Archives quotidiennes :

L’islamo-gauchisme s’installe sur les réseaux sociaux, sous le faux-nez d’AJ +

L'Incorrect alerte :

Capture d’écran 2018-07-10 à 08.06.24 Capture d’écran 2018-07-10 à 08.06.32

Commentaires (2)

Récemment, un déséquilibré islamiste axé sur les réseaux sociaux a été chopé par l apolice qui fait très bien son travail. Condamné à 4 ans de prison ferme, il est ressorti libre du tribunal grâce à un de nos juges rouges français … Un de ces juges qui veut en revanche bailloner le peuple Français en mettant HS son parti…

Rédigé par : jejomau | 10 juil 2018 09:53:40
____________________________________

Certaines de ces "journalistes" affichent ouvertement leur racisme sur Twitter, mais ne sont jamais inquiétées…
D'ailleurs c'est amusant de les voir dénoncer à longueur de journée les inégalités qui seraient nombreuses en France, tout en fermant les yeux sur ce qu'il se passe dans les pays de la péninsule arabique, dont est issue AJ+ et cie.

Rédigé par : Pedro | 10 juil 2018 10:28:15
____________________________________

Lire la suite de l'article

Terres de Mission : La « Rébellion cachée » à travers la France

Le 8 juillet, Terre de missions recevait Daniel Rabourdin, le réalisateur du docu-film sur les guerres de Vendée : « La Rébellion cachée ». Il présente, en particulier, la tournée de projections privées et paroissiales qui reprend depuis quelques semaines : déjà plus de 130 projections en moins de deux ans ! Un succès qui ne se dément pas !

Puis Jeanne Smits, journaliste, présente la traduction qu’elle vient de faire pour les Presses de la Délivrance du livre d’Henry Sire : “The Dictator Pope” (Le Pape dictateur). Ce livre détruit la légende dorée d’un Pape réformateur aux prises avec des cardinaux conservateurs. En réalité, la plupart des réformes engagées par Benoît XVI, notamment en matière financière et en matière morale, marquent le pas et plusieurs prélats notoirement corrompus ont été récemment promus dans l’entourage immédiat du Pape François.

Lire la suite de l'article

Petite taquinerie du diocèse d’Avignon au festival soit-disant « OFF »

La 72e édition du Festival d’Avignon fait la promotion de l'idéologie du genre. Le directeur du Festival Olivier Py, qui se revendique comme homosexuel engagé, a confié le "feuilleton théâtral" de cette année, durant lequel la question du genre sera disséquée pendant 13 jours sous le titre éloquent de "Mesdames, messieurs et le reste du monde", à David Bobée, metteur en scène français. Lequel déclare :

"Il est temps que les normes qui sont dominantes soient déconstruites, il y a une certaine liberté de l'identité qui est en train de s'affirmer"

Le diocèse a ajouté ses propres affiches aux publicités du festival off :

YKFKIzTS.jpg large0cVkxta3.jpg large

Commentaires (7)

On est vraiment dans un monde de cinglés,un homme c'est un homme, une femme c'est une femme, le reste n'est que de la littérature sordide

Rédigé par : gaudete | 10 juil 2018 10:40:38
____________________________________

Waouh, le diocèse d'Avignon a du répondant ! Félicitations!

Rédigé par : Aurélien D’Haussy | 10 juil 2018 10:50:01
____________________________________

Qui a intérêt à voir notre monde "déconstruit" si ce n'est l'Adversaire du Créateur ?
Tous ces imbéciles militent (sans la savoir ?) à l'Avènement de l'antéchrist !

Rédigé par : emilie | 10 juil 2018 10:55:25
____________________________________

Si j'ai bien compris leurs affiches, l'Eglise serait "off" …. a mettre en relation avec l'affiche du dernier film de Michael Youn?

Les pauvres, ce sont eux qui sont "OFF" et depuis 2000 ans.

Rédigé par : Michel-Ange | 10 juil 2018 11:08:36
____________________________________

Bravo et merci au diocèse d'Avignon !

Lire la suite de l'article

Quand Marlène Schiappa découvre que la vérité sort de la bouche des enfants

Amusant :

Commentaires (3)

Dans le même ordre d'idée, regardez les visuels à la page d'accueil du jour de GOOGLE et faites des copies d'écran !

Pour vous, cela ressemble-t-il à la France et à la Belgique ?

Rédigé par : Meltoisan | 10 juil 2018 11:26:17
____________________________________

Bien joué… Mais elle a répondu quoi ?

Rédigé par : Roque | 10 juil 2018 13:30:49
____________________________________

Vous me l'ôtez du clavier, "Roque | 10 juil 2018 13:30:49": quelle a été la réaction de la dame?

Rédigé par : C.B. | 10 juil 2018 15:00:42
____________________________________

Lire la suite de l'article

Pour croire encore à l’utilité du vote, il faut présenter une certaine déficience mentale

Emmanuel Macron a annoncé lundi lors de son allocution au Congrès de Versailles l'ouverture prochaine du droit de vote pour toutes les personnes handicapées mentales mises sous tutelle.

En France, plus de 385 000 majeurs sous tutelle seraient concernés par cette disposition. De quoi remporter une élection un peu serrée…

L'Association nationale des juges d'instance (ANJI) estimait en janvier 2017 qu'un "individu présentant un handicap mental lourd risque de voir son suffrage dévoyé".

Commentaires (13)

J'ai vraiment honte d'avoir ce type comme président. Aller jusqu'à exploiter politiquement des personnes avec une déficience mentale il fallait l'oser. Il l'a fait.

Rédigé par : Stephe | 10 juil 2018 12:00:19
____________________________________

Et ben oui, cela s'appelle la pêche aux voix !!!

Rédigé par : yr | 10 juil 2018 13:23:10
____________________________________

Tout est bon pour bricoler les votes.
C'est pour cela que je vote plus depuis très, très longtemps.
Je laisse ce sport aux niais qui peuplent ce pays et ils sont nombreux.

Rédigé par : Michel | 10 juil 2018 13:32:56
____________________________________

Dans un roman de Gogol, on tenait compte aussi de la voix des morts. Macron n'en est pas loin…Tout sera bon pour assurer sa ré-élection.

Rédigé par : Florilège | 10 juil 2018 13:50:53
____________________________________

A partir du moment où le "système " manoeuvre ,
aidé en cela par les "MEDIAS AUX ORDRES " "pour qu'au deuxième tour les Français n'ont plus que le choix de voter pour :le général de Gaulle
ou Adolph Hitler ,et que ces

Lire la suite de l'article

PMA : le document du Conseil d’Etat reprend, point pour point, la position d’Emmanuel Macron

Ludovine de La Rochère, présidente de la Manif pour tous, a été interrogée par Anne Isabeth dans Présent à propos du rapport du Conseil d'Etat sur la PMA. Extrait :  

Mail-3"Dans ce rapport, le Conseil d’Etat tient des propos pour le moins étonnants, notamment concernant l’utilité du droit. Que dit-il ?

Il prétend que le droit n’empêche rien, ce qui est simplement ahurissant. Selon le Conseil d’Etat le droit n’a pas à poser des limites. Mais c’est justement le rôle du droit de mettre des limites aux désirs humains qui sont illimités.

Quelle est la portée de ce rapport ?

En soi, il s’agit juste d’un rapport technique, qui est censé donner un avis d’un point de vue juridique sur d’éventuelles lois à venir. Le rapport le plus attendu est celui de l’Office parlementaire de l’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST). Ce qui est très intéressant est que ce document du Conseil d’Etat reprend, point pour point, la position d’Emmanuel Macron. Il n’en a pas fait un secret, durant sa campagne notamment : il est pour l’ouverture de la PMA à toutes les femmes mais opposé à la GPA. A ce titre il apparaît plus comme un document politique que comme une étude juridique de la situation. Ce qu’il faut noter, également, c’est qu’en 2009, le Conseil d’Etat se disait opposé à la création d’enfant sans père, arguant que cela ne pouvait être considéré comme étant dans l’intérêt de l’enfant. Ce qu’il affirme aujourd’hui est la position exactement inverse d’alors. […]"

Lire la suite de l'article

Les dangers du financement public de la vie politique

Dans les 4 Vérités, Guillaume de Thieulloy revient sur l'injustice dont est victime le Rassemblement National, privé sans procès de ses subventions publiques :

Capture d’écran 2018-07-09 à 20.08.19

Commentaires (7)

Toute association qu'elle soit une fondation, une association au sens juridique du terme, un parti politique devrait ne fonctionner que par l'argent de ses adhérents et de ses "ventes de charité " pour les besoins de ses buts spécifiques.
Si Elle est vertueuse elle durera avec difficulté certes mais elle durera car elle sera rejointe par les hommes de bonne volonté qui y resteront tant que ses buts resteront vertueux.
Sinon elle ne durera pas sur le long terme par manque d'adhérents et donc de financement.

Rédigé par : Chantal de Thoury | 10 juil 2018 16:27:41
____________________________________

La question aurait été la même avec un financement privé. Le cautionnement qui est imposé dans le cadre d'un contrôle judiciaire ne concerne pas que l'argent public.

Rédigé par : Chaluire | 10 juil 2018 17:19:46
____________________________________

@Chantal,
on peut voir le problème dans l'autre sens : il s'agit de choisir où sert notre impôt.
Une petite concession faite au principe de subsidiarité en quelque sorte.
-> Pour contrebalancer le fait qu'une partie de mon impôt serve à financer des avortements, je suis bien heureux qu'une autre partie puisse être utilisé à financer des associations pro-vie !

Rédigé par : Benoît BERNARD | 10 juil 2018 17:21:06
____________________________________

En terme de financement public, il semblerait tout-à-fait suffisant de ne conserver que la "défiscalisation" actuelle des

Lire la suite de l'article

Avortement : ce qu’Isabelle de Gaulmyn aurait dû (re)lire (16)

16e extrait de l'encyclique Evangelium Vitae :

Images-6«  Toujours dans le même contexte culturel, le corps n'est plus perçu comme une réalité spécifiquement personnelle, signe et lieu de la relation avec les autres, avec Dieu et avec le monde. Il est réduit à sa pure matérialité, il n'est rien d'autre qu'un ensemble d'organes, de fonctions et d'énergies à employer suivant les seuls critères du plaisir et de l'efficacité. En conséquence, la sexualité, elle aussi, est dépersonnalisée et exploitée: au lieu d'être signe, lieu et langage de l'amour, c'est-à-dire du don de soi et de l'accueil de l'autre dans toute la richesse de la personne, elle devient toujours davantage occasion et instrument d'affirmation du moi et de satisfaction égoïste des désirs et des instincts. C'est ainsi qu'est déformé et altéré le contenu originaire de la sexualité humaine; les deux significations, union et procréation, inhérentes à la nature même de l'acte conjugal sont artificiellement disjointes; de cette manière, on fausse l'union et l'on soumet la fécondité à l'arbitraire de l'homme et de la femme. La procréation devient alors l'« ennemi » à éviter dans l'exercice de la sexualité: on ne l'accepte que dans la mesure où elle correspond au désir de la personne ou même à sa volonté d'avoir un enfant « à tout prix » et non pas, au contraire, parce qu'elle traduit l'accueil sans réserve de l'autre et donc l'ouverture à la richesse de vie dont l'enfant est porteur.

Dans la perspective matérialiste décrite jusqu'ici, les relations interpersonnelles se trouvent gravement appauvries. Les premiers à en souffrir sont

Lire la suite de l'article

Gallicanisme et ultra-montanisme

Extrait d'un article intéressant de Benoît Dumoulin dans l'Incorrect :

Images-4"[…] Que signifie être ultramontain? C’est regarder au-delà des monts que sont les Alpes et prôner la souveraineté absolue du pape, à la fois sur le pouvoir politique et sur les dignitaires de l’Église locale que sont les évêques. L’inverse du gallicanisme qui consiste, au contraire, à faire primer les traditions de l’Église locale sur les injonctions pontificales (gallicanisme ecclésiastique) ou à donner la primauté au souverain temporel en cas de conflit avec le Souverain Pontife (gallicanisme politique, très pratiqué sous l’Ancien Régime).

Le gallicanisme politique est mort avec la Révolution française. L’Église de France (dite Église gallicane) ne voit plus l’intérêt de solliciter la protection d’un pouvoir qui la persécute ou au mieux l’ignore : « La République, qui a remplacé la Monarchie chrétienne, n’a plus de croyance religieuse, explique l’historien Adrien Dansette; elle subventionne plusieurs cultes [sous le Concordat napoléonien] et elle constate seulement que l’un d’eux est celui de la majorité des Français. Le Roi incarnait un aspect de la mystique chrétienne; évêque de l’extérieur, son rôle était de réaliser le règne de Dieu dans le temporel. […] Si la Monarchie chrétienne a disparu, l’Église gallicane n’est plus que l’ombre d’elle-même. […] Livrés à l’État, incapables de s’unir entre eux, les évêques demanderont protection à Rome ».

La mort du Roi Très-Chrétien et l’avènement d’un État omnipotent et sécularisé ont conduit l’Église de France à chercher, tout au long du XIXe siècle, la protection d’une puissance qui pouvait limiter les empiétements et abus

Lire la suite de l'article

Philippe de Villiers et Emmanuel Macron

Images-5Libération consacre un article aux relations entre Philippe de Villiers et Emmanuel Macron. Déclaration du Vendéen :

«Je suis en désaccord avec lui sur le mondialisme, sur son européisme et sur le multiculturalisme dont les Français, profondément, ne veulent pas. Je lui ai dit que le Président devait habiter le corps du roi, c’est-à-dire restaurer l’autorité de la fonction. Ce qu’il a fait. Mais je lui ai dit aussi que le Président devrait aborder la question de la civilisation française et celle de l’islamisation du pays. Ce qu’il n’a pas fait pour le moment

Lire la suite de l'article