Archives quotidiennes :

Philippe Chevrier : Pour un Front libéré et non ligoté

Cadre dirigeant au sein du groupe Air France, Philippe Chevrier a été cadre dirigeant du FN pendant plus de 25 ans. Démis de ses fonctions, il a lancé “Le Front Libéré”, présenté des candidats aux législatives de 2017 et proposé un programme axé sur l’économie et la finance. Conseiller régional d’Ile-de-France, Philippe Chevrier cherche à tracer une nouvelle voie dans une droite nationale en pleine reconstruction.

Lire la suite de l'article

La laïcité à l’école (libre) et à l’hôpital

Ce mardi 15 mai, Jean-Louis Bianco, président, et Nicolas Cadène, rapporteur général, ont remis au Président de la République le 5e rapport annuel de l’Observatoire de la laïcité. Ce rapport sera également remis très prochainement à Édouard Philippe. Lire ici le rapport ou la synthèse.

Les responsables des principaux cultes en France ont fait part de leur crainte de voir le « concept de neutralité étendre toujours plus son périmètre ». Les responsables des principales obédiences maçonniques ont souligné l’importance de combattre les adversaires de la laïcité, « consubstantielle à notre République ».

Ce rapport fait de nombreuses propositions concrètes, parmi lesquelles :

Capture d’écran 2018-05-15 à 19.23.10Autre aspect du rapport, la clause de conscience invoquée par les professionnels de santé :

Capture d’écran 2018-05-15 à 19.28.00Le sapin de Noël n'est pas une atteinte à la laïcité :

Capture d’écran 2018-05-15 à 19.27.53

Lire la suite de l'article

La Famille: le point de départ pour l’avenir

Communiqué de la Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe (FAFCE) :

"Aujourd’hui a lieu la Journée Internationale de la Famille, avec une attention particulière donnée au thème formulé par les Nations Unies, “Familles et sociétés inclusives”. La famille est le premier lieu d’intégration, où la valeur de chaque personne peut être accueillie dans sa singularité. Une société inclusive commence avec la famille: c'est la cellule vitale de la société et chaque société a besoin de la famille pour être réellement inclusive.

Dans une conférence de presse au Parlement Européen aujourd’hui, le Président de la FAFCE, Antoine Renard, a presenté la Résolution pour un printemps démographique, délivrée par le Conseil de Présidence de la Fédération lors de sa dernière réunion à Vienne.Notre fédération – dit-il – souhaite faire prendre conscience de cette urgence silencieuse, demandant des politiques familiales au niveau national, qui prennent réellement en compte la contribution essentielle de la famille à la société”.

Le Conseil de l’Union Européenne adoptera probablement la semaine prochaine ses Conclusions sur le rôle de la jeunesse par rapport au défi démographique. La FAFCE constate positivement que le Conseil se penche enfin sur cette question primordiale. Cependant, c’est étonnant de voir comment ce document ignore la politique familiale comme un enjeux et une clé pour sortir de la crise.

Tout en respectant le principe de subsidiarité, il est urgent et essentiel que les leaders européens discutent sérieusement de cette situation complexe qu’est l’hiver démographique. Les membres de

Lire la suite de l'article

Education : la meilleure solution ne serait-elle pas de miser d’abord sur les parents ?

De Marc Vannesson, délégué général de Vers le haut (centre de réflexion dédié aux jeunes, aux familles et à l’éducation) :

"On cherche à multiplier les places en crèche ou à scolariser les enfants dès 2 ans…, mais la meilleure solution ne serait-elle pas de miser d’abord sur les parents ? C’est en tout cas ce que montrent les travaux du Prix Nobel d’économie 2000, James Heckman.

Peu de propositions fortes ont émergé ces dernières années alors même que les attentes sur le sujet sont énormes : 73 % des parents interrogés pendant la dernière campagne présidentielle estimaient que les candidats auraient dû davantage intégrer des propositions visant à soutenir les familles dans l’éducation de leurs enfants (1).

Et pourtant le soutien à la parentalité est aujourd’hui le parent pauvre des politiques familiales. Quand on sait combien les défaillances familiales « coûtent cher » à la société en termes d’échec scolaire par exemple, quand on connaît le coût d’un placement à l’aide sociale à l’enfance…, on est en droit d’estimer que la prévention, c’est-à-dire le renforcement des compétences des parents, doit devenir l’axe majeur de nos politiques en faveur des familles.

Il ne s’agit pas d’opposer les approches mais de les articuler intelligemment. Dans la lutte contre les inégalités, arrêtons de considérer les familles comme un problème, alors qu’elles sont le début de la solution, qui plus est la plus économique pour les deniers publics. Beaucoup d’initiatives pour les parents se développent, et cela marche !

Lire la suite de l'article

George Soros quitte Budapest

Victoire de Viktor Orban :

VALEURS4250_001"La Fondation Open Society (OSF) de George Soros fait savoir qu'elle ferme ses bureaux de Budapest pour déménager vers Berlin, à cause d’un « environnement politique et juridique de plus en plus répressif » en Hongrie. « Le gouvernement hongrois dénigre et dénature notre travail et réprime la société civile, au nom d'un profit politique, en ayant recours à des stratagèmes sans précédent dans l'histoire de l'Union européenne », a déclaré Patrick Gaspard, président d’Open Society. (Patrick Gaspard, américain né de parents haïtiens au Congo, est le lobbyiste en chef de Soros à Washington et à Bruxelles.)

Le parti de Viktor Orbán a présenté en février une proposition de loi mettant sous surveillance les ONG et taxant celles qui reçoivent un financement étranger. Le texte était surnommé « loi Stop Soros ». Soros avait tout mis en œuvre pour que Viktor Orbán perde les élections. Il les a gagnées haut la main. Soros s’en va avant que le texte soit voté… A noter que l’agence Reuters parle des « fondations du philanthrope milliardaire », alors qu’il s’agit d’organisations de subversion."

Lire la suite de l'article

De quelle façon peut-on conclure que cette situation est dans le meilleur intérêt de l’enfant ?…

En cette journée internationale de la famille, voici une anecdote ubuesque du lobby des cinglés au Québec :

"En 2013, un « couple lesbien », Christiane et Johanne, signent avec Jonathan, devant notaire, un document intitulé « Entente pour mettre un enfant au monde ». Le texte stipule que ces trois personnes désirent « individuellement et coopérativement mettre au monde et aimer un enfant, dans un contexte d'amour et de diversité ».

C’est Johanne qui doit porter l’enfant, conçu théoriquement par fécondation artificielle avec le sperme de Jonathan, en fait conçu de façon nettement plus naturelle à l’insu de Christiane… En 2014 naît Charlotte. Les deux femmes signent l’acte de naissance, elles sont donc le parent A et le parent B pour la loi. Mais voilà que le « couple » éclate. Jonathan demande que son nom soit inscrit à l’état civil comme père de l’enfant (ce qu’il est indubitablement) et que soit supprimé celui de Christiane, qui d’ailleurs entre temps est devenue Christian…

Le juge Gary Morrison a dû prendre une décision. Pour lui, il faudrait reconnaître que la fillette a trois parents. Mais la loi ne le permet pas. « Le meilleur intérêt de l'enfant mineure requerrait que la loi permette la reconnaissance de sa réalité, soit que sur les plans émotionnel et socio-économique elle a effectivement toujours eu trois parents. Au lieu d'être en mesure de formaliser la situation par une filiation à trois parents pour le bien de l'enfant, ils se retrouvent dans un combat juridique,

Lire la suite de l'article

Le procureur de Gap ouvre une enquête préliminaire sur les actions des militants de Génération Identitaire

La tyrannie judiciaire contre le peuple : engager des poursuites sur la base d'une circulaire interprétant extensivement une loi pénale :

DdKtUwdW4AIshgo"Ce vendredi 11 mai, le procureur de la République de Gap Raphaël Balland, par voie de communiqué de presse, fait savoir que le parquet « a confié au groupement de gendarmerie des Hautes-Alpes, une enquête préliminaire plus globale ouverte du chef d'immixtion dans une fonction publique pour vérifier si un tel délit a été commis par Génération identitaire et certains de ses membres […] à la suite de leur action ponctuelle du 21 avril 2018 au Col de l'Echelle, au fort retentissement médiatique et politique, qui a été suivie de quelques "maraudes" en zone frontalière et d'annonces de leur part d'enquêtes sur les associations "pro-migrantes" ».

Le magistrat gapençais, s'il ne précise pas quand a été ouverte cette enquête préliminaire, explique qu'elle « se fonde sur les différentes constatations effectuées sur place par les forces de l'ordre ces dernières semaines et nécessitera notamment de procéder à terme aux auditions, en qualité de personnes mises en cause, des "identitaires" qui ont été contrôlés ces dernières semaines ».

Raphaël Balland écrit également qu'à l'issue de l'enquête « le parquet de Gap décidera si ce délit d'usurpation dans une fonction publique est suffisamment caractérisé pour en poursuivre les auteurs identifiés, au regard des exigences légales, des éclairages juridiques contenus dans la dépêche du 4 mai 2018 de la DACG [Direction des affaires criminelles et des grâces, NDLR] et des critères fixés par

Lire la suite de l'article

Entre 5,7 millions et 8,4 millions de musulmans en France

Selon le JDD dans un article sur le salafisme :

Thumbnail-8

ce chiffre varie selon les sources (5,7 millions en 2010 selon le Pew Research center et 8,4 millions selon une estimation de François Héran, dans son livre Avec l'immigration: Mesurer, débattre, agir, ed. La Découverte, 2017) et la définition de la population, et le décompte est impossible à faire de manière précise les statistiques ethniques et religieuses étant interdites en France.

Lire la suite de l'article