Archives quotidiennes :

Bataclan : c’est Donald Trump qui a raison

Lu dans Présent :

Images-7"Donald Trump ayant affirmé le 4 mai au congrès de la NRA, le puissant lobby pro-armes, que les attentats du 13 novembre 2015 à Paris auraient « fait moins de morts si les victimes avaient été armées », François Hollande a dénoncé ce propos « honteux et indécent » et le Quai d’Orsay a publié un communiqué dans lequel « la France exprime sa ferme désapprobation des propos du président Trump (…) et demande le respect de la mémoire des victimes ». C’est pourtant l’Américain qui a raison : ce fatal 13 novembre, le seul membre du commando islamiste abattu au Bataclan pendant le carnage, Samy Amimour, le fut par un spectateur, commissaire de la BAC de son état, qui était armé. Ce qui obligea les deux complices d’Aminour à interrompre le massacre dans la salle de spectacles pour se retrancher à l’étage avec une vingtaine d’otages."

Lire la suite de l'article

Offre spéciale : abonnement aux 4 Vérités à moitié prix

Capture d’écran 2018-05-08 à 16.44.01Guillaume de Thieulloy, directeur du Salon beige, vous propose de découvrir ou de faire découvrir à des amis "Les 4 Vérités", hebdomadaire ouvert à toutes les droites et engagé depuis des années dans la promotion de l'entente à droite, en profitant d'une offre exceptionnelle:

50% de réduction: soit 20 € pour un an d'abonnement numérique.

Cette offre est limitée aux 1000 premiers internautes. Alors ne tardez pas!

Pour en profiter, c'est ici.

Lire la suite de l'article

La colonisation du Nouveau Monde aurait-elle été une libération ?

Et non une oppression de la tyrannie et de la superstition catholique !

Child-sacrifice-10.adapt.590.1"Des archéologues ont trouvé au Pérou les "preuves du plus grand sacrifice collectif d'enfants d'Amérique, et probablement de l'histoire mondiale", avec la découverte des restes de plus de 140 enfants, a annoncé jeudi 26 avril la revue National Geographic. La découverte a été réalisée près d'une falaise donnant sur l'océan Pacifique, dans la région de La Libertad (nord), où était présente la civilisation précolombienne des Chimu. Les fouilles ont commencé en 2011 et permis dans un premier temps de trouver les restes de 42 enfants et 76 lamas, dans un temple vieux de 3.500 ans

"Quand les fouilles ont terminé en 2016, on avait découvert sur le site les restes de plus de 140 enfants et 200 jeunes lamas", selon le rapport publié par la revue, précisant que les analyses ont permis de dater les objets trouvés entre les années 1400 et 1450.

"Même si des sacrifices humains ont été signalés chez les Aztèques, les Mayas et les Incas dans les chroniques espagnoles de l'ère coloniale et documentés dans les fouilles scientifiques modernes, la découverte d'un sacrifice d'enfants à grande échelle dans la civilisation précolombienne Chimu, qui est peu connue, est une trouvaille sans précédent non seulement en Amérique, mais dans le monde entier", selon National Geographic.

Les recherches ont été menées par une équipe internationale dirigée par le Péruvien Gabriel Prieto, de l'Université nationale de Trujillo, et John Verano, de

Lire la suite de l'article

Un livre inédit du Pape Benoît : Sans Dieu, les droits de l’homme s’effondrent

Le livre préfacé par le pape François sera en vente à partir du 10 mai. Settimo Cielo vous propose de découvrir un texte de Joseph Ratzinger daté du 29 septembre 2014 et qui n’a encore jamais été publié, sur la question du fondement des droits humains. Il s’agit d’un texte rédigé un an et demi après sa renonciation, pour commenter un livre – par la suite publié en 2015 sous le titre définitif « Diritti umani e cristianesimo. La Chiesa alla prova delle modernità » – de son ami Marcello Pera, philosophe de l’école libérale et ancien président du sénat italien.

Dans son commentaire, le pape émérite analyse l’immixtion des droits de l’homme dans la pensée laïque et chrétienne de la deuxième moitié du vingtième siècle en tant qu’alternative aux dictatures totalitaires en tout genre, athées au islamiques. Et il explique pourquoi « dans ma prédication et dans mes écrits, j’ai toujours affirmé la centralité de la question de Dieu ».

Voici le texte inédit qui ouvre ce volume de la collection. Le sous-titre est l’original de Ratzinger en personne.

9788868795221-648x1000"Sans Dieu, les droits de l’homme s’effondrent - Éléments pour une discussion sur le livre de Marcello Pera « La Chiesa, i diritti umani e il distacco da Dio ».de Joseph Ratzinger

Ce livre représente sans aucune doute un défi majeur pour la pensée contemporaine et aussi, particulièrement, pour l’Eglise et la théologie. Le hiatus entre les affirmations des papes du XIXè siècle et la nouvelle vision qui commence avec « Pacem in terris » est

Lire la suite de l'article

Scandale sexuel : nouveau coup dur pour les opposants à Donald Trump

Le New Yorker révèle que 4 femmes accusent l'Attorney General de New York Eric Schneiderman d'agressions sexuelles. Éric Schneiderman était en quelque sorte le ministre de la justice de l'Etat de New York. C'est un démocrate et un fervent partisan d'Obama. Schneiderman a démissionné.

Comme anticipé par Trump lui-même il y a près de 5 ans, Schneiderman termine finalement sa carrière comme Spitzer ou Weiner. 

DcrHh82WkAImxOJ

Le représentant Anthony Weiner, élu démocrate de l'Etat de New York, avait été impliqué à 2 reprises dans un scandale sexuel. Sa carrière politique est terminée. Le gouverneur démocrate de New York Eliot Spitzer, qui avait reconnu avoir eu recours à des prostituées, avait démissionné en 2008.

Eric Schneiderman était, depuis l'élection de Donald Trump, l'un de ses opposants les plus actifs au sein de l'institution judiciaire américaine. Il a engagé de nombreuses actions en justice pour contrecarrer des mesures de l'administration Trump, notamment sur le climat, l'immigration ou la neutralité du net.

Lire la suite de l'article

Après 20 ans de silence, Montpellier renoue avec l’hommage à Jeanne d’Arc

JA MPL 05 18Ce mardi 8 mai a eu lieu à Montpellier une commémoration patriotique citoyenne pour honorer sainte Jeanne d’Arc. Le site choisi était le square près du boulevard Pasteur où prône une statue de Sainte Jeanne représentée en bergère priante.

La cérémonie, déclarée en Préfecture, était organisée par les Volontaires pour la France (VPF) et le Cercle des Citoyens Patriotes (CCP), d’autres associations patriotes étaient présentes, royalistes ou identitaires (Ligue du Midi).

Plusieurs dizaines de personnes ont écouté les beaux discours lus des Présidents VPF (général Martinez) et CCP (général Piquemal) ainsi qu’un rappel historique sur la figure extraordinaire de la bergère de Domrémy répondant à 16 ans à ses voix pour sauver, déjà, une France bien mal en point vers 1430.

Une gerbe a été déposée aux pieds de la statue aux sons de la « Cantate à l’Etendard » avant qu’une vibrante Marseillaise ne vienne clôturer l’événement.

Les cérémonies populaires sont les plus belles car elles reflètent la réalité de l’âme du peuple de France qui doit tant à la seconde patronne officielle du pays !

Lire la suite de l'article

Israël fait pression pour que Trump dénonce l’accord sur le nucléaire iranien

D'Antoine de Lacoste sur Boulevard Voltaire :

Unknown-6"C’est le grand feuilleton que Donald Trump savoure depuis longtemps. Déjà, pendant sa campagne électorale, le futur président n’avait pas de mots assez durs pour dénoncer cet accord, « le pire » que l’Amérique ait signé. Il est vrai qu’avec lui, le pire est souvent atteint. Depuis son élection, le discours a certes connu des variations, mais la tendance générale est à la dénonciation et donc au retrait américain de ce traité qui fut signé par les cinq membres du Conseil de sécurité de l’ONU, plus l’Allemagne et l’Iran.

Appelé JCPOA (Joint Comprehensive Plan of Action), il avait été très complexe à mettre en œuvre. La France y était opposée malgré les pressions des milieux d’affaires qui rêvaient de s’implanter en Iran. Laurent Fabius, fit tout pour faire capoter les négociations. Israël également. Mais l’habileté de Lavrov, la détermination d’Obama et les concessions iraniennes aboutirent à une signature en juillet 2015.

Les fréquentes envolées de Trump sur le sujet laissaient penser que l’affaire était entendue et que le retrait américain était certain, comme pour le traité sur le climat. Mais la détermination européenne (on croit rêver en accolant ces mots) a fini par peser sur l’obstination de Trump. La France et l’Allemagne lui ont rappelé qu’un accord, même imparfait, était préférable à l’absence d’accord. Macron a donc proposé de le renégocier pour y inclure des discussions sur les missiles balistiques et sur la présence iranienne en Syrie.

Les Russes ont doctement rappelé que

Lire la suite de l'article

Macron pourrait reconnaître aux congrégations religieuses une liberté dont elles sont privées depuis plus d’un siècle

De Grégor Puppinck dans La Nef :

Unknown-9"Dans son discours du 9 avril aux Bernardins, devant la Conférence des évêques de France, Emmanuel Macron, après avoir exprimé son « sentiment que le lien entre l’Église et l’État [s’était] abîmé » et qu’il convenait de le « réparer », a tenu à « saluer tous ces prêtres et ces religieux qui de cet engagement ont fait leur vie ». A ce propos, comme acte concret de réconciliation, l’État pourrait aisément reconnaître aux congrégations religieuses une liberté dont elles sont privées depuis plus d’un siècle, ce d’autant plus que le président Sarkozy avait déjà admis dans son discours du Latran de 2007 que « la République [maintenait] les congrégations sous une forme de tutelle » et que « cette situation [était] dommageable pour notre pays ».

Trouvant son origine dans l’anticléricalisme de la IIIe République, qui a notamment contraint à l’exil près de 30 000 religieux, le régime français des congrégations, instauré en 1901 et toujours en vigueur, est en effet particulièrement contraignant en ce qu’il exclut délibérément les monastères du droit commun des associations et les soumet à un régime juridique restrictif. En effet, alors qu’une simple déclaration suffit aux associations ordinaires pour disposer de la personnalité morale, les congrégations ne peuvent accéder à cette personnalité et jouir des droits qui s’y attachent qu’en vertu d’un décret, rendu au terme d’une procédure dite de « reconnaissance légale » soumise à de strictes conditions.

Cette procédure nécessite en particulier l’adoption par la congrégation de statuts civils pouvant entrer en conflit avec le droit canonique. Il

Lire la suite de l'article

La politique macronienne veut des “cigales consommatrices” mobiles et individualistes

Lu ici :

Images"Le début d’année est plus que difficile pour le marché de la maison individuelle. De janvier à mars, les ventes ont reculé de 17% par rapport au premier trimestre 2017. En forme un an plus tôt, le marché de la maison individuelle a souffert début 2018 en raison de mauvaises conditions météo mais aussi selon les professionnels, d’une réduction des aides publiques à l’accession à la propriété. De janvier à mars, les ventes ont reculé de 17% par rapport au premier trimestre 2017, selon l’indicateur Markemétron publié par Caron Marketing et les Constructeurs et aménageurs de la Fédération française du Bâtiment (LCA-FFB).

Pour Patrick Vandromme, président de LCA-FFB, une base de comparaison défavorable – les ventes étaient élevées fin 2016 et début 2017 – et les conditions climatiques « désastreuses de début d’année (…) ne peuvent à elles seules expliquer ces mauvais chiffres ». Dans un communiqué, il y voit l’ébauche d’une « tendance lourde », les ménages candidats à l’accession à la propriété, « surtout les plus modestes », ayant été « touchés de plein fouet » par la suppression « totale et brutale » de l’APL accession et la réduction du Prêt à taux zéro (PTZ) en zones B2 et C. Ces zones rurales et villes moyennes sont les « terres d’élection » de la maison individuelle neuve, rappelle fréquemment LCA-FFB.

Après trois années de croissance, « tous les territoires sont concernés » par le recul des ventes au premier trimestre, « supérieures à 20% » en Auvergne-Rhône-Alpes, Centre Val de Loire, dans les Hauts-de-France, en Normandie, en Occitanie et dans

Lire la suite de l'article

Fils de ces preux, chantons comme eux : Vive Jeanne, vive la France !

À l’Etendard devrait résonner ce soir à Orléans, pour honorer la Pucelle d'Orléans, en l'anniversaire de la libération d'Orléans le 8 mai 1429. En 1920, Jeanne d'Arc fut à la fois canonisée par l’Église et honorée par la République à travers une fête nationale fixée le 8 mai. 

Lire la suite de l'article

L’ONU sait que la plus grande partie du territoire syrien est sûre, mais malgré cela, elle ne souhaite pas le retour des déplacés

Unknown-8A la veille des élections législatives, le président libanais Michel Aoun a accordé un entretien à la BBC Arabic dans lequel il a évoqué le quasi-million de réfugiés syriens au Liban inscrits auprès de l'ONU :

"nous ne faisons pas pression sur les déplacés pour qu'ils quittent le Liban. Mais en même temps, nous n'acceptons pas qu'on mette des obstacles devant ceux qui désirent rentrer et qu'on fasse pression sur eux pour qu'ils restent chez nous. Nous nous interrogeons sur les intentions de ceux qui sont derrière le maintien des déplacés (syriens) au Liban. L'ONU sait très bien que la plus grande partie du territoire syrien est désormais sûre, mais malgré cela, elle ne souhaite pas le retour des déplacés".

Le Liban accueille près d'un million de réfugiés syriens enregistrés auprès de l'ONU. Le pays a officiellement rejeté le communiqué relatif de la conférence internationale d'aide aux réfugiés syriens, tenue à Bruxelles les 24 et 25 avril, et qui estimait qu'une solution politique en Syrie devait précéder leur retour dans leur pays. M. Aoun avait affirmé que le Liban réclamait "un retour sécurisé des déplacés, notamment dans les régions stables" tenues par le régime syrien, alors que la communauté internationale estime un tel retour prématuré.

Lire la suite de l'article