Archives quotidiennes :

La voix des familles européennes

Constat froid élaboré la semaine dernière par Eurostat :

"Au cours de l’année 2017, davantage de décès que de naissances ont été enregistrés dans l’UE (5.3 million de décès et 5.1 million de naissances), ce qui signifie que le changement naturel de la population de l’UE était négatif”.

Capture d’écran 2018-07-19 à 18.02.09Depuis deux ans déjà, en effet, le nombre de cercueils dépasse celui de berceaux en Europe, tel que dénoncé par la Fondation Robert Schuman dans son étude intitulée Europe 2050 : suicide démographique.

Ces faits sont ignorés par la plupart des décideurs politiques en Europe, malgré les preuves évidentes de leurs conséquences sur l’avenir: la consommation, la croissance économique et les systèmes de retraite ne représentent que certains aspects touchés par le dit hiver démographique. Pour cette raison le Conseil de Présidence de la Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe (FAFCE) a rendu une Résolution sur le printemps démographique, présentée au Parlement Européen à l’occasion de la Journée Internationale de la Famille (le 15 Mai 2018). Dans tous les secteurs, il est demandé aux dirigeants européens de “Mettre en œuvre une politique qui reconnaisse la place unique, fondamentale et irremplaçable de la famille dans la société…

Pour cette raison, la FAFCE défend un meilleur équilibre entre les temps en famille et de travail. En effet, le Conseil de l’Union Européenne a approuvé l’approche générale sur une directive sur l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée pour les parents et aidants. Plus récemment, la Commission sur l’Emploi et

Lire la suite de l'article

Qui aurait pu croire que cet homme toujours si calme était entouré de personnes violentes et dangereuses ?

Thumbnail-3

Valeurs Actuelles évoque les 7 racailles de l'Elysée :

"Dans la famille des 7 racailles du président, il est désormais inutile de présenter Alexandre Benalla, au cœur du scandale depuis que Le Monde a révélé, mercredi, vidéo à l’appui, que ce « chargé de mission » à l’Elysée, équipé d’un casque noir à visière des forces de l’ordre, a molesté une femme, puis tabassé un homme à terre lors d’une manifestation, à Paris, le 1er mai dernier, avant de s’éclipser par peur d’être identifié.

A l’époque, ce proche collaborateur de Macron, en fait chargé de sa sécurité mais en congé ce jour-là (!), avait été suspendu deux semaines, puis recasé au Château… sur décision du chef de l’Etat. En douce. Dans le feutré. Ni vu, ni connu. Par le passé, le garde du corps avait déjà agressé un journaliste et un militant communiste, menacé un commissaire de police et même provoqué un accident de voiture avant de tenter de s'enfuir. L’adjoint au chef de cabinet du président (c'est son titre !) était pourtant chargé, il y a encore quelques jours, d'organiser… les vacances du couple Macron au fort de Brégançon.

Au moment du passage à tabac, le voyou présidentiel était accompagné d’un autre homme, Vincent Crase, employé de La République en marche et parfois mobilisé par l’Elysée, qui lui a infligé la même sanction dérisoire avant de mettre fin à leur collaboration.

Dans le gang des gros bras, Emmanuel Macron a aussi compté dans son entourage un certain Makao, passé

Lire la suite de l'article

Une stèle du commando Kieffer vandalisée

P_1-3767817Ils ne respectent vraiment rien. Une stèle honorant trois soldats du Commando morts pour la France, sur la plage de Colleville-Montgomery le 6 juin 1944 :

  • Raymond Dumenoir, 32 ans 
  • Raymond Flesh, 24 ans
  • Jean Rousseau, 23 ans

a été cassée le 15 juillet. Une plainte a été déposée.

Lire la suite de l'article

PMA : Guillaume Chiche renonce à déposer sa proposition de loi

Unknown-5Le député Guillaume Chiche (LREM) a renoncé à déposer une proposition de loi sur la procréation médicalement assistée (PMA), s’en remettant au choix du gouvernement et de son groupe de passer par un projet de loi présenté avant la fin de l’année, qui sera débattu début 2019.

Il ne faut donc pas perturber l'opération politique de communication du gouvernement sur ce sujet qui pourrait mettre à nouveau des centaines de milliers de personnes dans les rues de Paris.

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a affirmé que ce sujet sera traité dans le cadre d’un projet de loi sur la bioéthique présenté avant la fin de l’année, et débattu au Parlement en 2019. Méprisant ainsi la conclusion des Etats-Généraux de la Bioéthique, qui n'ont pas encore abouti…

Lire la suite de l'article

Pénurie de médecins pour pratiquer des avortements

C'est la bonne nouvelle du changement de génération : croyez-vous que des jeunes se lancent dans des études de médecine pour espérer un jour pratiquer des avortements ? Ce n'est pas vraiment une spécialité enviée… On parle régulièrement, outre du meurtre de l'enfant à naître, du traumatisme pour la mère, un peu moins du traumatisme pour le père (qui l'apprend parfois quelques années plus tard), mais très rarement du traumatisme des médecins qui doivent vérifier si les petits bouts d'homme déchiqueté sont bien complets…

Au centre hospitalier du Bailleul, dans la Sarthe, il n'a pas été pratiqué d'avortement depuis le début de l'année, en raison du manque de praticiens. Le Dr Abdelhadi Maslho, chef du pôle ACME (Anesthésie Chirurgie et Mère Enfant) explique :

« il nous manque un praticien, tant que ce poste ne sera pas comblé, nous ne pourrons pas assurer ce service. ».

Au centre hospitalier, sur cinq gynécologues en poste, trois ont fait valoir leur clause de conscience.

« La clause de conscience, c'est, pour le médecin, le droit de refuser la réalisation d'un acte médical pourtant autorisé par la loi mais qu'il estimerait contraire à ses propres convictions personnelles, professionnelles ou éthiques ».

Suite au départ en retraite d'un praticien, il ne reste plus qu'un médecin en mesure de pratiquer l'avortement. Mais l'organisation du service suite à la vacance de ce poste ne le permet plus.

Commentaires (2)

Bonne nouvelle !

Il faut donc continuer de dire objectivement ce qu'est un avortement afin de toucher les consciences.

Rédigé

Lire la suite de l'article

Avortement : ce qu’Isabelle de Gaulmyn aurait dû (re)lire (25)

25e extrait de l'encyclique Evangelium Vitae :

Images-2« Parmi tous les crimes que l'homme peut accomplir contre la vie, l'avortement provoqué présente des caractéristiques qui le rendent particulièrement grave et condamnable. Le deuxième Concile du Vatican le définit comme « un crime abominable », en même temps que l'infanticide. 

Mais aujourd'hui, dans la conscience de nombreuses personnes, la perception de sa gravité s'est progressivement obscurcie. L'acceptation de l'avortement dans les mentalités, dans les mœurs et dans la loi elle-même est un signe éloquent d'une crise très dangereuse du sens moral, qui devient toujours plus incapable de distinguer entre le bien et le mal, même lorsque le droit fondamental à la vie est en jeu. Devant une situation aussi grave, le courage de regarder la vérité en face et d'appeler les choses par leur nom est plus que jamais nécessaire, sans céder à des compromis par facilité ou à la tentation de s'abuser soi-même. A ce propos, le reproche du Prophète retentit de manière catégorique: « Malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal, qui font des ténèbres la lumière et de la lumière les ténèbres » (Is 5, 20). Précisément dans le cas de l'avortement, on observe le développement d'une terminologie ambiguë, comme celle d'« interruption de grossesse », qui tend à en cacher la véritable nature et à en atténuer la gravité dans l'opinion publique. Ce phénomène linguistique est sans doute lui-même le symptôme d'un malaise éprouvé par les consciences. Mais aucune

Lire la suite de l'article

Jean-Louis Touraine, le philanthrope misanthrope

Unknown-4Jean-Louis Touraine, franc-maçon (Maître au sein de la loge « Les amis choisis », du Grand Orient de France), spécialiste (de quoi ?) reconnu (par qui ?) est le fer de lance du gouvernement Macron sur les questions post « mariage pour tous » (PMA, GPA, bioéthique …) mais aussi sur l'euthanasie.

Jean-Louis Touraine via son association le CEDIC (Centre d’Etudes des Déficits Immunitaires et de leurs relations avec le Cancer) est cofondateur du SIDACTIONLe Sidaction depuis plus de 10 ans reverse une partie des dons des Français et des subventions publiques à l’association de Jean-Louis Touraine le CEDIC chargé de mener des recherches pour lutter contre le Sida. Pourquoi le CEDIC ne touche-t-il pas directement des subventions publiques ?

Capture d’écran 2018-07-18 à 18.41.36Le CEDIC est très discret dans son organisation et ses finances. Cette discrétion financière et organisationnelle concerne aussi l'épouse de Jean-Louis Touraine, Sylvie Touraine-Tomassini, cadre administrative au sein du CEDIC qui, rappelons-le, vit en partie du Sidaction c’est dire des dons des Français et des subventions publiques.

Elu député socialiste sous le mandat de François Hollande, Jean-Louis Touraine avait comme bon nombre de ses collègues d’Assemblée employé sa femme comme assistante parlementaire. Suite au scandale de l’emploi de Mme Fillon, Sylvie Touraine-Tomassini démissionnait de son poste d’assistante parlementaire avant-même les mesures prises par l‘Assemblée concernant les conjoint(e)s des députés.

Nous pourrions arrêter ici, mais il serait injuste de ne pas citer son activité non déclarée auprès de la HATVP qu’il a finalement fermée après injonction de la HATVP sans pour

Lire la suite de l'article

3 séances d’éducation sexuelle dès la rentrée scolaire

ImagesSuite aux agressions sexuelles le soir de la coupe du monde de football, Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’Égalité entre les femmes et les hommes, a confirmé la mise en place à la rentrée de plusieurs séances d’éducation sexuelle et affective dans le cadre de la loi contre le harcèlement de rue.

"Je pense que l’éducation c’est primordial. À partir de la rentrée avec Jean-Michel Blanquer, nous allons envoyer une circulaire à tous les recteurs de France pour qu’ils mettent en œuvre, une loi qui existe déjà et qui n’est pas mise en œuvre, qui demande qu’il y ait trois séances par an d’éducation à la vie sexuelle et affective". "Elles seront dispensées par des associations ayant des agréments 'IMS' d’intervention en milieu scolaire. "On y parlerait du consentement, du respect d’autrui, des rapports entre les femmes et les hommes et de la manière dont effectivement ce n’est pas faire la fête que d’aller mettre une main aux fesses à une femme. Le corps des femmes n’est pas un bien public, il leur appartient à elles seules".

Et on y apprendra alors que pour avoir un enfant, il faut un homme et une femme ?

L'Etat omnipotent, après avoir fait la promotion de la débauche avec le distribution de Pass contraception et de préservatifs, après après légitimé la Gay Pride et le porno pour tous, s'inquiète du respect d'autrui… Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.

Commentaires (5)

ne sont-ils pas capable de réaliser

Lire la suite de l'article

Mesures confiscatoires contre le RN et la Ligue : il y a une vraie panique du système

Marine Le Pen est interrogée dans Valeurs actuelles suite à la confiscation des dotations au parti italien de la Ligue de Matteo Salvini, quelques semaines après la saisie à titre conservatoire de deux millions d'euros par la justice française destiné à son parti :

Capture d’écran 2018-07-19 à 08.53.46"Cette décision m’apparait aussi grave que celle qui frappe le Rassemblement National. Et ce pour deux raisons : la première, c'est que cette décision intervient sur la base d’une condamnation non définitive pour la Ligue. Et en ce qui concerne le Rassemblement National, cette décision intervient à un moment très sensible de pré-campagne européenne. Ces décisions privent la Ligue et le Rassemblement nationale de toute capacité d’activité politique. C'est une très lourde violation du fonctionnement démocratique et de nos Constitutions.

Selon vous, ces décisions à quelques jours d'intervalle relèvent-t-elles de la coïncidence ?

Si c’est une coïncidence, alors elle est extraordinaire ! L’intervention de l’arrêt de la Cour de cassation italienne intervient le 4, et notre saisie intervient le 5. Je pense très sincèrement qu’il y a une vraie panique du système, qui voit bien que l’Europe est en un train de basculer politiquement, et de rejeter l’Union Européenne. Tous les moyens sont bons pour tenter d’entraver les mouvements qui sont porteurs d’une révolution démocratique.

En avez-vous parlé avec Matteo Salvini ? 

Nous avons eu des échanges par cabinets interposés, et il est aussi scandalisé que je le suis de cette situation à laquelle nous attribuons tous les deux une coloration éminemment politique.

Sur la saisie

Lire la suite de l'article

Un conseiller de Macron déguisé en policier frappe un manifestant

1141627-img-20180719-wa0003Sous Hollande, nous avions repéré les policiers déguisés en manifestants pour provoquer des impairs, sous Emmanuel Macron nous avons le faux policier qui s'en prend aux manifestants. Portant un casque à visière des forces de l'ordre, Alexandre Benalla, adjoint au chef de cabinet du président, a été reconnu en train de prendre une jeune femme par le cou puis frapper et traîner un jeune homme au sol. C'est un militant de la France Insoumise qui filme :

Cet homme s'est ensuite rapidement éloigné des CRS qui semblent le laisser faire pendant un "Apéro militant" de la France Insoumise qui avait réuni une centaine de personnes dans le 5e arrondissement de Paris.

En plus du casque de CRS, le proche collaborateur d'Emmanuel Macron, Alexandre Benalla portait un brassard de police le 1er mai dernier.

Alexandre Benalla a refusé de commenter mais le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron a confirmé les informations.

"Alexandre Benalla m'avait prévenu deux jours plus tôt qu'il souhaitait participer à une intervention auprès de la préfecture de police pour voir comment se gérait une grande manifestation. Il m'en a demandé l'autorisation, je la lui ai donnée, mais en précisant bien qu'il y allait en observateur".

"Le lendemain

Lire la suite de l'article