Archives quotidiennes :

Lire Humanae Vitae : 2e jour, L’amour conjugal

HumanaeVitae_texte_commenteL’amour conjugal

« L’amour conjugal révèle sa vraie nature et sa vraie noblesse quand on le considère dans sa source suprême, Dieu qui est amour, "le Père de qui toute paternité tire son nom, au ciel et sur la terre".

Le mariage n’est donc pas l’effet du hasard ou un produit de l’évolution de forces naturelles inconscientes : c’est une sage institution du Créateur pour réaliser dans l’humanité son dessein d’amour. Par le moyen de la donation personnelle réciproque, qui leur est propre et exclusive, les époux tendent à la communion de leurs êtres en vue d’un mutuel perfectionnement personnel pour collaborer avec Dieu à la génération et à l’éducation de nouvelles vies.

De plus, pour les baptisés, le mariage revêt la dignité de signe sacramentel de la grâce, en tant qu’il représente l’union du Christ et de l’Église. » Humanae Vitae, §8.

* * *

Voici donc un petit exercice spirituel : considérer l’amour trinitaire comme source et modèle de l’amour des époux.

La sainte Trinité, ayant créé l’homme et la femme à son image et pour sa ressemblance, a institué pour eux le mariage. Dans ce cadre, l’Église redit en quelle estime elle tient l’union charnelle, par laquelle les époux répondent à leur vocation à l’amour l’un envers l’autre et ensemble envers l’enfant à naître.

Par le sacrement du mariage, ce chemin se fait avec le Christ de qui l’amour conjugal revêt un surcroît de signification.

Retrouvez l’ensemble de l’encyclique, et une aide de lecture rédigée par un curé

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 7 août…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 7 août : saints du jour français ou en France.
    • St Donatien : évêque à Chalons († IV S.)

À Châlons en Champagne, au IVe siècle, saint Donatien, évêque.

  • St Victrice : évêque de Rouen († V. 420)

A Rouen vers 420, saint Victrice, évêque. Étant soldat, sous Julien l'Apostat, il quitta le baudrier pour servir le Christ, endura de nombreux tourments infligés par son tribun et fut condamné à la peine capitale. Mais il s'échappa et retrouva la liberté, devint évêque et conduisit à la foi du Christ les Morins et les Nerviens, peuples jusqu'alors indomptés.

  • St Donat : évêque de Besançon († après 656)

À Besançon, après 656, saint Donat, évêque, qui rédigea, pour les vierges consacrées, une Règle à partir des prescriptions des saints Benoît, Colomban et Césaire.

  • Bx Agathange de Vendôme et Bx Cassien de Nantes : O.F.M., capucins et martyrs († 1638)

À Gondar en Éthiopie, l'an 1638, les bienheureux Agathange de Vendôme (François Nourry) et Cassien de Nantes (Gonzalve Vaz Lopez-Netto), prêtres capucins et martyrs, qui s'efforcèrent de réconcilier avec l'Église catholique les chrétiens séparés, en Syrie, en Égypte et en Éthiopie, mais, sur l'ordre du souverain d'Éthiopie, furent pendus avec leur propre corde et lapidés.

  • le 7 août 1316 : le pape Jean XXII est élu à Lyon, son règne est l'un des plus longs à Avignon.

  • le 7 août 1461 : les obsèques du Roi Charles VII sont célébrées en la basilique

Lire la suite de l'article