Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Etats-Unis

22 janvier aux Etats-Unis : Journée nationale de la sainteté de la vie humaine

22 janvier aux Etats-Unis : Journée nationale de la sainteté de la vie humaine

Le président Donald Trump a déclaré le 22 janvier Journée nationale de la sainteté de la vie humaine, dans une proclamation signée lundi :

« En cette Journée nationale de la sainteté de la vie humaine, notre nation réaffirme fièrement et fermement son engagement à protéger le don précieux de la vie à toutes les étapes, de la conception à la mort naturelle ».

« Chaque personne — les personnes nées et à naître, les pauvres, les opprimés, les handicapés, les infirmes et les personnes âgées — a une valeur inhérente. Bien que chaque voyage soit différent, aucune vie n’est sans valeur ou sans importance ; les droits de tous les peuples doivent être défendus ».

La décision historique Roe c. Wade, qui a déclaré un droit constitutionnel à l’avortement, a été décidé janvier. 22, 1973.

Le président a déclaré que les États-Unis

« doivent demeurer résolument attachés à la vérité profonde que toute vie est un don de Dieu, qui dote chaque personne d’une valeur et d’un potentiel incommensurables. »

« En cette Journée nationale de la sainteté de la vie humaine, nous célébrons le merveilleux don de la vie et renouvelons notre détermination à bâtir une culture où la vie est toujours vénérée ».

Les Etats-Unis connaissent une baisse des avortements depuis 2007.

« Tous les Américains devraient célébrer cette baisse du nombre et du taux d’avortements, ce qui représente des vies sauvées. Il reste encore beaucoup à faire et, en tant que président, je continuerai de lutter pour protéger la vie des enfants à naître ».

Le président a également noté que son administration a introduit des restrictions qui empêchent les bénéficiaires de fonds fédéraux de fournir des avortements, ainsi que la liberté de conscience pour les professions médicales et les employeurs qui s’opposent à la couverture contraceptive dans les plans d’assurance.

« En outre, j’ai appelé le Congrès à agir pour interdire les avortements tardifs de bébés, qui peuvent ressentir de la douleur ».

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services