Archives quotidiennes :

Chez Mélenchon, tout est bon

Vu dans les manifs anti-Macron du jour : 

SEN

Ga

Ga2

Lire la suite de l'article

L’Irlande dit non à la vie et oui au suicide

Images-2L'Irlande, où la loi sur l'avortement est actuellement l'une des plus restrictives d'Europe, a accepté par référendum, avec 66,36% des voix (résultats partiels), la légalisation du crime de l'enfant à naître. La participation a atteint 63%.

Ce référendum doit donner lieu à l'abrogation du 8e amendement de la Constitution irlandaise, qui interdit l'avortement au nom du droit à la vie de «l'enfant à naître (…) égal à celui de la mère». Il interdit l'avortement, même en cas de viol, d'inceste ou de malformation du fœtus. La peine encourue s'élève à 14 ans de prison, associée à une amende.

Il s’agit du 6ème référendum en 35 ans sur ce sujet. Les Irlandais pourront-ils voter une 7e fois ?…

Lire la suite de l'article

Loi fakes news et ministère de la vérité

De Guy Rouvrais dans Présent :

Unknown-8"Les députés ont examiné en commission la proposition de loi voulue par le gouvernement sur les fake news, lequel gouvernement toutefois n’a pas voulu en avoir l’initiative, ce sont donc les élus LREM qui l’ont proposée. […]

La commission des lois, avant la discussion du texte en séance le 7 juin, a donc dû définir ce qu’est une fausse nouvelle. Ce qui, en effet, est un préalable et c’est là que gît le lièvre. Apparemment, le sens de « fausse nouvelle » est obvie, c’est une nouvelle… fausse. Naïma Moutchou, rapporteur LREM de la proposition, la distingue toutefois de la fausse information, rien n’est simple… En effet, selon elle, « plus large que la notion de “fausse nouvelle”, la “fausse information” vise les informations dépourvues de tout élément de fait contrôlable de nature à les rendre vraisemblables ». C’est cette définition que la commission a retenue.

Le rapporteur précise que l’enjeu est d’« éviter qu’une atteinte disproportionnée puisse être portée à la liberté d’expression », sachant que « la lutte contre les fausses informations serait circonscrite aux cas dans lesquels il est établi que la diffusion de telles informations procède de la mauvaise foi ». Enregistrons l’aveu : il s’agit bien d’une atteinte à la liberté d’expression mais que le législateur entend limiter selon la bonne ou la « mauvaise foi » de celui qui la diffuse. Une notion éminemment subjective, seul Dieu pouvant sonder le cœur et les reins. Plus prosaïquement, cela revient à décider en fonction de la tête du client…

En outre,

Lire la suite de l'article

Lyon : le collège Saints François et Jacinthe de Fatima recrute

Dès maintenant :

  • un professeur de Français pour quelques heures par semaines (remplacement suite à un arrêt maladie)

Pour la rentrée sept 2018 :

  • un conseiller Principal d’Education
  • un(e) professeur de Français et/ou Latin
  • un(e) professeur de Mathématiques
  • un(e) professeur de Théâtre

Merci d’envoyer votre CV accompagné d’une lettre de motivation à l’adresse suivante : informations@coursfatima.com

Lire la suite de l'article

Terre de missions du 27 mai : Bilan de la christianophobie en France

Terres-De-Mission-364x245L'émission religieuse de TV Libertés, Terre de missions, reçoit dimanche 27 mai Daniel Hamiche, rédacteur en chef de l'Observatoire de la christianophobie, pour la publication du rapport annuel sur les actes anti-chrétiens en France.

Théodore Istrate, conseiller à la mission catholique roumaine en France, revient pour évoquer la renaissance du christianisme, et tout spécialement de l'Eglise catholique de rite byzantin, en Roumanie après la chute du communisme.

Enfin, Hortense Binet, jeune étudiante, partage sa passion pour le théâtre qui l'a conduite à mettre en scène la pièce de Gustave Thibon: "Vous serez comme des dieux".

Lire la suite de l'article

Marion Maréchal : L’ISSEP est une école et à ce titre une plateforme de rencontres, un carrefour des intelligences

Marion Maréchal est interrogée dans Présent. Extrait :

33573395_940696519427217_5644535978493214720_n"Pourquoi, après avoir été député pendant 5 ans, avoir décidé de vous lancer dans le projet d’une école alternative de sciences politiques ?

Je suis convaincue que le combat électoral n’est pas la seule voie d’investissement pour ceux qui souhaitent servir leur pays, assurer la transmission de nos valeurs culturelles et civilisationnelles. Le combat culturel et éducatif est vital en particulier dans l’éducation supérieure où le conformisme, l’égalitarisme, l’abandon progressif des matières de culture générale ont fait beaucoup de ravages. Nous en voyons tous le résultat : des élites devenues des gestionnaires sans vision et acquis à la lecture globalisée du monde où la nation est un cadre dépassé. L’ISSEP est une réponse optimiste, une alternative d’excellence aux offres en place.

Espérez-vous grâce à cette école réaliser l’union des droites qui tarde à se concrétiser ?

L’ISSEP n’a pas vocation à construire des alliances électorales. En revanche elle est une école et à ce titre une plateforme de rencontres, un carrefour des intelligences, et nous associerons des gens aux parcours et sensibilités variés qui partagent à la fois notre projet pédagogique et les valeurs de notre école. Notre conseil scientifique en est déjà une illustration. Tout comme notre président Patrick Libbrecht issu de la société civile et ancien DG de grandes sociétés alimentaires françaises qui incarne l’esprit entrepreneurial que nous distillons dans nos enseignements. […]

Vous tablez finalement sur un combat à long terme, le combat culturel, métapolitique, avec une vue à 15 ou 20 ans, mais est-ce

Lire la suite de l'article

Vernouillet : Ecole indépendante recherche institutrice expérimentée

L’école Saint Philippe Néri (Vernouillet, 78) recherche pour la rentrée de septembre 2018 une institutrice expérimentée pour une classe à petit effectif, niveau CM et CP.

Contact : Frédérique Borne – 06 62 88 54 29– directrice@ecolesaintphilippeneri.fr

Aidez à financer l’école de la petite Marie « tombée du nid »

L’école Saint Philippe Néri ouvrira ses portes en septembre 2018 à Vernouillet (Yvelines). Cette école catholique indépendante accueillera une vingtaine d’enfants. Parmi eux, deux enfants trisomiques, dont la petite Marie « tombée du nid ». Cette initiative répond à un besoin pour les familles du Val de Seine. En effet, les écoles catholiques du secteur ne peuvent répondre à toutes les demandes d’inscriptions. Par ailleurs, un certain nombre de parents aspirent à scolariser leurs enfants dans un établissement catholique à taille humaine, où les familles participent activement à la vie et au développement de l’école. L’objectif des familles fondatrices est de proposer une cohérence entre ce qui se vit en famille et ce qui se vit à l’école, que ce soit en termes d’instruction, d’accueil du handicap ou de foi chrétienne.

Faire un don via Credofunding

 

Lire la suite de l'article