coude à coude. François Hollande l’emporterait avec un score oscillant, selon les sources, entre 52% et 55% ; ce qui place le score que ferait le socialiste au-delà de la marge d’erreur propre aux sondages.

18h24 : François Hollande est donné vainqueur par tous les sondages de sortie des urnes avec 52,5 % des voix, voire 53 % pour CSA et Sofres.

18h30 : Le taux d'abstention au second tour est estimé à 20, 1% selon l'Institut Ipsos.

Marc Tarabella, chef de délégation PS au Parlement européen, a félicité François Hollande dans un communiqué. "Une bonne nouvelle pour l'hexagone qui a bien besoin de relever la tête après cinq années d'imposture politique, économique et sociale. Bonne nouvelle aussi pour cette Europe de droite qui a oublié la relance dans ces plans rigoureux qui font mal aux citoyens", pour Marc Tarabella, qui ajoute pourtant : "mais Sarkozy doit rester!"

18h50 : Les Renseignements généraux (RG) donnent François Hollande vainqueur à 52,5%. Selon l’institut de sondages Ipsos, le candidat socialiste recueillerait également 52%.

19h00 : le premier ministre François Fillon, le ministre de l’Economie et des Finances François Baroin et d’autres ténors de la droite, viennent d’arriver auprès de Nicolas Sarkozy dans le palais présidentiel à Paris.

19h02 : Nouveaux chiffres entre 52,7 et 53,3% des voix pour voix pour François Hollande, selon LH2 (Louis Harris), 53,3% pour Interactive, 52% selon CSA.

La Sofres va jusqu’à donner 55% des voix à François Hollande.

Harlem Désir, numéro deux du PS, a jugé : "avec François Hollande, c’est la République qui est de retour".

19h20 : un groupe de jeunes chante l'Internationale rue de Solferino.

Hypocrisie du Figaro : L'Agence France-Presse a diffusé à 18h53 une estimation des résultats de l'élection présidentielle à ses clients. Cette estimation se fonde sur quatre instituts de sondage. L'AFP a également communiqué des réactions de plusieurs dirigeants socialistes et de Cécile Duflot, porte-parole d'Europe Écologie-Les Verts. Selon le code électoral, nous ne pouvons communiquer ces informations avant 20 heures.

19h40: Des estimations provisoires affinées donnent des résultats plus serrés. François Hollande en tête : CSA: 51,5; Harris: 52,1; Ipsos: 51,8 et TNS Soffres: 51,5.

20h00 : François Hollande élu Président de la République avec 51,5/52% des voix.

H
Comme il fallait s'y attendre, les gauchistes de l'UMP critiquent la stratégie droitière de Nicolas Sarkozy.
Le secrétaire national de l'UMP chargé de la presse et des médias, David-Xavier Weiss, fait porter le chapeau au ton de la campagne :

«Le centre de gravité de l'UMP sera recentré. C'est surtout à M. Buisson que nous devons la défaite de la droite par le refus de toute ouverture voire de tout débat sur les sujets de société comme le mariage gay, le droit de vote des étrangers aux élections locales ou encore l'euthanasie».

Si Nicolas Sarkozy avait fait une campagne au centre, il n'aurait pas passé le 1er tour. Rappelons que Jacques Chirac n'a pas fait 20% au 1er tour de 2002. Mais on le voit, un nouveau virage à gauche se met en place à l'UMP.

52%, après dix ans de règne de l'UMP dont 5 ans de sarkozysme, on ne peut pas parler d'un tsunami de gauche. Le virage à droite de Nicolas Sarkozy durant sa campagne n'a pas suscité de rejet, bien au contraire. Le rejet de Sarkozy était tel, qu'il aurait du connaître une plus large défaite. La stratégie droitière s'est donc révélée payante et permet de sauver les meubles à l'UMP.

Le score se resserre selon le ministère de l'Intérieur à 20h08 :

François Hollande : 50,83% des suffrages, 8,887 millions de voix
Nicolas Sarkozy : 49,17%, 8,595 millions de voix.

L'abstention s'établit à 21,71%.

«Le peuple français a fait son choix», a commencé Nicolas Sarkozy à la Mutualité. Le candidat sortant a appelé à respecter le prochain président. «Je ne serai jamais comme ceux qui nous ont combattu. J'ai eu François Hollande au téléphone mais je veux lui souhaiter bonne chance.» «Je veux que la France réussisse à traverser les épreuves. Il y a quelque chose de plus grand que nous: notre patrie, la grandeur de la France et le bonheur de Français

"Quand il y a une défaite c'est le numéro 1 qui en porte la responsabilité". "Quand on défend des valeurs, le seul moyen d'être crédible c'est de les vivre". "Laissez moi la liberté de vivre selon ce que je pense et de dire ma part de vérité à la France". "Dans cette nouvelle époque, je resterai des vôtres, vous pourrez compter sur moi mais ma place ne pourra plus être la même".

Christine Boutin: "Ce soir, je rentre en résistance".

Marine Le Pen : "Nicolas Sarkozy a trahi tous ses engagements de 2007" "Nicolas Sarkozy est le seul responsable de sa défaite et de la victoire de François Hollande".

Des drapeaux algériens et marocains flottent à la Bastille.

Il semble qu'il y ait 2 millions de bulletins blancs.

Marine le Pen à NKM: "En appelant à voter PS, vous avez instillé l'idée que le PS au pouvoir ce n'était pas si grave, les électeurs vous ont écoutée".

Cardinal Barbarin : "Ma prière accompagne le nouveau président de la république : qu'il trouve chez les catholiques des citoyens déterminés au service de tous, à commencer des plus petits, quels qu'ils soient". Marche pour la vie à Lyon le 13 mai !

Sur 21 millions de bulletins dépouillés, le candidat socialiste est en tête, avec 50,96% des voix.

Nicolas Dupont-Aignan : "5 défaites en 4 ans. Il est temps de changer de droite !".

Selon un sondage de l'institut Ipsos-Logica, Sarkozy obtient 51 % de reports de voix de la part des électeurs de Marine Le Pen. 25 % se sont abstenus, 10 % ont voté blanc ou nul, et 14 % ont voté pour François Hollande, dont Frédéric Chatillon qui s'en était vanté sur twitter. Les électeurs de Bayrou ont choisi Sarkozy à 41 % de leurs suffrages, contre 29 % à François Hollande, 13 % votant blanc ou nul et 17 % s'étant abstenus.

Communiqué d'Audace 2012, qui poursuit la bataille politique en vue du 3e tour :

"Notre Collectif (120 associations regroupant 2140 000 sympathisants ) lui avait soumis les 12 mesures de notre Manifeste : mesures simples, peu coûteuses, de mise en oeuvre facile, et permettant de redresser notre pays. François Hollande a exprimé son refus sur 90% des mesures proposées, alors que Nicolas Sarkozy en avait acceptées environ 80%. Je rappelle que les électeurs se sont prononcés massivement en faveur de notre Manifeste, comme l'a révélé un sondage Ifop que nous avons fait réaliser il y a quelques semaines, et que vous pouvez retrouver dans le journal Valeurs actuelles de cette semaine. Cela devrait nous aider dans notre action pour les législatives, qui vont arriver très vite : nous allons agir en direction des partis politiques, pour qu'ils intègrent le plus possible de nos mesures dans leurs programmes, et en direction des électeurs, afin que ceux-ci fassent leur choix en toute connaissance et en toute conscience. Quel que soit le résultat des législatives, nous prolongerons notre action en vue de 2017, pour que se redresse la France !"

Les partisans de François Hollande à la Bastille :

A
Alliance Vita prévient que la mobilisation doit grandir contre l'euthanasie et le mariage gay. Rien n'est joué avec les législatives. Alliance Vita va rencontrer les candidats.

Laurent de Boissieu ne croit pas en l'explosion de l'UMP :

"Pour des raisons politiques (masse critique atteinte par l'UMP), mais également pour une raison matérielle: l'argent, le nerf de la guerre également en politique.

Première hypothèse: l'éclatement de l'UMP avant les élections législatives. J'écarte cette hypothèse car le parti en général et les députés sortants en particulier concentreront alors toutes leurs forces pour sauver les meubles aux législatives: à partir du moment où la question de l'alliance avec le FN est tranchée négativement, ni l'aile droite ("Droite Populaire") ni l'aile gauche ("Humanistes") de l'UMP n'auront intérêt à s'en séparer. […]

Second hypothèse: l'éclatement de l'UMP après les législatives. J'écarte aussi cette hypothèse ne serait-ce qu'en raison des règles de financement des partis politiques. Afin d'y avoir droit, une formation doit présenter aux législatives précédentes un minimum de 50 candidats en métropole obtenant au moins 1% des suffrages exprimés. Bref, en cas d'éclatement, le tronçon qui ne prendrait pas juridiquement la suite de l'UMP ne recevrait aucun financement public direct, l'autre continuant à percevoir la part correspondant aux voix obtenues aux législatives par les dissidents (comme ce fut le cas pour le MNR après la scission du FN et comme c'est le cas aujourd’hui du Parti Radical après la rupture de son contrat d'association avec l'UMP). […]"

Ajoutons que le score de Nicolas Sarkozy est plus qu'honorable pour un candidat sortant confronté à une crise économique majeure, ce qui devrait éviter de remettre en cause la stratégie adoptée pendant cette campagne.

Sur 27 millions de bulletins dépouillés, le candidat socialiste est en tête, avec 51,10% des voix, selon le ministère de l'Intérieur.

Nicolas Sarkozy a déclaré devant des ténors UMP qu'il ne serait "plus jamais candidat aux mêmes fonctions", ce qui inclut donc la présidence de la République et la direction de l'UMP.

Record de votes blancs : 7% des électeurs ont choisi de se déplacer au bureau de vote, mais sans glisser de bulletin Nicolas Sarkozy ou François Hollande dans l'urne, selon un sondage OpinionWay. Ainsi, deux millions de Français n'auraient reporté leur voix sur aucun des deux candidats qualifiés pour le second tour. C'est la première fois dans l'histoire de la 5e république que le nombre de bulletins blancs et nuls est aussi élevé. Au premier tour, il s'établissait à 1,92%. Les chiffres des votes blancs et nuls lors des autres scrutins présidentiels :

  • 1995 : 2,82% au premier tour, 5,97% au second ;
  • 1988 : 2,00% au premier tour, 3,62% au second ;
  • 1981 : 1,62% au premier tour, 2,88% au second ;
  • 1974 : 0,92% au premier tour, 1,34% au second.

Jean-Luc Mélanchon délire : il évoque un raz de marée de gauche un coup de tonnerre, alors que les résultats demeurent serrés.

Un drapeau syrien à Tulle. Dans quel pays sommes-nous ?

S
Les résultats officiels sont sur le site du ministère de l'intérieur.

Pour Guillaume Bernard :

"Toutes tendances confondues, la France est majoritairement à droite. Ce n’est donc pas le camp majoritaire qui a gagné, mais celui qui est le moins divisé. Pour autant, la victoire de la gauche était prévisible étant donné qu’elle a remporté, depuis plusieurs années, toutes les élections locales intermédiaires. Il est vrai que les modes de scrutin et les positionnements sur l’échiquier politique peuvent déformer la réalité des rapports de force et de l’état de l’opinion. Mais surtout, il y a dans le vote des Français autant de défiance que de confiance : sauf chez les militants convaincus, c’est plus le rejet de Nicolas Sarkozy qui l’a emporté que le « désir » de François Hollande.

Quelle est la marge de manœuvre politique de François Hollande ?

Sa force réside dans le fait que la gauche dispose, désormais (une fois les élections législatives remportées, ce qui est le plus vraisemblable) de presque tous les pouvoirs, tant au niveau national que local. Cela lui permettra de faire passer ses mesures avec une certaine facilité. Cependant, la marge de manœuvre du nouveau président de la République est assez limitée en raison, d’une part, des circonstances économiques et, d’autre part, du tiraillement du PS entre le Front de gauche d’un côté et le Modem de l’autre. L’ « état de grâce » risque d’être assez court. Il est certain qu’il ne peut pas décevoir sous peine de voir les forces politiques extrêmes gagner en puissance, en particulier lors des élections de 2014. […]

[A l'UMP] deux tendances peuvent être discernées : l’une tend vers le centre (et va s’appuyer sur l’idée que Nicolas Sarkozy a perdu en raison d’une campagne trop à droite), l’autre tend vers la droite (et n’exclut pas une entente avec le FN qui est la force politique le plus en progression). Cette divergence fragilise d’autant plus l’UMP que ces options ne sont pas également réparties entre les cadres et les électeurs ; ces derniers sont nettement plus favorables à la seconde solution que les premiers. Aussi, afin d’éviter son implosion, l’UMP a-t-elle décidé de permettre l’existence de courants en son sein ce qui lui donnera plus souplesse dans son fonctionnement et devrait limiter la propension aux scissions. […]"

Patrick Devedjian fait à son tour un mauvais constat :

« Je ne suis pas sur que les clins d'œil au Front national nous aient aidés dans ce scrutin. En 2007, Nicolas Sarkozy s'était présenté aux Français comme le  représentant d'une France de sang mêlé, ce qui à mon avis correspondait à notre sociologie ».

Si Sarkozy avait déclaré cela en 2012, il n'aurait pas passé le 1er tour.

La compilation des images de La Bastille. Symptomatique.

À 22h58, le président-élu obtenait 51,56% des 32,1 millions de suffrages exprimés, selon les chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur, soit environ 90% des bulletins.

Christine Boutin veut faire de son parti, le Parti Chrétien-Démocrate, "le fer de lance de la résistance" :

"L'élection de François Hollande signe la victoire d'une gauche archaïque sur le plan économique et libertaire sur le plan social".

Elle appelle à "résister à l'entreprise de sape de notre société que la gauche écolo-socialo-communiste va mener". Christine Boutin compte présenter plus de 100 candidats aux législatives.

David Douillet, le ministre des Sports :

«Je salue la campagne courageuse menée par Nicolas Sarkozy, campagne qui a permis de faire mentir tous les sondages, et de montrer que les Français ne signent pas ce soir un chèque en blanc à François Hollande, avec un score serré qui n'a rien d'un raz-de-marée. La situation de la France est d'une gravité sans précédent, et ceux qui dirigeront notre pays dans cette période devront faire preuve d'un sérieux et d'une responsabilité sans faille».

Le ministre de l'Economie et des Finances, François Baroin, a estimé que dans "les raisons de cette défaite",
"il y a certainement eu de l'antisarkozysme au cours de cette campagne" mais aussi "le poids de la crise".

"Aucun gouvernement (dans l'Union européenne, ndlr) depuis quatre ans n'a échappé à une sanction du corps électoral".

Drapeaux tunisiens à La Bastille :

T

Partager cet article

72 commentaires

  1. Grande tristesse.

  2. Si ce calice pouvait s’éloigner de nos lèvres… Mais que votre volonté soit faite, et non la notre…

  3. Finalement, la droite française a été égale à elle-même : la plus bête du monde. Avec un pays majoritairement acquis à sa cause, elle a encore réussi à perdre : chapeau et félicitations à tous les « lideurs » de la droite (toutes étiquettes confondues : on leur doit bien cela).
    Pour le reste, je bats ma coulpe : je croyais sincèrement que la veulerie des Français les forcerait à choisir Sarkozy par peur du changement : il faut croire que la démagogie a été plus forte.
    Finalement, aujourd’hui, une chose est bonne : on a la direction à la couleur de la politique de la France depuis 40 ans : au moins les choses sont claires !
    Il nous reste plus qu’à implorer la Très Sainte Vierge Marie afin qu’elle intercède pour la France… Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous !

  4. Hollande est donc élu.
    Il ne nous reste plus qu’à entrer en résistance.
    Haut les cœurs !
    Et que Dieu nous aide.

  5. J’ai hésité toute la semaine entre l’abstention et le vote Sarkozy mais je me suis rappelé la nomination d’un ministre pédophile à la tête de la culture et surtout les attaques de Sarko contre Marine au prétexte que celle-ci avait dénoncé ce scandale au indiquant qu’il était honteux d’attaquer Frédéric Mitterrand sur ce poinr.
    Je me suis souvenu de la terroriste d’extrême gauche Marina Petrella qui n’a pas été extradé en Italie en octobre 2008 par Sarkozy sous pression de son épouse.
    Et je me suis dis que jamais, jamais, jamais je ne transigerai avec les pédophiles et les terroristes gauchistes.
    Ceux qui pactisent avec eux doivent être battus (et pas seulement électoralement !)
    Je me suis donc abstenu. j’ai le droit de vote depuis 25 ans et je n’ai jamais voté pour un libéral de droite. Cela n’a rien à voir.
    Que les gens de l’UMP et les cathos de droite ne l’oublient pas. Ils ne doivent s’en prendre qu’à leur champion qui a eu des comportements même symboliques qui étaient abjects…
    L’affaire Frédéric Mitterrand et l’affaire Petrella ne relevaient pas de l’erreur de com mais de l’abjection.
    Tchao Sarko !

  6. Le score final sera intéressant, pour l’instant :
    FH : 50.83
    NS : 49.17

  7. On a gagné !!!

  8. Seule chose positive à espérer : Que cette défaite pousse enfin la droite française à se ressaisir, qu’elle cesse d’être mollassonne, et ose enfin porter sans complexe les valeurs de la France chrétienne millénaire.

  9. Oui il n’y a plus qu’à entrer en résistance ,et à prier la St Vierge

  10. En cette année du 6ème centenaire de la naissance de Jeanne d’Arc, il nous faut une nouvelle Jeanne, vite!!!

  11. Merci au Sb pour sa performance qui en fait une référence européenne.Sarko a fait comme Fouquet..Il a voulu monter trop vite et trop haut.Sic transit…Merci à toutes et à toutes et en avant pour les législatives

  12. Merci au Salon Beige de nous donner la catastrophique information du jour, nous épargnant ainsi le spectacle écoeurant des bobos satisfaits à la télévision.
    Adieu liberté! Mais, entrons en résistance plus que jamais. Le Christ vaincra!
    J’approuve et partage la déclaration de Bernard Antony.

  13. La droite courbe s’est une fois de plus suicidée. Sa faute est totale. La discrimination de millions d’électeurs votant FN est intolérable. Et cela dure depuis l’affaire Millon et même avant. Par cette exclusion voulue par une puissance maçonnique étrangère la droite courbe a fait perdre aux français la gestion des régions et des départements. Aujourd’hui de l’Etat. Alors qu’avec les voix FN la gauche n’existerait plus nulle part en France.
    Maintenant arrivent les législatives. Observons ce que va faire cette droite sous influence…

  14. cLa droite peut encore gagner les legislatives et C’EST CE QUI VA SE PASSER !!!!!! Parce que c’est l’anti-Sarokozysme qui a parle pas le socialisme.

  15. Ainsi, pour moins de 300.000 voix on a le 100% socialo-communisme et le commencement de la fin de la France! Et combien de votes blancs? Le candidat qu’on nous a imposé dans les médias depuis plus d’un an est élu! Cela en dit long sur la façon dont marche chez nous la soi-disant démocratie!

  16. hé les gars réveillez-vous !
    C’était couru d’avance. Il n’y a que les naïfs et les “auto-censuré” (intellos, moralistes, politologues, théologiens ou pseudos intellos) pour être, ce soir, surpris, horrifiés, catastrophés, etc, etc…
    C’est la suite strictement, empiriquement logique du dernier quinquennat…
    Signé : un charbonnier du fond de la chapelle…

  17. Une fois de plus la “fausse droite” et ses perpétuelles compromissions, ses pudeurs vis à vis de la droite de conviction, a favorisé la gauche.
    Ne seront surpris que les plus jeunes ou les naïfs.
    Le même processus chaque fois, sans que les leçons qui s’imposent soient tirées.
    A vue humaine il y a de quoi désespérer.
    L’UMP et ses avatars auront été les fossoyeurs de ce pays.

  18. Merci … pour tout votre travail ! assez déterminant dans mes choix. On ne regrette rien.
    bon courage !

  19. M. Sarkozy, vous avez trahi le pays, voilà le résultat. Je souhaite bonne chance à François Hollande.

  20. Je suis d’accord pour dire que la droite doit être affirmée mais navrée que bon nombre d’électeurs du FN se prétendent de droite puisqu’ils ont tout fait pour faire passer la gauche ; j’avais un certain respect, une certaine sympathie pour le FN mais, finalement, c’est un parti sans valeurs, tourné sur lui même et, pour se faire remarquer, prêt à faire capoter les valeurs chrétiennes. Il m’a vraiment déçu.

  21. Vous parlez de drapeaux algériens et marocains à Bastille, il y a aussi un drapeau turc, des drapeaux palestiniens en grand nombre et un immense drapeau rouge est accroché à la base de la colonne de juillet.
    “Le changement, c’est maintenant !” (sic)

  22. Notre but c’est la destruction du système UMPS. Ce soir nous avons mis un coup fatal à l’UMP maintenant nous nous occuperons du PS !
    [48-49%, je n’appelle pas cela un coup fatal. Il va falloir se résigner à ouvrir les yeux. Ni l’UMP ni le PS ne disparaitront. Les rêves de grand soir n’appartiennent pas à notre famille de pensée. Le FN ne gouvernera pas seul. S’il toutefois il réussi à gouverner. MJ]

  23. L’écart relativement faible (et qui se resserre au fil de la soirée : on en est à 51/49) montre que si N.S. avait adressé des signaux plus clairs au camp national (et imposé le silence aux responsables de l’UMP qui poussaient des cris d’orfraie), il l’aurait emporté. La “stratégie Buisson” a été en fait amplement validée, le seul tort de la majorité sortante est de ne l’avoir qu’à moitié appliquée.

  24. Je me demande si ces drapeaux algériens et marocains ne sont pas d’une certaine façon un signe d’espoir : les musulmans ne sont pas connus pour leurs engagement en faveur de l’homosexualité… donc on peut espérer qu’ils limitent les “avancées” immorales de Hollande… Même si c’est un peu fou de voir un côté positif à ces déploiements de drapeaux étrangers !