Archives quotidiennes :

Immigration : Angela Merkel a deux semaines

Unknown-22La droite allemande a imposé lundi à la chancelière Angela Merkel un ultimatum de deux semaines pour une solution européenne au défi migratoire, faute de quoi le pays fermera ses frontières au risque de provoquer une crise nationale et en Europe. La fragile coalition allant de la droite dure bavaroise (CSU) aux sociaux-démocrates pourrait s'écrouler.

La CSU du ministre de l'Intérieur Horst Seehofer prévoit, sauf accord européen au sommet des 28 et 29 juin, de refouler aux frontières tous les demandeurs d'asile ayant été enregistrés dans un autre pays de l'UE, le plus souvent l'Italie ou la Grèce, soit la quasi-totalité d'entre eux.

Acculée, la chancelière demandait un tel délai depuis plusieurs jours.

En Allemagne, l'onde de choc politique provoquée par l'arrivée de plus d'un million de demandeurs d'asile en 2015 et 2016 ne faiblit pas.

La CSU, qui se prépare à de difficiles élections régionales en Bavière en octobre face à la droite anti-immigration Alternative pour l'Allemagne (AfD), a perdu patience, au risque de faire tomber l'alliance datant de 1949 avec le parti démocrate-chrétien (CDU) de Mme Merkel.

La chancelière doit recevoir mardi Emmanuel Macron puis le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. Une réunion de dirigeants européens avant le sommet de l'UE est aussi évoquée.

Lire la suite de l'article

Le lobby LGBT fête son anniversaire à la mairie de Bordeaux

Lu sur Infos Bordeaux :

Girofard-300x424"A Bordeaux le lobby homosexuel est représenté par les activistes du Girofard (dont le but est de « promouvoir la culture LGBT »).

L’association présidée par Michaël Agbadebo (voir notre article) fête ses 11 ans dans les salons de la mairie de Bordeaux, invitée par son maire Alain Juppé et son adjoint Marik Fetouh !

« Le Girofard Bordeaux, votre centre LGBT+ bordelais, fête ses 11 ans, et pour fêter cela nous vous convions à nous retrouver toutes et tous à l’hôtel de ville de Bordeaux le mercredi 27 Juin à 20H. Pour un moment d’échange et de partage, dans la bienveillance et le respect autour d’un verre. Une invitation exceptionnelle de la Mairie de Bordeaux qui marque l’engagement du Girofard à faire vivre la communauté LGBT+ de la ville depuis 11 ans »."

La première adjointe au maire de Bordeaux est Virginie Calmels.

Lire la suite de l'article

Belle intox des Inrocks

Un article du site des Inrockuptibles prend la défense du milliardaire George Soros. Mais c'est assez grossier : l'article parle d'un communiqué de Soros promouvant l'accueil d'un million d'immigrés chaque année en Europe, pour ensuite (seulement 2 paragraphes plus loin) dénoncer la "propagande" gorgée de fausses informations d'Orban contre lui, évoquant notamment un "prétendu" (sic) plan pour accueillir… un million d'immigrés par an en Europe.

Soros1

Soros2

Lire la suite de l'article

La déséquilibrée était en fait bien équilibrée

Unknown-19Hier, suite à l'attaque au cutter, le procureur de la République de Toulon indiquait très très vite aux médias que 

Or, cette femme a été reconnue responsable de ses actes par un expert psychiatre :

"L'examen psychiatrique effectué par un expert psychiatre l'a déclarée responsable des faits, avec aucune atténuation de sa responsabilité. Elle est handicapée adulte, mais handicapée physique".

"Selon les témoins sur place, elle a dit qu'elle était la fiancée d'Allah, ce qu'elle ne nie pas en garde à vue. Mais il n'y a aucun élément pour établir un lien avec Daech à ce stade".

Lire la suite de l'article

Sans le Rassemblement (National), rien n’est possible

Pour une fois que Nicolas Sarkozy prône l'union des droites

Capture«Chacun fait ce qu'il croit devoir faire. Moi je ne peux dire qu'une seule chose: j'aimerais que tout le monde comprenne cette idée simple que sans le rassemblement rien n'est possible. Et qu'il faut se rassembler»

Hélas, il prône le rassemblement avec Virginie Calmels, pas avec le RN…

Lire la suite de l'article

L’attaque islamiste du jour a eu lieu à Nice

Un homme a tenté d'attaquer des policiers municipaux à Nice avec un cutter dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 juin. Il a rapidement été interpellé.

"Vous êtes tous des mécréants, je vais vous tuer".

Pas d'amalgame : l’homme diffusait des versets du coran avec son téléphone. 

Lire la suite de l'article

Le moment est donc venu de s’engager sur le plan politique municipal

Lu sur Boulevard Voltaire :

Capture d’écran 2018-06-17 à 17.59.26"Au pèlerinage de Chartres, le cardinal Sarah a lancé un vibrant appel aux catholiques pour qu’ils s’impliquent dans la vie sociale et politique de leur pays, insistant sur l’urgence de leur engagement. Les élections municipales de 2020 offrent une occasion de répondre à ne pas laisser passer !

L’élection municipale constitue, en effet, un terrain de choix pour ceux qui veulent peser sur le destin national. Les catholiques, d’une manière générale, s’intéressent aux questions politiques et sociales, ils sont très présents dans le réseau associatif, mais peu d’entre eux se risquent à l’exercice démocratique de la représentation politique.

Très souvent refroidis par les thématiques parfois réductrices des partis, ils préfèrent s’investir dans la sphère privée, caritative, sociale ou intellectuelle, choses essentielles mais qui doivent obligatoirement se prolonger dans le politique pour perdurer et s’incarner.

Il y a donc grave nécessité, pour ne pas dire urgence, pour les catholiques à se lancer dans le combat politique. La politique n’est-elle pas le plus grand bien commun et, conséquemment, le plus grand devoir ? Ne détermine-t-elle pas nos manières de vivre et de penser ? N’est-elle pas le meilleur moyen de permettre au levain catholique d’agir dans la pâte sociétale et constitutionnelle ? N’est-elle pas le moyen pour sortir du sécularisme et du matérialisme hédoniste qui asphyxient la société ?

Deux tiers des Français sont baptisés catholiques, près du quart pratiquent occasionnellement ou régulièrement leur religion. Sociologiquement, ils représentent toujours la partie majoritaire du prisme religieux français.

À l’heure des grands basculements, notamment

Lire la suite de l'article

Le moment est donc venu de s’engager sur le plan politique municipal

Lu sur Boulevard Voltaire :

Capture d’écran 2018-06-17 à 17.59.26"Au pèlerinage de Chartres, le cardinal Sarah a lancé un vibrant appel aux catholiques pour qu’ils s’impliquent dans la vie sociale et politique de leur pays, insistant sur l’urgence de leur engagement. Les élections municipales de 2020 offrent une occasion de répondre à ne pas laisser passer !

L’élection municipale constitue, en effet, un terrain de choix pour ceux qui veulent peser sur le destin national. Les catholiques, d’une manière générale, s’intéressent aux questions politiques et sociales, ils sont très présents dans le réseau associatif, mais peu d’entre eux se risquent à l’exercice démocratique de la représentation politique.

Très souvent refroidis par les thématiques parfois réductrices des partis, ils préfèrent s’investir dans la sphère privée, caritative, sociale ou intellectuelle, choses essentielles mais qui doivent obligatoirement se prolonger dans le politique pour perdurer et s’incarner.

Il y a donc grave nécessité, pour ne pas dire urgence, pour les catholiques à se lancer dans le combat politique. La politique n’est-elle pas le plus grand bien commun et, conséquemment, le plus grand devoir ? Ne détermine-t-elle pas nos manières de vivre et de penser ? N’est-elle pas le meilleur moyen de permettre au levain catholique d’agir dans la pâte sociétale et constitutionnelle ? N’est-elle pas le moyen pour sortir du sécularisme et du matérialisme hédoniste qui asphyxient la société ?

Deux tiers des Français sont baptisés catholiques, près du quart pratiquent occasionnellement ou régulièrement leur religion. Sociologiquement, ils représentent toujours la partie majoritaire du prisme religieux français.

À l’heure des grands basculements, notamment

Lire la suite de l'article

Avortement et combat politique ou culturel : quand La Croix s’emmêle

Cutting ribbon for web Le quotidien La Croix du 12 juin annonce l’ouverture dans le diocèse d’Edimbourg d’un centre « pro-life », en commentant que l’objectif du centre est de coordonner une campagne anti-avortement.

Un tour sur le site internet du diocèse montre que ce centre a pour but de développer une culture de vie. C'est l'archevêque qui, l'année dernière, a initié la création de ce Centre Pro-Vie dans le cadre d'une réforme globale de sa curie. Ce Centre permettra de coordonner au sein de l'Archidiocèse les questions pro-vie, diffusant des informations, des idées et des encouragements, notamment au sein des paroisses.

Nous sommes gourmands de lire la justification de Guillaume Goubert quant à l'attachement au combat culturel pro-vie du quotidien La Croix…

Lire la suite de l'article