Archives quotidiennes :

Sursis accordé pour Vincent Lambert : la justice ordonne une expertise

Gk6fP_9d_400x400Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a ordonné une nouvelle expertise médicale de Vincent Lambert, comme l'avait demandé Me Jérôme Triomphe. Pour ce dernier, contacté par Le Salon Beige :

"C'est un camouflet pour le Dr Sanchez".

Le tribunal ordonne une nouvelle expertise médicale par des médecins spécialisés, pour « déterminer le tableau clinique » de Vincent Lambert. Dans un communiqué, les juges ont estimé « nécessaire » cette étape avant de se prononcer « définitivement » sur l'arrêt de l'alimentation décidé par le CHU de Reims et contesté par les parents du patient. Cette expertise doit être effectuée par un collège de trois médecins, dans un délai d’un mois.

Lire la suite de l'article

Etats-Généraux de la bioéthique : Faire appel au Médiateur

3b2ec717-0d9e-11e8-bcf1-0242ac110009_default_blockHeaderChers amis, nous sommes dans les derniers jours de la consultation en ligne. Or nous avons analysé les compte-rendus faits par la société Cap collectif qui a développé et gère la plate-forme de consultation en ligne des EGB. Nous avons également suivi les déclarations du Pdt du CCNE et des directeurs d'espaces éthiques régionaux.

Nous constatons le risque fort d'un compte-rendu très incomplet, omettant notamment l'ampleur de l'opposition à la PMA sans père et autres transgressions. C'est à dire que seuls les arguments seraient comptés, mais le nombre massif de soutien aux arguments "contre" pourraient n'être pas publiés, ou en tout cas de manière réduite. Plusieurs actions sont en cours de préparation pour éviter cela. Mais l'une des actions ne peut être conduite que par chacun de nous : il s'agit d'écrire au médiateur en lui demandant :

  1. Si les arguments seront non seulement comptés mais repris dans le CR ?
  2. Si les votes par proposition et par argument seront vérifiés (des personnes "pour" ont voté "contre" et vice-versa, en raison de l'ambiguïté des questions) ?
  3. Si les nombres de votes par proposition et par argument, après rectification des erreurs de colonne, seront bien publiés ?
  4. Si les "like" (les pouces) seront bien comptés également ?

Souligner fortement (et aimablement) l'importance d'un dépouillement authentique et complet compte-tenu de l'importance des enjeux humains et éthiques pour les générations venir !

A poster sur cette page.

Par ailleurs, le médiateur est bien médiateur de l'ensemble du processus et pas seulement de

Lire la suite de l'article

Pseudo-débats sur la PMA : comment procèdent les associations LGBT

Lu sur le site de La Manif Pour Tous :

B9715380345Z.1_20180413201609_000+G7FB3FF84.1-0"Le 12 avril dernier, était organisée à Amiens une table-ronde « La filiation en questions : quelles conséquences pour la société » avec trois intervenantes : le Dr Pauline Segard-Tiberghien, gynécologue, médecin de la procréation ; Aude Mirkovic, maître de conférences en droit privé, spécialiste du droit de la famille ; et Ludovine de La Rochère, présidente de La Manif Pour Tous. 180 personnes assistaient au débat.

Alors que le responsable régional de La Manif introduisait la soirée, des représentants d’associations LGBT se sont précipités sur l’estrade et lui ont coupé la parole. Un micro leur a été malgré tout tendu par Ludovine de La Rochère pour qu’ils puissent s’exprimer.

Alors même qu’une vingtaine d’activistes LGBT étaient entrés librement et qu’un micro leur a été tendu, ils se sont alors plaints de n’avoir pas été invités à débattre pour défendre leur point de vue. Critiquant la table-ronde, ils ont invité Ludovine de La Rochère à venir débattre avec eux le 18 avril au cours d’une soirée qu’ils organisent sur la PMA sans père par leurs associations LGBT, parmi lesquelles SOS Homophobie, Les Bavardes, etc.

A leur stupéfaction visible, la présidente de La Manif Pour Tous les a remerciés et a accepté aussitôt leur invitation. Finalement, les uns après les autres, les activistes pro-PMA sans père ont quitté la salle, emportant leurs banderoles et tracts. Manifestement, le débat ne les intéressait pas… pas plus que le quotidien régional, « Le Courrier picard », lequel a fait le

Lire la suite de l'article

Oui, le lobby LGBT a menti, comme d’habitude

En 1998, lors des débats sur le Pacs, Elisabeth Guigou, alors ministre, avait déclaré qu'il n'était pas question qu'elle reconnaisse le mariage et l'adoption pour les homosexuels. 10 après le Pacs, elle reconnaissait avoir menti pour arracher la décision des indécis.

De même, Jean-Luc Roméro avait avoué avoir menti à propos du Pacs, qui ne devait pas aboutir à la dénaturation du mariage, qui ne devait pas aboutir à la fabrication d'enfants pour les LGBT, par PMA ni par GPA… Ce même Roméro milite pour l'euthanasie qui ne concerne, bien entendu, que les cas exceptionnels, comme on le voit en Belgique ou aux Pays-Bas, où il ne suffit plus d'être dans des souffrances atroces pour demander la mort, mais qu'un mineur peut être euthanasié, comme un dépressif, un malade mental.

Aujourd'hui c'est Libération qui avoue avec fierté les mensonges LGBT :

Images-9"[G]lobalement, la Manif pour tous avait raison. […] Elle avait peur que l’ouverture du mariage aux couples du même sexe entraîne la possibilité pour eux d’adopter et oui, c’est aussi exactement ce qui s’est passé. Malgré les nombreuses difficultés encore rencontrées au quotidien par les couples engagés dans cette démarche, la loi autorise depuis cinq ans les gays et les lesbiennes à adopter des enfants.

Elle avait peur que la «loi Taubira», comme elle l’a appelée, entraîne l’autorisation de la PMA pour les lesbiennes et les célibataires et oui, c’est le chemin que prend la France. Incomplète, la loi de 2013 a en effet permis aux

Lire la suite de l'article

Si la droite ne s’assume pas, elle ne saura pas s’adresser à ceux qui l’ont délaissée

La nouvelle présidente de Sens commun, Laurence Trochu a été interrogée dans Valeurs actuelles. Extraits : 

Christophe Billan, l’ancien président de Sens Commun, avant de démissionner de ses fonctions en novembre, expliquait au magazine l’Incorrect, que Sens Commun pourrait quitter Les Républicains si, en cas d'élection de Laurent Wauquiez à sa tête en décembre, celui-ci "privilégiait les alliances d'appareil au détriment des idées et des militants". Vous-même, avant de prendre la présidence de Sens Commun, expliquiez en octobre 2017 que vous alliez tester l’action de Laurent Wauquiez ? Etes-vous rassurée ? Ou en est l’état de votre relation Les Républicains, avec Laurent Wauquiez ?

Unknown-29Revenons à l’intuition initiale de Sens Commun qui donne à notre mouvement un positionnement inédit. C’est le seul mouvement politique à droite qui, tout en appartenant à LR, peut à la fois mettre son énergie au service d’idées que nous portons ensemble et affirmer qu’un projet politique ambitieux ne peut faire l’impasse sur la défense et la promotion de la famille. Notre loyauté va de pair avec nos exigences. Nous voulons une droite qui prenne le risque de se mesurer aux réformes de civilisation en cours.

Laurent Wauquiez a nommé cinq membres de Sens Commun dans les instances LR : Catherine Delalande (conseiller départemental de l’Eure), Marguerite Chassaing (Conseiller départemental du Nord), Marie-Carole Pétresco (élue municipale à Larmor-Plage), Armelle Tilly (conseiller départemental des Hauts de Seine et maire adjoint à Chaville), et moi-même. C’est le signe de la confiance qui s’est établie depuis la création

Lire la suite de l'article

Financement du MRJC : le silence gêné de l’épiscopat

En février nous évoquons les subventions épiscopales en faveur du MRJC, qui avait fait la promotion de l'avortement et qui vient de s'abstenir au CESE sur la question de l'euthanasie. L'archevêque de Lille avait avoué donner 39000€ au mouvement. Mais beaucoup d'autres évêques refusent de répondre à leurs fidèles qui s'inquiètent légitimement sur la destination de leur denier. Un lecteur du diocèse d'Orléans nous envoie ainsi son courrier à Mgr James, resté sans réponse depuis le 15 février :

Monseigneur,

6a00d83451619c69e201b8d2d93987970c-800wiDepuis plusieurs semaines, la polémique autour de la scandaleuse prise de position du MRJC (Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne), relative à l’avortement, ne cesse d’empirer.

Monseigneur GINOUX, évêque de Montauban, a rapidement réagi au communiqué du MRJC du 19 janvier 2018, en écrivant au secrétaire général du MRJC et en mettant en copie tous les évêques de France ainsi que la Conférence des Evêques de France.

Bien que la Conférence des Evêques de France ait publié un communiqué de presse le 29 janvier 2018, en précisant << Si l’Eglise  entend la souffrance des personnes qui affrontent la perspective d’une naissance difficile, elle ne peut considérer l’avortement comme une réponse appropriée>>, dès le 30 janvier le CMR (Chrétiens dans le Monde Rural) a publié le communiqué suivant :

<< Nous CMR avons bien pris connaissance du message du MRJC à l’occasion de « La Marche pour la Vie » et nous désapprouvons fortement les réactions violentes qu’il a suscitées, ainsi que la condamnation globale de la part de certains responsables d’Eglise>>

Compte tenu de cela, j’aimerais

Lire la suite de l'article

Westmalle : quand une abbaye brasse pour la charité

Saviez-vous que la brasserie de l’abbaye de Westmalle est la plus ancienne brasserie trappiste au monde encore en activité ? Ou encore qu’elle brasse aussi et surtout pour la charité ? Ce mois-ci, Divine Box vous propose d’en apprendre un peu plus sur l’abbaye de Westmalle et sur l’une de ses deux fameuses bières trappistes : la Westmalle Dubbel, qui sera à découvrir dans leur box trappiste de mai !

9

L’abbaye de Westmalle en Belgique, reconnaissable entre mille avec ses très belles briques rouges – Divine Box

Westmalle : la plus ancienne brasserie trappiste au monde, au secours des plus pauvres

L’abbaye de Westmalle possède la plus ancienne brasserie trappiste encore en activité, puisque le brassage y est présent depuis 1836 ! Au départ pensée uniquement pour les moines (afin de compenser leur régime alimentaire ascétique), la bière est finalement vendue par la suite ! D’abord à l’abbaye à partir de 1856, puis distribuée plus largement à partir de 1934, suite à la construction de la nouvelle brasserie.

Et hop, la machine est lancée ! Et très vite, dès les débuts, les bénéfices issus de ces ventes permettent notamment de venir en aide aux plus nécessiteux de la région. Aujourd’hui, c’est encore le cas, et l’abbaye de Westmalle reverse une partie des bénéfices de sa brasserie à de nombreuses associations permettant de lutter notamment contre la pauvreté en Belgique et d’améliorer les conditions de vie dans certains bidonvilles du tiers-monde.

Mais cette pratique n’est pas nouvelle. D’ailleurs, en 1997, pour faire face à de nombreux abus, sort le

Lire la suite de l'article

La Hongrie va consacrer 1,5 million d’euros à la restauration d’églises au Liban

106893_506618_largeEn visite officielle au Liban, le secrétaire d’État aux Affaires étrangères de Hongrie, Szilveszter Bus, accompagné de l’ambassadeur de son pays, a rendu visite hier au patriarche maronite, le cardinal Béchara Raï. Szilveszter Bus a précisé que la Hongrie est

« un pays chrétien d’Europe bien ancré dans sa foi et déterminé à préserver les valeurs traditionnelles, le style de pensée, la mentalité et le mode de vie reçus en héritage de la civilisation chrétienne ».

Il a annoncé que son pays avait décidé de consacrer 1,5 million d’euros à la restauration d’églises au Liban et que ce fonds serait effectivement engagé d’ici à la fin de l’année.

Commentaires (1)

OK, La Hongrie consacre beaucoup d'argent pour les églises au Liban, et, les hongrois font partis des européens avec le pouvoir d'achat le plus faible, chercher l'erreur…………..

Rédigé par : CAILLAUD MARIE CLAUDE | 18 avr 2018 15:50:51
____________________________________

Lire la suite de l'article

Etats Généraux de la Bioéthique – Premier bilan #Juste

Commentaires (2)

Très bien , mais pourquoi, au début, cette "musique" syncopée, agressive, hystérique , Cessons de croire que la sous-culture de nos adversaires est un préalable incontournable pour être entendu.

Rédigé par : Exupéry | 18 avr 2018 16:19:28
____________________________________

Une revendication très nette, celle d’abroger la loi Taubira, mettant fin ainsi immédiatement à toutes ses conséquences !

Rédigé par : Meltoisan | 18 avr 2018 17:23:35
____________________________________

Lire la suite de l'article

On ne va pas aider les personnes avec des articles en rose qui engluent l’intelligence

La lecture de l'article du dernier numéro du magazine "Aime" sur le stérilet a fait bondir l'une de nos lectrices. Elle a d'ailleurs trouvé un petit encart sur Internet à propos du Dr Paganelli, datant de juin 2016, interrogé par Aime. Son mépris affiché pour les femmes et les enfants est difficile à supporter :

SYNGOF-FB-15-juin-2016-e1466363796145

Comment est-il possible que le magazine Aime ait pu prendre comme référence ce médecin qui a pratiqué tant et tant d'avortements à Tours ? C'est juste invraisemblable. Nous avons interrogé cette lectrice.

Que trouvez-vous de scandaleux alors que cet article rappelle que le stérilet empêche le développement d'une vie humaine ?

BSmVsvAk_400x400Cet article me noue les tripes. Parler ainsi du stérilet, aussi légèrement, me révulse. J'ai moi-même porté un stérilet au cuivre avec justement cette idée "de rester à l'écoute de mon cycle", pensant tout faire pour ne pas être enceinte voyant alors l'enfant comme la menace suprême. Et je me suis retrouvée enceinte. Oh, "très peu" ! Si peu que ce bébé est presque tout de suite "parti". Eh oui, je pensais moi aussi que le cuivre empêchait les spermatozoïdes de rencontrer l'ovule. Et pourtant le test était bien positif. c'est "juste" que le bébé n'a pas réussi à s'implanter. Et il est mort. C'est ça le mot. Mort. Il m'a fallu un temps fou et surtout un accident de la route où j'ai à mon tour frôlé la mort, pour voir, sur une radio, ce stérilet incrusté dans mes entrailles, pour réaliser,

Lire la suite de l'article

La CEDH a autorisé l’expulsion de l’imam salafiste de Marseille

Mardi, la Cour européenne des droits de l'Homme avait suspendu au dernier moment l’expulsion du salafiste El Hadi Doudi vers le Maroc. Jeudi 19 avril, la CEDH a rendu son arrêt. Voici son communiqué :

Unknown-27"Le requérant, M. D., est un imam salafiste faisant l’objet d’une mesure d’expulsion du territoire français vers l’Algérie.

Le mardi 17 avril 2018, son avocat a introduit auprès de la Cour une demande de mesure provisoire (article 39 du règlement de la Cour1) visant à suspendre l’exécution de l’expulsion programmée le jour même à 15 heures.

Eu égard au caractère insuffisamment étayé de la demande, la Cour a décidé d’appliquer temporairement l’article 39 de son règlement et de demander au Gouvernement de ne pas procéder à l’expulsion du requérant vers l’Algérie en raison de risques allégués de traitements contraires à l’article 3 de la Convention. Afin de rassembler les informations complémentaires nécessaires à une prise de décision éclairée, elle a demandé au requérant et au Gouvernement de présenter leurs observations dans un délai de 72 heures fixant l’échéance au vendredi 20 avril à midi.

Le jeudi 19 avril, à la lumière des informations fournies par les parties, la Cour décide de lever l’application de la mesure provisoire et de ne pas s’opposer à l’expulsion de l’imam salafiste D. vers l’Algérie."

 

Lire la suite de l'article