Archives quotidiennes :

La modernité est-elle vraiment civilisable ?

Dans son numéro 1662 du 28 avril, L’Homme Nouveau a publié un long échange avec Mathieu Bock-Côté, intellectuel québécois, particulier apprécié de ce côté-ci de l’Atlantique pour sa capacité d’analyse et ses idées conservatrices. Les lecteurs canadiens n’ont pas manqué de réagir comme le prouve cette Tribune libre de Jean de Saint-Jouin. Extrait :

Une-1662"[…] S’il prétend être moderne un peu à regret et qu’il croit que la modernité doit être civilisée, MBC avoue pourtant qu’elle n’est pas sans vertu, (et qu’) elle représente un pari sur la liberté de l’homme. Il va même jusqu’à se définir comme un Libéral-Conservateur, curieuse catégorie qui, ironiquement, lui va tout de même à merveille. Sans m’étendre sur un concept qui pourrait faire l’objet d’un ouvrage complet, je décrirais cette épithète comme un étrange hybride intellectuel qui cherche à atténuer les conséquences ultimes du principe postulé. C’est un peu comme quelqu’un qui offrirait joyeusement la ciguë à Socrate tout en lui remettant, en même temps, un livre sur les dangers des poisons.

La modernité a posté l’homme dans le nombril de l’univers et cherche à mesurer l’ensemble de ce qui l’entoure à l’échelle de sa seule raison. Fruit du dictat de cette nouvelle religion sans Dieu, à force de perdre les notions de dépendance et de créature, l’être humain a fini par croire que tout dépend de ses efforts d’imagination et de volonté. L’homme se construit en cherchant à s’émanciper de toute contrainte sauf celles (entendons-nous, la plupart du temps arbitraires)

Lire la suite de l'article

Dévoilement d’une plaque à la mémoire d’Augustin Jordan, Commandeur de la Légion d’Honneur, Compagnon de la Libération

DefaultLe dévoilement de la plaque aura lieu demain jeudi 14 Juin au 3 place d’Iena à Paris.

Augustin Jordan est né à Paris, le 10 décembre 1910. Après des études secondaires au collège Stanislas, il est licencié ès-lettres et en droit, puis diplômé de l'Ecole libre des Sciences politiques ainsi qu'en droit public et en économie politique. Il fait son service militaire dans la cavalerie (1931-1932) au 4e Dragons Portés à Verdun puis devient le collaborateur de Louis Joxe au Centre d'Etudes de politique étrangère et de Pierre Brossolette à l'Europe Nouvelle de 1934 à 1937. En décembre 1937, il devient à Casablanca Secrétaire général du Comité central des Industriels.

En 1939, il est mobilisé à Marrakech comme maréchal des Logis au 2e Régiment de Spahis Marocains qui prend position dans les Ardennes de novembre 1939 à janvier 1940. Augustin Jordan suit un cours d'aspirant à Saumur et promu aspirant est envoyé à Marrakech. Le 18 juin 1940, il entend l'Appel du général de Gaulle au cercle des officiers et il obtient d'être rapidement démobilisé. Après l'obtention d'un visa espagnol, il rejoint, via Gibraltar, les Forces françaises libres à Londres le 19 septembre 1940, après un voyage de trois semaines.

Jusqu'en février 1941, il travaille d'abord aux services civils de Carlton Gardens (QG des FFL), où, avec Joseph Hackinet Pierre-Olivier Lapie notamment, il œuvre au développement des premiers comités de la France libre qui sont apparus un peu partout dans le monde, dès l'été 1940, en soutien à l'action du général de Gaulle.Il souhaite

Lire la suite de l'article

Référendum sur l’avortement en Irlande : 3 contestations devant la Haute Cour

Lu sur RITV :

"Les résultats du référendum irlandais qui vit la victoire du « oui » à l’avortement à 66,5 %, se trouvent contestés devant la Haute Cour du pays. Trois demandes distinctes d’autorisation de contestation ont été déposées, pointant des irrégularités : radiations inexpliquées, doubles votes et surtout désinformation de la campagne médiatique et étatique… Selon l’une des signataires, Joanna Jordan, la différence entre les deux parties n’était que de 2,6 % dans les sondages le 24 mai, soit la veille du referendum : l’écart final mérite d’autres explications.

Le Ministre de la santé ne craint pas que cela remette en cause le calendrier de l’introduction de la législation sur l’avortement, en Irlande – on aimerait pourtant. D’autant que les promesses de modération du gouvernement sur la législation à venir semblent être progressivement mises au placard… [Lire la suite]"

Lire la suite de l'article

Le vice-ministre de la Justice de Pologne à la Marche pour la vie avec son fils porteur de la trisomie 21

Lire la suite de l'article

Les primaires aux Etats-Unis confirment que Donald Trump a pris le contrôle du Parti républicain

Dfi9mY0WAAAhmVOSelon Jean-Eric Branaa, les résultats des primaires aux prochaines élections de mi-mandat confirment que Donald Trump a pris le contrôle de son parti, qui est devenu très conservateur.

Les Américains votaient dans le Maine, le Nevada, le Nord Dakota, la Caroline du Sud et la Virginie.

Les Républicains qui critiquent Trump au sein de son parti sont virés par les électeurs : ainsi, dans le 1er district de Caroline du Sud, Mark Sandford n'a pas pu conserver son siège, bien qu'étant le sortant, un siège pourtant jugé "solide". Même chose pour Robert Ptitenger le mois dernier en Caroline du Nord ou Martha Roby la semaine dernière en Alabama. En Virginie, c'est un très proche de Donald Trump qui l'emporte: Corey Stewart, qui n'hésite pas à défendre le drapeau confédéré,

Lire la suite de l'article

Les « Sentinelles 34 » ne lâchent toujours rien

SEntinellles 34 11 06 18Ragaillardis par la venue de la Présidente de LMPT, Ludovine de la Rochère, qui a fait une remarquable conférence le vendredi 8 juin soir à Montpellier sur le véritable bilan des états généraux de la bioéthique, en clair il n’y a pas de large consensus pour la PMA sans père et la GPA (ainsi que l’euthanasie) contrairement à ce qu’espérait le CCNE et sans doute le gouvernement en marche désormais bien ennuyés car le peuple consulté a tranché, les « Sentinelles 34 » ont mené une nouvelle action devant la Préfecture de Montpellier le lundi 11 juin soir.

Action toujours aussi sobre et digne qui vise à interpeller les passants et le pouvoir en place. La réalité est que le peuple ne veut pas de ses pseudos avancées sociétales qui priveraient de fait un enfant de la connaissance et de l’affection d’un père ou d’une mère. Le gouvernement serait bien inspiré de respecter cette volonté populaire faute de quoi il s’exposerait à mettre en marche bien des réactions de rejet. A bon entendeur …

Lire la suite de l'article