Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

27 mai à Rambouillet : une pièce de théâtre pour le collège Saint Jean Bosco

Lhv

Cette pièce fut, avec Le Roi un des deux grands succès de ces deux compères du rire qui font la transition, dans l’histoire du théâtre français, entre Feydeau et Guitry. Deux ans avant la première Guerre Mondiale, ils dépeignent la société de leurs contemporains, celle de la IIIe République, en épinglant tour à tour, de leur plume acerbe, tous les éléments qui la compose. Comme le signale le titre, l’intrigue a lieu dans ce lieu éminent de la culture nationale : l’Académie Française, qui devait être le titre initial de la pièce. Les Immortels sont donc la cible principale de Flers et Caillavet qui s’en donnent à cœur joie pour les tourner en ridicule tout en nous décrivant une société qui s’ennuie et cherche à briller par tous les moyens. Du point de vue historique, cette pièce est captivante car cette même société sera celle qui partira au combat, deux ans plus tard.

L'intrigue

Le duc de Maulévrier, royaliste et réactionnaire, directeur de l’Académie Française, recherche désespérément un candidat pour remplacer un des Immortels qui vient de s’éteindre. À la suite d'un quiproquo, le comte de Latour-Latour se retrouve candidat à l'Académie. Or ce dernier est aussi l’amant de la duchesse, qui pense pouvoir vivre son idylle sans que son mari s’en aperçoive. C’est sans compter sur le pianiste virtuose Parmeline, artiste mégalo et ex-amant de la duchesse, qui va, bien malgré lui, faire basculer la situation en pleine séance de l’Académie, déclenchant ainsi un des plus gros scandales jamais connu sous la Coupole.

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services