15 réflexions au sujet de « 20h00 au pied du siège de France Télévisions »

  1. Louis

    Nous étions nombreux à afficher du “tricolore”, c’est un bon signe, il n-y-avait pas d’enfants, bien sûr, mais beaucoup de jeunes enthousiastes et un nombre impressionnant de personnes âgées ( donc fragiles) déterminées et courageuses, face aux CRS qui avaient déployé casques et boucliers et pour lesquels étaient préparés des roses blanches ! Quelle ambience, mes enfants ! Je n’ai pas regretté de grelotter une heure avant car ça m’a réchauffé le coeur !
    (Parmi les slogans, mon préféré était “CRS A BARBES !” ou sa variante “CRS, retournez-vous, la racaille est derrière vous !” Fallait oser… )

  2. alpha

    @olivier
    J’y étais, et j’estime le nombre de manifestants à environ 3 à 5000.
    Nous étions très nombreux, et même si j’ai vu un journaliste de France TV nous faire des bras d’honneur depuis son bureau, plusieurs autres prenaient des photos et des vidéos en nous faisant des gestes amicaux.
    Le dispositif de sécurité était impressionnant : 3 rangées de cars de CRS barraient l’accès à l’arrière du bâtiment, où était Flamby. 800 CRS mobilisés selon BFM TV.
    D’autres CRS ont bloqué la sono à l’écart avec leurs camionnettes, on ne sait pas trop pourquoi… Mais les manifestants l’ont pris avec bonne humeur, et ont eux-même encerclé les CRS en les invitant à danser avec eux sur la musique diffusée par la sono bloquée.

  3. Sylvie

    Pensez aux tulipes contre le cancer. Vous achetez un bouquet de tulipes aux Lion’s club et en même temps vous en prenez un bouquet que vous offrez aux forces de l’ordre à chaque manif contre la loi Taubira. On va dresser les forces de l’ordre contre le pouvoir.
    Il faudrait qu’un policier soit victime de la racaille pour qu’enfin ils réagissent solidairement avec nous et expriment leur malaise à Manuel Gaz.

  4. Jean-Luc

    J’y étais et par un rapide calcul il y avait sur 150m sur 20m de profondeur, grosso modo, 2 personnes par m2 soit 3000 x 2 = 6000 personnes. Le bruit pouvait se comparer à ce que nous entendons lors d’une rencontre sportive endiablée dans un stade de ville moyenne.
    Je ne suis pas de la police mais je sais compter pragmatiquement.
    En revanche, j’étais tout seul à 9h pour accueillir Peillon aux Arts et Métiers…dommage…

Laisser un commentaire