Archives quotidiennes :

Les forces de l’ordre ont pour consigne de laisser les casseurs agir

Selon une enquête de Sputnik :

1033316778"[D]epuis l'accession au pouvoir d'Emmanuel Macron, de nombreuses manifestations sauvages (sans déclaration à la préfecture de police), très peu, voire pas du tout couvertes par la presse mainstream, avaient vu les forces de l'ordre rester passives devant les débordements des manifestants et éviter au maximum les affrontements. L'objectif? Donner l'illusion du calme, ne pas donner d'écho à ces mouvements sociaux. Circulez, il n'y a rien à voir. Revers de la médaille, cette nouvelle doctrine semble avoir permis aux nouveaux membres des Black Blocs de faire leurs armes en totale liberté, sans crainte de représailles.

Pour rappel, les Black Blocs sont ces groupes plus ou moins structurés d'activistes, qui se placent en tête de cortège des manifestations, tout de noir vêtus et visages masqués afin de protéger leur anonymat. Souvent issus des mouvances libertaires ou anarchistes, le Black Bloc est un ensemble hétérogène, qui fluctue au gré des manifestations pouvant regrouper tour à tour des militants d'ultra-gauche, des anarchistes, des antifas (antifascistes), des autonomes, des zadistes, ou encore des casseurs apolitiques qui, simplement en adoptant les codes vestimentaires en vigueur, peuvent se greffer au groupe. La vocation première du Black Bloc est de s'attaquer aux symboles de l'État et du capitalisme: policiers, bâtiments publics, banques, enseignes de grands groupes capitalistes, mobiliers urbain publicitaire, etc.

[…] Depuis l'intronisation d'Emmanuel Macron, la consigne est claire: hors de question de connaître de nouvelles confrontations qui pourraient ternir l'image du gouvernement Philippe et délégitimer son action. «Le gouvernement ne

Lire la suite de l'article

L’avenir sera marqué par le retour du collectif et l’abandon des utopies globalistes

Nous vous proposons le très riche entretien qu'Hervé Juvin a accordé à Sputnik. Il traite de façon précise et argumentée d'une multitude de sujets qui ont tous trait à la renaissance politique de la France qu'il appelle de ses voeux.

Nous ne partageons pas tout de son analyse, ni de ses conclusions. Ainsi nous déplorons le caractère (à peine crypto) républicain de sa définition de la nation, qui passe sous silence l'identité catholique de la France. Nous déplorons la référence à la "démocratie" comme l'un des aspects de la solution, alors que cette "démocratie" ne s'est jamais trouvée ailleurs que dans les livres, ou au niveau des corps intermédiaires de l'Ancienne France. Nous déplorons le relativisme civilisationnel qui consiste, en forçant un peu le trait des propos de Juvin, à s'interdire toute forme de hiérarchisation des civilisations. Et nous le déplorons car il nous semble porteur, implicitement, du relativisme qui consiste finalement à nier qu'il existe des critères universels pour apprécier le Bien, le Beau et le Vrai.

Ces réserves, qui ne sont pas minces, ne doivent toutefois pas nous empêcher de relayer une pensée très construite, fondée sur l'observation du réel quant à la caractérisation de nos maux, et proposant de multiples pistes de réflexion quant à l'élaboration de solutions durables. 

 

Commentaires (4)

étrange, c'est le collectivisme qui a détruit notre société. La France est un pays marxiste, une grande partie de la population attend tout de l'état, les immigrés viennent en France pour les avantages sociaux(le

Lire la suite de l'article

Derrière la croissance, la dette menace plus que jamais

Unknown-22Le FMI a rehaussé de 0,2 point la croissance du PIB français (par rapport à ses prévisions de janvier), notre PIB devant progresser de 2,1% en 2018, puis de 2% à nouveau en 2019. Reste que l'économie française est toujours à la traîne de la zone euro (2,4% en moyenne cette année) et surtout de l'Allemagne (2,5%) et de l'Espagne (2,8%). Cette embellie économique se fait ressentir sur l'emploi, qui progresse de 0,5 % au 4e trimestre 2017. Le taux de chômage diminue de 0,7 point au quatrième trimestre 2017. 

Mais cette embellie pourrait très mal se terminer car l’économie mondiale est désormais plus endettée qu’au début de la dernière crise financière. Aussi le Fonds monétaire international exhorte les pays à prendre, sans délai, des mesures pour améliorer leurs finances avant l’inévitable prochain cycle de ralentissement.  Vitor Gaspar, responsable des affaires budgétaires du FMI, indique :

« A 164 000 milliards de dollars [132 000 milliards d’euros], soit près de 225 % du produit intérieur brut [global], la dette mondiale a atteint un nouveau record ».

Le monde est désormais 12 % plus endetté que lors du précédent record, enregistré en 2009, juste après la faillite de la banque américaine Lehman Brothers, soit au début de la récession mondiale. Si l’institution de Washington attribue en partie cette hausse de l’endettement à la Chine, qui, à elle seule, représente 43 % de l’augmentation de la dette depuis 2007, elle prévient qu’aucune économie n’est épargnée.

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, encourage à « réparer le toit pendant qu’il fait beau », c’est-à-dire

Lire la suite de l'article

La France in Vitro ou les États généraux de la bioéthique

De Franck Jullié :

Unknown-23La FIV (fécondation in vitro) s’est répandue rapidement dans les années qui ont suivi la naissance des premiers « bébés-éprouvettes », Louise Brown en Grande-Bretagne en 1978 et Amandine en France en 1982 sous le pilotage de René Frydman et Jacques Testart. En 1992, la FIV a bénéficié d’une nouvelle avancée médicale : l’injection intracytoplasmique de spermatozoïde (ICSI), qui consiste à injecter un spermatozoïde dans l’ovule à l’aide d’une micropipette. En 2013, Amandine donnait naissance à son tour à une petite fille – Ava, un prénom soigneusement choisi, tout un programme – en présence du même René Frydman, marquant une nouvelle étape de la PMA. En 2018 le CCNE (Comité consultatif national d’éthique) organise les États Généraux de la bioéthique, phase préalable à la révision de la loi de bioéthique de 2011 prévue pour cette fin d’année.

Cette consultation sous forme de débat public cherche à sonder l’opinion de la société française sur 9 thématiques : cellules souches et recherche sur l'embryon, examens génétiques et médecine génomique, dons et transplantations d'organes, neurosciences, données de santé, intelligence artificielle et robotisation, santé et environnement, procréation et société, prise en charge de la fin de vie. Nous nous demanderons dans quelle mesure les États Généraux de la bioéthique de 2018 ne sont pas une nouvelle étape de la révolution procréatique.

Dans cet article, nous nous intéresserons plus spécifiquement à la thématique de la procréation, entendre la Procréation Médicalement Assistée (PMA), indifféremment appelée Assistance Médicale à la Procréation (AMP).[1]

  1. Quelques chiffres : le tsunami

Lire la suite de l'article

En Arabie, le cardinal Tauran réclame la liberté religieuse

SaoudLe cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, se trouve depuis le 13 avril dans la capitale d’Arabie Saoudite où il restera jusqu’au 20 avril pour rendre la visite faite au Vatican, le 20 septembre 2017, par le Secrétaire général de la Ligue Islamique Mondiale, le Sheikh Mohammed Abdul Karim Al-Issa. Accueilli par le principe Mohammed ben Abderrahmane ben Abdelaziz, vice-gouverneur de Ryad, le cardinal Tauran a tenu au siège de la Ligue Musulmane, pendant sa rencontre avec le Sheikh Al-Issa, un discours sans précédent dans l’histoire des rapports entre le christianisme et l’islam, non pas pour les choses qu’il a dites mais bien pour le lieu dans lesquelles il les a dites. C’est en effet la première fois qu’en Arabie Saoudite, dans la patrie du wahhabisme, c’est-à-dire de l’un des courants les plus radicaux de l’islam, un haut représentant de l’Eglise catholique s’exprime publiquement et avec netteté sur des questions cruciales telles que la liberté de religion et l’égalité des droits entre les croyants de toutes confessions.

Extraits de ses déclarations:

« La religion peut être proposée mais jamais imposée, et ensuite acceptée ou refusée ». « Toutes les religions doivent être traitées de la même manière, sans discrimination, parce que leurs fidèles, tout comme des citoyens qui ne professent aucune religion, doivent être traités de la même manière ».

« Les leaders spirituels ont un devoir : celui d’éviter que les religions soient au service d’une idéologie et être capable de reconnaître que certains

Lire la suite de l'article

A l’Assemblée, la secte LGBT tente d’interdire les incitations à la chasteté

Voici des extraits du rapport du Groupe d’études discriminations LGBTQI, qui s'est tenu hier 18 avril à l'Assemblée nationale, avec les auditions de :

  • Jean PASTEUR ; Mathilde BROUZES (Amnesty International)
  • Clément MOLIZON (SOS Homophobie)

Dans une première partie dédiée à l'homophobie, Clément MOLIZON a dénoncé la dernière action d'Alliance Vita :

L’agence VITA fait un showroom clandestin pour acheter ou louer les enfants : attaque contre la PMA et la GPA. […]

La 2e partie concerne une future proposition de loi visant à interdire les « thérapies de conversion » pour les homosexuels. Ces derniers sont dans la secte LGBT, il n'ont pas le droit d'en sortir. Présentation du rapport :

[…] Il nous semblait important d’échanger sur cette proposition de loi transpartisane pour tous les députés qui ont à coeur de lutter contre l’homophobie. Le phénomène des thérapies de conversion existent mais ne sont pas connus. C’est la modification de l’orientation sexuelle une personne pour en faire un hétérosexuel. L’homosexualité n’est pas une maladie; elle a été retirée de la liste en 1982 (seulement!). Ces pratiques n’ont donc aucun fondement médical. Mais elles ont des conséquences psychiques graves : des suicides, des comportements dépressifs. Le parlement européen a adopté un article légiférant sur la restriction de ces pratiques. Seule Malte porte cette interdiction. La France, pays des droits de l’Homme s’honorerait à le porter.

L’article 1 porte sur l’interdiction des thérapies de conversion. L’article 2 définit ces actes. Administration forcée d’hormones, autrefois la lobotomie et l’électrochoc. Il y

Lire la suite de l'article

Député Kamardine : À Mayotte, nous sommes submergés, on y voit ce qui pourrait se produire en métropole

Extrait de la discussion sur le projet de loi "Immigration maîtrisée, droit d’asile effectif et intégration réussie", à l'Assemblée nationale. Le député LR de Mayotte Mansour Kamardine a déclaré mardi :

267901"À cet égard, nous pouvons déjà constater ce qui se profile à l’horizon, en France et aux frontières extérieures de l’Union européenne, en particulier à Mayotte et en Guyane. À Mayotte, nous sommes submergés. Nous comptons environ un tiers de Français, un tiers de Comoriens en situation régulière et un tiers de clandestins. Parmi les enfants nés à Mayotte, 74 % le sont de mères étrangères. L’État est en échec partout : dans sa politique éducative, comme dans ses politiques de santé, de sécurité et d’aménagement du territoire. Les Français de Mayotte sont déjà des étrangers chez eux et, après avoir vu leur liberté réduite par l’insécurité, ils sont condamnés à demeurer ad vitam aeternam les laissés-pour-compte de l’égalité républicaine. C’est ce qui explique l’actuelle et profonde crise que traverse Mayotte.

L’Afrique, monsieur le ministre d’État, compte aujourd’hui 1,2 milliard d’habitants, et elle en comptera le double demain. La pression migratoire ira donc croissant. Si la France n’est pas en mesure de faire face à la pression migratoire de moins de 1 million de Comoriens vers Mayotte, alors que les deux îles ne sont séparées que par 70 kilomètres de pleine mer, comment l’Europe pourrait-elle, demain, faire face à la pression migratoire de 2,5 milliards de personnes, s’exerçant sur des milliers de kilomètres de côtes, et alors que la distance entre les deux continents

Lire la suite de l'article

Scénario d’une mort programmée et organisée

Tribune d'Odile Guinnepain, infirmière et responsable de l'antenne « Nos mains ne tueront pas » de Choisir la vie :

Unknown-26"Vincent ne mourra pas de soif ni de faim, soit pas de déshydratation ni de dénutrition.

« Il n'en n'aura pas le temps » !

Souvenons-nous, le 1er février 2016, en pleine « affaire Vincent » est votée la loi Claeys/Léonetti complètant la loi Léonetti de 2005. Dans son article 3, elle précise ceci :

«Lorsque le patient ne peut pas exprimer sa volonté et, au titre du refus de l'obstination déraisonnable mentionnée à l'article L. 1110-5-1, dans le cas où le médecin arrête un traitement de maintien en vie, celui-ci applique une sédation profonde et continue provoquant une altération de la conscience maintenue jusqu'au décès, associée à une analgésie. 

La sédation profonde et continue associée à une analgésie prévue au présent article est mise en œuvre selon la procédure collégiale définie par voie réglementaire qui permet à l'équipe soignante de vérifier préalablement que les conditions d'application prévues aux alinéas précédents sont remplies. »

En 2013, l'alimentation de Vincent a été interrompue pendant 31 jours, temps pendant lequel on a continué à l'hydrater quotidiennement avec 200 ml d'eau (témoignage de sa mère dans « Pour la vie de mon fils » ed Plon-2015). Au bout de 31 jours, il était toujours bien là, bien vivant.

La Loi C/L et ses débats vifs sur l'arrêt des soins et des traitements de maintien en vie, ainsi que sur la « fameuse » « sédation profonde, continue, maintenue jusqu’au décès » en vue d'éviter toute

Lire la suite de l'article

Censure informatique au sein du Ministère des Armées

De Bernard Lugan :

Couverture"Des civils exerçant semble-t-il les fonctions de « commissaires politiques » au sein du Ministère des Armées (MINDEF), ont fermé l’accès à mon blog pour tous les ordinateurs mindef, et cela, tant dans les administrations que dans les Ecoles ou les Corps de troupe.

Cette censure intervient au moment où l’Afrique Réelle publie un numéro spécial consacré au Mali dans le contexte de la recrudescence des actions islamistes armées dans ce pays. Un numéro dans lequel sont longuement analysés les phénomènes ayant conduit à l’impasse actuelle et les solutions qui pourraient être apportées.

Cette censure est aussi ridicule que vaine. Le filtre censurant l’accès unique géré par le MINDEF me permet en effet de constater que les visites de mon blog explosent et cela, grâce aux multiples connexions privées dont les militaires disposent tout à loisir, chez eux, à l’abri des « fichards « du ministère.

Cette censure ne pénalise donc que celles de nos forces qui ont le plus besoin d’avoir une vision complète de la situation, celles qui sont projetées sur le terrain, au Sahel, et qui ne disposent que des ordinateurs de service. Voilà donc des hommes et des femmes qui risquent chaque jour leur vie et qui, par le sectarisme ou le simple caprice de certains lapins de coursive planqués dans un ministère malheureusement confié à des civils, sont privés d’un éclairage qui pourrait leur être utile.

L’Afrique Réelle qui fête son 100e numéro et qui entre dans sa dixième année,

Lire la suite de l'article

Quand un réfugié syrien commet une agression antisémite, Libération critique l’AfD

Deux hommes portant la kippa ont été agressés et insultés mardi soir, dans le quartier de Prenzlauer Berg, au cœur de la capitale allemande.

Le 18 avril, Libération s'inquiète de cette attaque antisémite en Allemagne… et fait le lien avec l'AfD.

Le 19 avril, on apprend que l'agresseur est " un réfugié syrien ayant vécu dans un centre pour migrants près de Berlin."

Alors, padamalgam ?

Commentaires (3)

Je me souviens d'un "reportage" diffusé il y a quelques mois au journal de 20h de France2 :
des émeutes antisémites à Berlin illustrées d'images montrant des drapeaux israéliens brûlés par des manifestants taxés d'extrêêêêêmeux droâte.
Or, ces émeutiers étaient aisément identifiables sur les images… par leurs drapeaux turcs !

Rédigé par : David | 19 avr 2018 17:41:38
____________________________________

Conclusion dans l'article du Point en lien: "Ces derniers mois, du fait de l'essor de l'extrême droite et des inquiétudes dues à l'afflux de réfugiés arabes, un débat monte dans le pays sur la résurgence en Allemagne de la haine à l'égard des Juifs, notamment dans les cours d'école."

Rédigé par : C.B. | 19 avr 2018 18:17:47
____________________________________

Libération, c'est pas le média plein de journaleux qui soutenaient et promouvaient la PEDOPHILIE ?

Rédigé par : jejomau | 19 avr 2018 18:40:06
____________________________________

Lire la suite de l'article

Prostitution des mineures : “Les parents doivent enseigner le respect du corps”

Il existe en France une jeunesse de 12 à 16 ans, issue de tous les milieux, qui vend son corps, influencée par la téléréalité et la pornographie. Marina Carrère d’Encausse consacre Le monde est à vous à ce rapport à la sexualité dérangé et dérangeant. Jeunesse à vendre, le documentaire d’Alexis Marant, parle d’une prostitution collégienne ou lycéenne. À 12 ou 13 ans, de jeunes adolescentes se prositutent en échange d’un portable ou d’argent. Elles considèrent cette sexualité précoce comme sans importance.

Marina Carrère d’Encausse explique cette absence de morale par la banalisation de la pornographie, par la téléréalité, qui valorise le corps, le sexe et l’argent…Selon elle :

"Il est important de faire de la prévention, car les jeunes rechutent. Les parents doivent enseigner le respect du corps, le refus, et parler des ressorts de la téléréalité ou des films avec leurs enfants."

Il serait aussi utile de dénoncer les campagnes d'incitation à la débauche du gouvernement, au travers des distributions de pass contraception et de préservatifs dans les établissements scolaires, de la baisse du classement des films à caractère pornographiques, de moins en moins interdit aux mineurs…

Commentaires (4)

L'enfant étant devenu une marchandise sous gouvernement de gauche comme de droite, avec le ferme soutien des instances internationales, quoi de plus naturel que de le voir vendre son corps. Ses parents ont bien voté majoritairement pour un de ces partis !

De toute façon, avec la pauvreté qui va s'installer en Europe, grâce

Lire la suite de l'article