Archives quotidiennes :

Macron devrait faire-part de sa méthode à la justice française

Lire la suite de l'article

Ouverture d’un showroom clandestin de la procréation

Opération de communication d'Alliance Vita pour dénoncer la PMA :

Blobid7_1523975833961"Pour dénoncer la menace cachée derrière la notion de « PMA pour toutes », l’association expose pendant 3 jours un « marché de la procréation » dans une boutique située passage Choiseul, rue commerçante du 2ème arrondissement de Paris.

Comme l’ont expliqué successivement Tugdual Derville, délégué général, Caroline Roux, coordinatrice de ses services d’écoute et directrice de VITA international, Blanche Streb, directrice de la formation et de la recherche, cette initiative vise à prévenir le basculement de notre société dans ce marché qui fait de l’être humain « un produit, une marchandise qu’on fabrique sur commande, qu’on sélectionne et qu’on trie, qu’on achète et qu’on jette ».

La prétendue « PMA pour toutes » dont la France débat cette année vise à abandonner le critère d’infertilité médicale pour accéder aux techniques de procréation artificielles. Alliance VITA démontre qu’il s’agit-là d’un basculement vers un nouveau paradigme procréatif – le droit à l’enfant fabriqué par PMA – qui aurait des conséquences abyssales pour la dignité humaine en général et les êtres humains les plus fragiles en particulier.

Par cette boutique où sont présentés en rayonnage des femmes porteuses, des géniteurs anonymes, des stock de gamètes, et des bébés sur mesure, VITA dénonce :

  • ce qui se fait déjà ailleurs,
  • ce qui se propose déjà en France, en toute impunité,
  • et ce qui pourrait se faire demain, en toute légalité…

Lorsque la loi ne la régule pas, les nouvelles techniques ne cessent d’ouvrir de nouveaux

Lire la suite de l'article

Comment les Russes ont repris Douma juste avant les frappes

Analyse d'Antoine de Lacoste pour le Salon beige :

Pendant que les occidentaux montrent leurs muscles et bombardent des sites improbables, les Russes eux, continuent à lutter contre les islamistes. Jeudi 12 avril, la police militaire russe s’est déployée dans Douma après de dures négociations.

L’histoire s’est donc spectaculairement accélérée ; en effet, l’issue inéluctable d’une nouvelle offensive et les manifestations répétées de la population exigeant la reddition du groupe et la fin des combats, ont contraint le groupe Jaich al-Islam et son chef Issam Bouwaïdani à accepter de négocier avec les Russes.

Ces derniers voulaient aller vite afin de parachever la victoire de la Ghouta avant toute  frappe franco-américaine. Pour cela, ils ont demandé à l’armée syrienne de ne pas entrer encore dans Douma, afin de ne pas compromettre les négociations. La haine est en effet telle entre les deux adversaires syriens, armée et islamistes, que toute étincelle peut vite dégénérer en reprise des combats.

L’évacuation a commencé dans la nuit de jeudi à vendredi sous le contrôle de la police militaire. Ce n’est pas la première fois que celle-ci est utilisée dans le conflit. A Alep Est, déjà, ce sont ces militaires qui patrouillaient après la reddition et l’évacuation des islamistes vers Idleb. Ce sont en général des Caucasiens, musulmans, dont l’encadrement s’est souvent illustré dans la guerre contre les Tchétchènes. Certains sont d’ailleurs eux-mêmes tchétchènes et sont des soutiens très sûrs de Poutine. En Tchétchénie aussi, il y a plusieurs camps.

L’état-major russe estime que ces hommes sont

Lire la suite de l'article

Union à droite : Marine Le Pen refuse d’y croire

Interrogée sur la publication par Valeurs actuelles d’une tribune cosignée par des élus de plusieurs partis de droite, Marine Le Pen a déclaré :

« Je ne veux pas me laisser enfermer par l'union des droites » qui « ne veut strictement rien dire ».

« Une grande partie de ce que fait Emmanuel Macron, la droite en avait rêvé », « disparition de l’ISF », « réforme de la SNCF ». « Ils sont très mal à l'aise, même sur l'immigration ils cherchent à tenir le même discours que celui du Front national, mais la réalité c'est que les actes des élus de Laurent Wauquiez, notamment des députés européens au Parlement, sont à l'exact inverse ».

« C'est un parti (Les Républicains, ndlr) qui en réalité tient des propos électoralistes, mais à chaque fois qu'il doit agir, il agit contre l'intérêt des Français, et contre (ses) propres promesses ». 

Que les dirigeants LR tiennent des propos électoralistes, c'est bien connu. Mais l'union à droite ne se limite à des accords d'appareil. Ce n'est pas le sens de la tribune publiée dans Valeurs Actuelles, que Marine Le Pen n'a visiblement pas lue.

"[…] continuer à décloisonner en élargissant encore, sans exclusive d’origine, les participants ; poursuivre les rencontres pour apprendre à se connaître et favoriser les rapprochements locaux et nationaux ; approfondir la réflexion pour favoriser l’émergence d’un programme crédible.

Il est temps, il est plus que temps que les hommes et femmes de droite de bonne volonté fassent

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 17 avril…

« Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir… » (Maréchal Foch)

« Les peuples cessent de vivre quand ils cessent de se souvenir."» (Maréchal Foch)

Alors rappelons-nous :

  • le 17 avril : saints du jour français ou en France.
    • St Pantaghate, évêque de Vienne en Gaule († 540)

À Vienne en Gaule, l'an 540, saint Pantagathe, évêque, réputé un des plus saints et des plus savants évêques de son temps.

  • St Robert, fondateur de l'abbaye de la Chaise-Dieu

Au monastère de la Chaise-Dieu en Auvergne, l'an 1067, saint Robert, abbé, qui vécut d'abord dans la solitude, puis en ce même lieu rassembla des frères et gagna au Seigneur une foule considérable par la parole de sa prédication et l'exemple de sa vie.

 

 

  • St Robert de Molesme, fondateur de Cîteaux

Robert naît en Champagne vers l'année 1017. Très jeune il devint moine à l'abbaye bénédictine de Saint-Pierre-de-la-Celle, près de Troyes, dont il fut nommé prieur.

Quelques temps après, il devint père abbé de Saint-Michel de Tonnerre, puis de Saint-Ayoul de Provins. Mais Robert voulait fuir les honneurs et avoir une vie plus austère : aussi il se retira comme ermite dans les bois de Collan (près de Tonnerre).

Plusieurs compagnons l'ayant rejoint, il quitta Collan pour fonder avec eux un monastère à Molesme (en Côte d'Or). Mais au bout de quelques temps, la discipline s'étant d'après lui relâchée, il quitta Molesme pour se rendre à Citeaux avec 21 moines où il fonda une nouvelle

Lire la suite de l'article

Syrie : quelles ONG Macron a-t-il réuni ?

Le président a twitté hier pour montrer qu'après les bombardements il se préoccupe des questions humanitaires :

Mais SOS Chrétiens d'Orient n'a pas été invité :

On se demande quelles sont ces ONG invitées et on espère qu'il n'y a pas de cache-sexe d'organisations islamistes.

Lire la suite de l'article

Les Potimarrants joueront à Nantes ce week-end

Les Potimarrants Association catholique fondée à Nantes et Parrainée par Roland Giraud et Julien Pestel.) joueront le candidat de Gustave Flaubert au profit des enfants du Mékong les vendredi 20 et Samedi 21 Avril à 20h00 et le dimanche 22 Avril à 16h00 à la salle Festive (Nantes nord).

Synopsis : 

Dans cette « grande comédie politique », une fureur acerbe résonne contre les mondanités, la corruption et l’arrivisme. Rousselin, héros candidat en province, pris du «vertige de la députation,» ne recule devant aucun sacrifice pour gagner l’élection, plus préoccupé par le titre que par la fonction. Il est tantôt conservateur, tantôt socialiste, puis se prétend libéral. il offre femme et fille au mieux votant, travaille la phrase choc et recherche le geste «sincère» de celui qui a raison. Cette satire politique, qui vise tous les partis, offre un éclairage cinglant sur les hommes politiques d’hier et d’aujourd’hui. Le Candidat est bien le Dictionnaire des idées reçues en politique.

Lire la suite de l'article

Les aventures de Jupiter au Levant, quelques analyses

1-157-490x276
Les commentaires des médias et analystes alternatifs sont très nombreux. Nous n'en avons pas fait une revue intégrale, évidemment, mais nous avons au passage repéré:

Nous vous livrons en totalité l'analyse à chaud, et les hypothèses du Général (2S) Delawarde, recueillies par Breizh-info. Pour ce qui est des versions officielles de cette mauvaise opération de COM (il parait qu'ils appellent ça "strategic communication", on cherche en vain à dinstinguer la stratégie…), vous n'avez qu'à consulter n'importe quel média aux ordres et vous y trouverez l'argumentaire indigent de rigueur…

Le général (2S) Dominique Delawarde a bien voulu livrer pour les lecteurs de Breizh-info son analyse  «à chaud» des résultats et des conséquences des frappes opérées en Syrie par les USA, la France et le Royaume uni. « Cette analyse, prévient-il, s’extrait volontairement des communiqués officiels des trois pays coalisés USA-UK-FR, dont on peut penser qu’ils ne sont pas totalement objectifs. Elle devra être affinée dans les prochains jours, voire les prochaines semaines. »

Examinons les faits.

Deux versions de la frappe et de ses résultats ont été diffusées:

La version russe :

Le ministère de la Défense russe dit avoir détecté 103 missiles air-sol ou de croisière dont 71 auraient été interceptés

Lire la suite de l'article

Un nouveau scandale Presstalis ?

Non seulement, Presstalis connaît un déficit monumental, mais les concurrents de Presstalis ont révélé qu’il existait des contrats spéciaux, autrement dit que certains grands groupes payaient moins que d’autres petits éditeurs.

Un rapport sur le sujet serait « enterré, caché, dissimulé notamment par le ministère de la Culture ».

Lire la suite de l'article