Archives quotidiennes :

Macron, l’arroseur arrosé, ne veut recevoir de leçon de personne!

Lire la suite de l'article

96h de garde à vue pour 10 pères de famille qui voulaient venger les attentats islamistes.

Une histoire qui redéfinirait les contours du danger terroriste : l'ultra-droite (quid est?) deviendrait aussi pourvoyeuse de terroristes. Intéressant… De quoi détourner les yeux des islamistes pour les braquer sur des mâles français (tiens, tiens…) : 

Dix personnes liées à l'ultradroite radicale ont été interpellées samedi soir dans toute la France, notamment en Corse, par les services antiterroristes dans le cadre d'une enquête sur un projet d'attaque ciblant des musulmans, a appris dimanche l'AFP de sources judiciaire et proche de l'enquête.

Ces suspects avaient «un projet de passage à l'acte violent aux contours mal définis à ce stade, ciblant des personnes de confession musulmane», a précisé une des sources proches de l'enquête. Une autre source a indiqué que ce groupe visait «des cibles présumées en lien avec l'islam radical».

Selon LCI, le groupuscule baptisé AFO, pour «Action des Forces Opérationnelles», envisageait des actions contre des cibles «régulièrement évoquées lors de mystérieuses réunions: des imams radicaux, des détenus islamistes après leur sortie de prison ou encore des femmes voilées, choisies au hasard dans la rue».

À cette fin, croit savoir la chaîne d'information continue, «ses membres s'entraînaient régulièrement dans des clubs de tir sportif et avaient préparé des caches d'armes et de nourriture pour leurs familles en cas de crise majeure». Des armes auraient été saisies au domicile des suspects, inconnus des services de police et au profil atypique: des hommes âgés d'une cinquantaine d'années, des pères de famille.

Ceux-ci seraient issus de diverses régions françaises: région parisienne,

Lire la suite de l'article

Nicaragua : l’Eglise défend le peuple contre Ortega

UnknownDes milliers d'habitants de Masaya, la ville du Nicaragua qui s'est déclarée en rébellion, ont accueilli jeudi les évêques catholiques venus empêcher un massacre par les forces de l'ordre voulant en reprendre le contrôle. En deux mois, la vague de contestation, pour exiger le départ du président Daniel Ortega et de sa femme Rosario Murillo, vice-présidente, a fait 187 morts et plus de 1000 blessés.

Le cardinal Leopoldo Brenes, accompagné du clergé du diocèse de Managua, a traversé les rues de la ville de 100000 habitants, située à une trentaine de kilomètres au sud de la capitale et devenue l'épicentre des protestations, en brandissant une image de Jésus et suivi d'une foule de riverains. Des centaines d'entre eux ont aidé à lever les barricades pour permettre aux évêques d'entrer, au son des cantiques, dans le quartier indigène de Monimbo, foyer de résistance visé par les forces progouvernementales.

L'évêque auxiliaire de Managua, Mgr Silvio Baez, l'une des voix les plus critiques envers le gouvernement, a invité la population à ne pas chercher à faire justice elle-même et lancé un appel "aux francs-tireurs, à Daniel Ortega et Rosario Murillo: pas un mort de plus".

Mais pendant ce temps, des tirs d'armes à feu et de mortiers artisanaux résonnaient encore dans la ville.

Suspendu depuis lundi, le dialogue entre gouvernement et opposition semblait pourtant sur le point de reprendre, alors que l'exécutif a finalement invité, comme il l'avait promis, des organismes internationaux comme l'Union européenne ou le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits

Lire la suite de l'article

Nicolas Dupont-Aignan: « J’estime que notre pays est colonisé (…) économiquement, religieusement et migratoirement »

Nicolas Dupont-Aignan était l'invité de Laurent Ruquier sur le plateau d’On n’est pas couché ce samedi 23 juin :

Lire la suite de l'article

Irlande : les établissements sanitaires catholiques devront pratiquer des avortements

ImagesLe Premier ministre irlandais, Leo Varadkar, a déclaré que même les établissements sanitaires catholiques devront pratiquer des avortements lorsque la loi sera entrée en vigueur.

Jouant sur les mots, il a tenu à préciser à la Chambre des députés irlandais qu’il ne tenait pas à remettre en cause le droit à l’objection de conscience individuelle, mais que ce droit ne pourrait pas s’appliquer dans les hôpitaux, qu'ils soient catholiques ou non, puisqu'ils reçoivent des subventions de l’Etat.

« Il ne sera pas possible aux hôpitaux catholiques publics de recourir à l’objection de conscience… je suis heureux de vous donner cette assurance ».

Qu'en pense Isabelle de Gaulmyn, de La Croix ? Que la loi doit s'imposer aussi aux hôpitaux tenus par des religieuses ?  Le Mater-Hospital est tenu par les Sœurs de Marie, et le Saint-Vincent-Healthcare-Group est dirigé par les Sœurs de la Charité.

Lire la suite de l'article

1 au 5 août à Banneux N-D (Belgique) : Festival Marial des Familles

Thumbnail-20Les frères de Saint-Jean des prieurés de Belgique vous invitent à Banneux Notre-Dame, lieu d’apparition marial.

5 jours pour vivre sa foi en famille : des conférences et des ateliers pour réfléchir aux sujets qui touchent les familles; des temps de prière, des temps en couple et en famille; des activités spécifiques par tranche d'âge pour les enfants et pour les adolescents; une prise en charge des tout-petits.

Le festival est aussi familial par sa taille avec une cinquantaine de familles participantes.

Informations et inscription : http://festivaldesfamilles.be/

 

Lire la suite de l'article

La prière de la bière

Saviez-vous qu’il existe une prière de la bière, officielle et écrite par le Vatican lui-même ? Elle fut même écrite il y a plusieurs siècles ! Ce mois-ci Divine Box vous propose de la découvrir, pour (pourquoi pas ?) la mettre à votre tour en pratique !  🙏

Sans titre

Bénédiction de la bière dans la cathédrale de Bruxelles, le jour de la saint Arnoult de Soisson, saint patron des brasseurs belges/ Crédit photo : Aleteia

Prière de la bière : un peu d’histoire…🕰

La prière pour la bière, ou plus exactement la bénédiction de la bière, est officiellement apparue… il y a quatre cents ans ! Elle a été introduite en 1614 par le pape Paul V, dans le « Rituale Romanum ». Il s’agit du manuel de liturgie catholique, toujours utilisé de nos jours par les prêtres et religieux, bien que régulièrement mis au goût du jour ! Le chapitre VIII est intitulé « Bénédictions des choses ordinaires » : il propose des prières pour tout un tas de choses… ordinaires ! Tous les objets du quotidien (ou presque) s’y côtoient : le fromage, les animaux, les cartables, les bâteaux de pêche, les outils d’alpinisme et… la bière bien sûr ! Les religieux ont beau être spirituels, ils n’en sont pas moins amoureux des spiritueux… 😇

1

Le fameux « Rituale Romanum » dont les origines remontent au XVIIème siècle !

Prière pour la bière : « Un remède salutaire au genre humain » ? 🍺

Mais que dit-elle donc, cette fameuse bénédiction de la bière ? Pour vous, la voici en latin

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 24 juin…

L"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 24 juin : saints du jour français ou en France.
    • St Simplice, évêque († v. 375)

À Autun, vers 375, saint Simplice, évêque. De noble famille et très riche, il vivait avec son épouse dans la plus parfaite chasteté, quand il fut choisi comme évêque.

  • Sts Agoard, Aglibert et d'autres, martyrs († VI ou VIIe s.)

Au village de Créteil sur le territoire de Paris, au VIe ou VIIe siècle, la passion des saints martyrs Agoard et Aglibert, avec beaucoup d'autres.

  • St Gohard, évêque de Nantes et martyr († 843)

Gohard, né à Angers, était « évêque de Nantes et seigneur de Blain » au temps où les Normands, causaient tant de maux pendant le neuvième siècle, emportant d'assaut les places les plus fortes et ne respectant rien ni personne.
Tandis que le roi Charles était occupé à pacifier l'Aquitaine, Nomenoy, qui avait obtenu le duché de Bretagne de Louis le Débonnaire, se révolta et se rendit maître de Nantes, à la sollicitation du duc Lambert : ensuite s'étant brouillé avec Nomenoy…

Gohard n'eut pas seulement à subir les conséquences de ces luttes entre Francs et Bretons ; il connut des ennemis plus terribles venus des pays scandinaves et qui déjà avaient ravagé le nord de la France : les Normands. Ces barbares, « invités » par Nomenoy qui leur promit le pillage de Nantes, ne se firent pas attendre longtemps (un

Lire la suite de l'article

Statistiques de l’Eglise : stagnation et pénurie

Capture d’écran 2018-06-23 à 10.45.16Les dernières éditions de l’Annuaire des statistiques de l’Eglise et de l’Annuaire pontifical ont été présentées le 13 juin 2018, dans la Salle de presse du Saint-Siège.

Le nombre de catholiques dans le monde est passé de 1,285 milliard à 1,299 milliard entre 2015 et 2016. Cette augmentation globale de 1,1% est légèrement inférieure à celle de la population mondiale sur la même période, de sorte qu’en proportion les catholiques représentaient 17,67% de la population en 2016 contre 17,73% l’année précédente.

  • 48,6% des membres de l’Eglise appartiennent au continent américain, la plus grande part (57,5%) étant réservée à l’Amérique du Sud, notamment au Brésil.
  • Sur le continent asiatique, l'Eglise croît lentement. Dans cette zone où sont concentrés 60% de la population mondiale, la proportion de catholiques s'élève à 11%. La plupart d'entre eux – 76% des catholiques d'Asie du Sud-Est – vivent aux Philippines (85 millions de catholiques en 2016) ou en Inde (22 millions).
  • L'Afrique rassemble 17,6% des catholiques de la planète et se caractérise par son dynamisme : le nombre de fidèles y est passé d'un peu plus de 185 millions en 2010 à plus de 228 millions en 2016. La République Démocratique du Congo, le Nigeria, l’Ouganda, la Tanzanie et le Kenya sont les pays où l’on trouve le plus de catholiques sur le continent africain.
  • L'Europe, qui abrite près de 22% de la population catholique mondiale, stagne. L'augmentation du nombre de catholiques dans la période 2010-2016 est quasiment nulle, à 0,2%.

Lire la suite de l'article

Le féminisme échoue à identifier la véritable cause de la dysharmonie qui touche la relation homme-femme

Cathobel évoque l'ouvrage de Gabrielle Vialla, Recevoir le Féminin. Extrait :

Vialla"[…] le féminisme offre une fausse solution à un vrai problème. Ainsi le féminisme échoue à identifier la véritable cause de la dysharmonie qui touche la relation homme-femme: celle-ci résulte du péché originel.

[…] Le péché originel met un terme à la réciprocité qui unit l’homme et la femme dans une circulation d’amour sans cesse renouvelée: il blesse profondément leur relation. Et la chute s’accompagne de lourdes conséquences, particulièrement défavorables à la femme: « Ton désir se portera vers ton mari, et lui, il te dominera » (Gen 3, 16). La dysharmonie s’installe alors. L’homme, pourtant, n’est pas épargné: la rupture entraînée par le péché originel diminue cruellement sa propre dignité. Sans la reconnaissance nécessaire de la femme, il ne peut plus jouer son rôle protecteur et structurant. Il perd aussi cette aide précieuse par laquelle il pouvait se réaliser et lui permettre d’exister en tant qu’homme: la femme dans toute sa dignité.

Gabrielle Vialla propose alors des pistes de solution pour rétablir l’harmonie perdue entre l’homme et la femme. Elle examine également les nombreuses traces du péché originel dans notre monde actuel, telles que la généralisation de la contraception. De plus en plus de femmes, d’ailleurs, dont certaines s’affirment en même temps comme féministes, rejettent aujourd’hui la contraception hormonale. C’est un phénomène très récent et tout à fait indépendant de considérations morales ou religieuses. Dans le discours de ces femmes, la référence religieuse est en effet absente et elles ne

Lire la suite de l'article