Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

23 janvier : grande veille des Sentinelles

Sentinelles_20160123

Des Sentinelles se réuniront le 23 janvier face au ministère de la justice, 13 Place Vendôme pour demander l'abrogation de la loi Taubira, cette loi qu'une caste minoritaire d'idéologues patentés a imposé au pays au mépris de la démocratie. Malgré les dénégations du pouvoir, il est devenu évident pour tous que cette loi servait de cheval de Troie de la PMA qui prive les enfants de pères, de la GPA qui réduit en esclavage les mères porteuses et transforme en objet de commerce les enfants, et de la fantomatique mais si présente théorie du Genre.

Les Sentinelles veillent au quotidien pour l'abrogation de cette loi qui est possible et souhaitable, ainsi que le démontre la publication le 14 janvier de l'ouvrage collectif « Le mariage et la loi | Protéger l'enfant » préparé par l'Institut Famille et République.

La tentative délibérée de destruction de la famille a mobilisé dans le pays réel un grand nombre d'opposants pacifiques et résolus qui n'ont rien lâché et ne lâcheront rien. Ils ont inventé de multiples formes d'actions pour exprimer leurs désaccords et leur détermination. Ils se chuchote que des personnes qui n'ont pas l'habitude de veiller place Vendôme pourraient se joindre en fin de soirée aux Sentinelles parisiennes qui sauront, nul n'en doute, leur faire un bon accueil. Les Sentinelles chevronnées peuvent de même inciter leurs amis à se joindre à l'absence de mouvement en veillant avec nous.

Comme d'habitude, les Sentinelles se tiendront debout à distance les unes des autres, seront silencieuses, bienveillantes et respectueuses de l'ordre public, mais toujours déterminées pour obtenir l'ABROGATION.

Partager cet article